Auteurs Centres de recherche Disciplines et Collections Projets
Français English
 
 

Militantismes libertaire et féministe face aux violences sexuelles. Le cas de la gauche radicale de Göttingen

 

Notice

Type:   Article
 
Titre:   Militantismes libertaire et féministe face aux violences sexuelles. Le cas de la gauche radicale de Göttingen : Le cas de la gauche radicale de Göttingen
 
Auteur(s):   Fourment, Emeline (PhD) - Centre d'Études Européennes et de Politique Comparée (Auteur)
 
In:   Sociétés contemporaines
 
Date de publication:   2017-11
 
Éditeur:   FRANCE  :  Presses de Sciences Po
 
Volume:   3
 
Numéro:   107
 
Pages:   109-130  p.
 
ISSN:   11501944
 
Résumé:   [fr] Les violences sexuelles ont peu intéressé la sociologie des mouvements sociaux. Pourtant, il n'est pas rare qu'elles fassent l'objet d'âpres débats, en particulier dans les mouvements libertaires, où les féministes réclament un positionnement collectif en faveur des victimes. Cet article prend pour objet les dénonciations de viols qui ont eu lieu entre 1989 et 2007 dans la gauche radicale de Göttingen (Allemagne). Il s'intéresse à la façon dont les féministes politisent et publicisent ces violences, ainsi qu'aux résistances qu'elles rencontrent. Il met en évidence un tournant dans les stratégies féministes développées, et fait le lien avec un changement de cadre interprétatif : durant les années 1990, les féministes adoptent un cadre d'interprétation matérialiste et une stratégie d'offensive tandis que durant les années 2000, leur cadre d'interprétation est influencé par la théorie queer, en même temps qu'elles optent pour la stratégie de la pédagogie.

[en] Sexual assaults do not interest very much the sociology of social movements. Yet, particularly in radical-left-wing movements, they often spark heated debates between activists. This article focuses on the denunciations of rapes which happened between 1989 and 2007 amidst Göttingen's radical left activists (Germany). It deals with the way feminists publicize and politicize these rapes, and with the resistances feminists meet. It shows that the 2000s were a turning point for feminist strategies and that this goes with a change of their interpretative frame: in the 1990s feminists had a materialist interpretative frame and an offensive strategy, whereas since the 2000s their interpretative frame is influenced by the queer theory and their strategy focuses on pedagogy.
 
 

Résolveur de liens