Auteurs Centres de recherche Disciplines et Collections Projets
Français English
 
 

La Turquie face aux réfugiés syriens. Entre engagement humanitaire et instrumentalisation politique

 

Notice

Type:   Numéro de périodique
 
Titre:   La Turquie face aux réfugiés syriens. Entre engagement humanitaire et instrumentalisation politique : Entre engagement humanitaire et instrumentalisation politique
 
Auteur(s):   Balci, Bayram - Centre de recherches internationales (Auteur)
Tolay, Juliette - Penn State Harrisburg (Auteur)
 
In:   Etudes du CERI
 
Date de publication:   2016-12
 
Éditeur:   FRANCE  :  Centre de recherches internationales
 
Numéro:   225
 
Pages:   1-36  p.
 
Pages:   36  p.
 
ISSN:   12978450
 
Mots-clés:   [fr] Syrie, Turquie, Réfugiés
 
Résumé:   [fr] Alors que la question des réfugiés syriens a poussé un nombre croissant de pays à imposer des restrictions à leur entrée sur leur sol, près de la moitié des réfugiés syriens se trouvent dans un seul pays : la Turquie. Or celle-ci, loin de fermer sa frontière, se singularise par sa politique de porte ouverte et son engagement humanitaire de grande ampleur. L’élan de générosité ne peut seul expliquer cette politique d’asile mise en place spécialement pour les Syriens. Un certain nombre de considérations politiques indiquent une instrumentalisation de la question. L’attitude bienveillante de la Turquie peut s’expliquer par son opposition à Assad dans la crise syrienne et son souhait de jouer un rôle dans la construction d’une future Syrie, ainsi que par sa volonté de tirer des bénéfices matériels et symboliques auprès de l’Union européenne. Mais la crise de réfugiés a aussi une dimension de politique intérieure. Les différents partis (au pouvoir ou dans l’opposition) semblent utiliser la question des réfugiés de façon opportuniste, aux dépens d’un climat propice à une bonne intégration des Syriens en Turquie.

[en] Turkey Hosting Syrian Refugees. Between Humanitarian Commitment and Political Instrumentalisation
While the issue of Syrian refugees has led an increasing number of countries to work on curbing arrivals, one country, Turkey, hosts almost half of these refugees. Yet, far from imposing restrictions, Turkey has distinguished itself for its open border policy and large-scale humanitarian contribution. Turkey’s generosity alone is not sufficient to understand this asylum policy put in place specifically for Syrians. There are indeed a number of political factors that indicate a certain level of instrumentalisation of this issue. In particular, Turkey’s benevolent attitude can be explained by Turkey’s early opposition to Assad in the Syrian conflict and its wish to play a role in the post-conflict reconstruction of Syria, as well as by its willingness to extract material and symbolic benefits from the European Union. But the refugee crisis also matters at the level of domestic politics, where different political parties (in power or in the opposition) seem to have used the refugee issue opportunistically, at the expense of a climate favorable to Syrians’ healthy integration in Turkey.
 
 

Fichiers

Version Format Fichier Taille
Version de l'éditeur 2016-balci-tolay-la-turquie-face-aux-refugies-syriens.pdf 0,98 MB
 

Résolveur de liens