Auteurs Centres de recherche Disciplines et Collections Projets
Français English
 
 

Transitions énergétiques et politiques à l’orée du XXIe siècle. L’émergence en France d’un modèle territorial de transition énergétique

 

Notice

Type:   Thèse de doctorat
 
Titre:   Transitions énergétiques et politiques à l’orée du XXIe siècle. L’émergence en France d’un modèle territorial de transition énergétique
Titre traduit:   Energy and policy transitions at the beginning of the XXIst century. The development in France of a local model of energy transition
 
Auteur(s):   Degremont, Marie (PhD) - Centre de sociologie des organisations (Auteur)
 
Directeur de la thèse:   Borraz, Olivier (1964-...) - Centre de sociologie des organisations (Directeur de thèse ou de mémoire)
Le Lidec, Patrick (1974-...) - Centre d'études européennes et de politique comparée (Directeur de thèse ou de mémoire)
 
Date de soutenance:   2018-05
 
Établissement de soutenance:   Sciences Po - Institut d'études politiques de Paris
 
Notes:   Programme doctoral en Science Politique, mention sociologie politique comparée
 
Mots-clés:   [fr] Action publique, Politique énergétique, Décentralisation, Transition énergétique [en] Public policy, Energy policy, Decentralization, Energy transition
 
Résumé:   [fr] Notre thèse interroge les processus de transition énergétique engagés dans les collectivités territoriales françaises, en les inscrivant dans une perspective historique. Nous analysons les politiques territoriales de développement des énergies renouvelables, de maîtrise de la demande et de modernisation des réseaux d’énergie, qui se développent depuis le milieu des années 2000. Elles se déploient dans un contexte de remise en cause des logiques historiques gouvernant les politiques publiques françaises dans le domaine de l’énergie, et en particulier le secteur de l’électricité. Cela offre des opportunités à un ensemble d’acteurs en contestant les principes d’organisation, mettant en avant des logiques alternatives, qu’ils construisent et étayent depuis plusieurs décennies. A la faveur de l’action d’entrepreneurs politiques, qui mobilisent des ressources acquises au cours de leur carrière, un modèle énergétique alternatif se construit à l’échelle territoriale. Progressivement, il se traduit par l’émergence de systèmes productifs locaux, principalement pilotés par les conseils régionaux et les métropoles. Ces processus entraînent des changements, la plupart du temps incrémentaux, mais qui connaissent des phases d’accélération et peuvent entraîner de profondes transformations des systèmes énergétiques. Ils introduisent une différenciation au sein de l’organisation nationale du secteur de l’énergie, d’autant plus puissante qu’elle est portée de manière standardisée. Au vu de l’importance de l’énergie dans la structuration de l’Etat, ces transitions pourraient avoir des effets sur l’action publique et sur l’Etat lui-même.

[en] Our work focuses on energy transition policies launched by French local authorities through a historical perspective. We analyze renewable energy and energy efficiency local policies as well as grid modernization, especially since their development in the mid-2000s. They are embedded in a process where historical principles guiding public policies in the energy sector are being challenged, especially as regards electricity. This offers opportunities to actors contesting these organizational principles, who promote alternatives they crafted for a few decades. Thanks to policy entrepreneurs mobilizing resources acquired over the course of their career, an alternative territorialized energy model is emerging. Gradually, it gains ground through the development of local production systems, mostly controlled by regional councils and large urban centers. These processes bring about a number of changes, most of them being incremental. However, we identify accelerating periods that can lead to changes of energy systems on a wider scale. They introduce differentiation from the French energy system, organized and controlled at a national scale. These alternatives are standardized, and it makes them more powerful to confront strong path dependency in this area. Since energy policy has been central in the crafting of the French modern state, these transitions could have consequences on public policies in general and on the state itself.