Auteurs Centres de recherche Disciplines et Collections Projets
Français English
 
 

Le nombre des fonctionnaires : le débat autour du fonctionnarisme, 1877-1914

 

Notice

Type:   Article
 
Titre:   Le nombre des fonctionnaires : le débat autour du fonctionnarisme, 1877-1914
 
Auteur(s):   Rouban, Luc (1958-...) - Centre de recherches politiques de Sciences Po (Auteur)
 
In:   Revue française d'administration publique
 
Date de publication:   2010-07
 
Éditeur:   FRANCE  :  Institut international d'administration publique
 
Numéro:   135
 
Pages:   583-599  p.
 
ISSN:   01527401
 
Résumé:   [fr] La question du nombre des fonctionnaires est un des grands thèmes de la vie politique française. Ce débat s’est organisé lors de l’instauration d’un régime républicain entre 1877 et 1914 et renaît désormais chaque fois que l’économie est en crise. L’analyse historique montre cependant que ce débat ne s’est pas appuyé sur des études financières ou économiques mais bien plutôt sur des prises de position intellectuelles et politiques. L’argument selon lequel il y a trop de fonctionnaires en France est apparu sans que l’on dispose des données nécessaires pour arriver à cette conclusion. La dénonciation du trop grand nombre de fonctionnaires a permis de développer une critique de la République mais aussi une analyse de la société française et notamment de la place des classes moyennes. Les fonctionnaires dérangent la classe politique, de droite comme de gauche, car leur nombre signifie l’instauration d’un État difficile à contrôler.

[en] The question of the number of civil servants is a recurring theme in French political life. It is a debate that first arose with the introduction of a republican regime between 1877 and 1914, and regularly resurfaces with each economic crisis. However, a historical analysis shows that the debate has been based not on any financial or economic research, but rather on academic and political positions. The argument that there were too many civil servants in France was put forward, without any of the necessary statistics required to reach such a conclusion. The claim that there were too many civil servants encouraged the development of a critical view of the republic and an analysis of French society, in particular the place of the middle classes. Civil servants were a thorn in the side of the political class, right or left, because their numbers meant the establishment of a state that is diff-cult to control.
 
 

Résolveur de liens