Auteurs Centres de recherche Disciplines et Collections Projets
Français English
 
 

Cohérence dans les systèmes de notation des experts-dégustateurs en vin – Revue de la littérature et nouveaux résultats. Œnométrie XIII - Bordeaux - 26 et 27 Mai 2006

 

Notice

Type:   Communication non publiée
 
Titre:   Cohérence dans les systèmes de notation des experts-dégustateurs en vin – Revue de la littérature et nouveaux résultats. Œnométrie XIII - Bordeaux - 26 et 27 Mai 2006
 
Auteur(s):   Barbe, Philippe - Laboratoire d'Analyse, Géométrie et Modélisation (Auteur)
Salies, Evens (1971-...) - Observatoire français des conjonctures économiques (Auteur)
 
Date de publication:   2006-05
 
Nom de la conférence:   Œnométrie XIII
 
Date(s) de la conférence:   2006-05-26 / 2006-05-27
 
Lieu de la conférence:   Bordeaux ,  FRANCE
 
Résumé:   [fr] Cette étude aborde la question de la cohérence des notes des experts dégustateurs en vin. Chacun sait l’importance que peuvent avoir leurs notes sur les comportements d’achat de certains consommateurs et sur les décisions des viticulteurs qui attendent leur publication pour fixer le prix de sortie des vins primeurs. Des études hédonistiques ont montré qu’il existait des différences significatives entre ces experts aussi bien dans le marché des primeurs qu’à l’aveugle après mise en bouteille. Alors que certains clament l’infaillibilité des experts, d’autres, trouvent que leurs notes sont peu corrélées. Dans ce papier nous nous intéressons à la cohérence du système de notation de deux experts fameux : R. Parker et F. Dubourdieu. Nous considérons un millésime pour lequel il n’y a pas ou peu de désaccord : l’excellent 1989 pour un échantillon de grands vins de Bordeaux. Nous proposons une mesure de cohérence inter-temporelle du système de notation de chaque expert dans un cadre paramétrique (β-convergence) et non-paramétrique (Cronbach-α). Puis, nous testons la cohérence inter-personnelle, c’est-à-dire entre les notations des deux experts pour ce même millésime (Spearman, Cronbach-α). Nous évaluons ensuite cette cohérence dans le cadre de modèles multivariés conditionnels à partir desquels nous testons si les différences de notation reflètent des préférences pour des caractéristiques objectives relatives à l’assemblage et l’élevage.
 
 

Pour citer cette publication

 

Fichiers

Version Format Fichier Taille
Version de l'auteur barbe-salies.pdf 0,29 MB