Auteurs Centres de recherche Disciplines et Collections Projets
Français English
 
 

Faire l’École dans une « vieille colonie ». Un État colonial aux prises avec le monde scolaire (de 1928 au début des années 1950)

 

Notice

Type:   Thèse de doctorat
 
Titre:   Faire l’École dans une « vieille colonie ». Un État colonial aux prises avec le monde scolaire (de 1928 au début des années 1950)
Titre traduit:   Schooling in an "old colony". A colonial state grappling with the world of education (from 1928 to the early 1950s)
 
Auteur(s):   Maurice, Edenz (PhD) - Centre d'histoire de Sciences Po (Auteur)
 
Directeur de la thèse:   Bertrand, Romain (1974-...) - Centre de recherches internationales (Directeur de thèse ou de mémoire)
 
Date de soutenance:   2018-06
 
Établissement de soutenance:   Sciences Po - Institut d'études politiques de Paris
 
Notes:   Programme doctoral en Histoire
 
Mots-clés:   [fr] Éducation, «Vieille colonie», État colonial, Guyane [en] Education, «Old colony», Colonial state, French Guiana
 
Résumé:   [fr] Cette thèse s’est donnée pour objet l’étude du fonctionnement de l’État colonial en Guyane française au prisme de son action dans le domaine scolaire entre 1930 et 1951, soit la seule période pendant laquelle ce territoire se trouve scindé en deux entités administratives coiffées, cependant, par un même gouverneur. Au cœur de cette recherche réside l’hypothèse d’une singularité, dans une double perspective sociale et politique, de l’expérience coloniale guyanaise des années 1930 et 1940 – laquelle a conduit à forger les notions de « colonie-département » et d’« assimilation différenciée ». L’enquête menée articule ainsi histoire sociale de groupes professionnels issus du milieu éducatif et des sociabilités militantes, anthropologie des sociétés autochtones de l’intérieur amazonien et sociologie de l’Etat et des politiques publiques. Ce faisant, cette étude entend contribuer, d’une part, à une meilleure compréhension de l’Etat colonial à partir du cas trop souvent délaissé d’une « vieille colonie » ; de l’autre, à une histoire de la République donnant toute leur place aux Outre-mers.

[en] This doctoral dissertation aims at studying the running of the colonial state in French Guiana through the prism of its action in the field of education between 1928 and 1951. During this period and for the only time in its history, the territory was split into two administrative entities headed, however, by the same governor. At the heart of this research lies the hypothesis of a singularity, in a twofold perspective, both social and political, of the French Guiana colonial experience in the 1930s and 1940s. This hypothesis led to the shaping of the notions of "colony-department" and of "segmented assimilation". This research thus articulates social history of professional groups from educational and activist circles, anthropology of indigenous societies of the Amazonian interior and sociology of the state and of public policies. In so doing, this study intends to contribute, on the one hand, to a better understanding of the colonial state from the too often neglected point of view of an "old colony"; on the other, to a history of the Republic which gives the overseas territories the place they deserve.