Auteurs Centres de recherche Disciplines et Collections Projets
Français English
 
 

Les instruments d'action publique mis en théorie : introduction

 

Notice

Type:   Communication non publiée
 
Titre:   Les instruments d'action publique mis en théorie : introduction : Conférence internationale - Programme réseau Etat recomposé (Sciences Po Paris)
 
Auteur(s):   Le Galès, Patrick (1964-...) - Centre d'études européennes et de politique comparée (Auteur)
Halpern, Charlotte (1978-...) - Centre d'études européennes et de politique comparée (Auteur)
Lascoumes, Pierre (1948-...) - Centre d'études européennes et de politique comparée (Auteur)
 
Nom de la conférence:   Les instruments d'action publique mis en théorie
 
Date(s) de la conférence:   2011-01-06 / 2011-01-08
 
Lieu de la conférence:   Paris ,  FRANCE
 
Notes:   Blog conférence : http://blogs.sciences-po.fr/recherche-recomposition-etat/2010/12/13/colloque-les-instruments-daction-publique-mise-en-discussion-theorique-6-8-janvier-2011/
Programme de recherche réseau Etat recomposé (Sciences Po Paris)
 
Mots-clés:   [fr] Instruments d'action publique [en] Policy tools
 
Résumé:   [fr] L'approche de l'action publique sous l'angle de ses instruments s'est développée à partir des années 70 dans une perspective fonctionnaliste et de management public qui recherchait la meilleure adéquation entre les finalités des programmes d'intervention publique et les techniques de régulation utilisées. Depuis les années 90 la réflexion sur les technologies de gouvernement s'est amplement diversifiée. Le projet initial est poursuivi plus ou moins explicitement et s'inscrit aujourd'hui dans réflexion sur les « nouveaux modes de gouvernance ». Mais, cette perspective n'est plus hégémonique, elle est amplement concurrencée par un ensemble de travaux de type historique et/ou sociologique basés sur l'étude des organisations et de la bureaucratie, celle des innovations scientifiques et techniques, celles des systèmes cognitifs, mais aussi sur celle des rapports de pouvoir et des modes de domination induits et équipés par les Instruments. Il serait absurde de prétendre à « Une Ecole de l'Instrumentation Politique ». D'ailleurs, personne n'y prétend. Ce champ de recherche est manifestement pluriel et c'est là que réside aujourd'hui sa principale richesse scientifique. Tout en travaillant dans le cadre de paradigmes très différents, les auteurs qui introduisent à un moment donné de leur recherche un angle de réflexion sur les instruments se rejoignent pour en faire surtout une entrée méthodologique. Envisager, à un moment une activité de régulation sous l'angle de son instrumentation c'est : * d'une part, un moyen de déplacer le regard scientifique en prenant une distance vis-à-vis des catégories d'analyse traditionnelles (les acteurs, leurs intérêts et leurs croyances, les institutions formelles) ; * c'est d'autre part, recourir à un analyseur qui met souvent en évidence des dynamiques et des mobilisations peu visibles et des effets inattendus.

[en] Policy instruments have been back into fashion for some time now. The analysis of public policy through the lenses of their instruments was developed in the 1970s in a somewhat functionalist perspective, linking the choice and combination of policy instruments with the evolution of policy objectives. Since the 1990s, various perspectives on government techniques have been explored, and this initial project continues, more or less explicitly, with the work done on new modes of governance. However, this approach to government techniques is only one of several interesting avenues for research: it is related to and somewhat different from the sociology of organisations and bureaucracy, from the study of scientific and technical innovations, of cognitive systems, and of the relationship between policy instruments and power relations. This international conference aims at bringing together leading scholars that focus on policy instruments by confronting different approaches. Despite contrasted disciplinary and theoretical origins, these authors share a common interest on policy instruments as a relevant methodological perspective. Indeed, analysing regulation activities by focusing on the choice and combination of policy instruments, i.e. instrumentation, allows, on the one hand, to adopt a fresh perspective on this empirical phenomena (vs. actors-, interests- or institutions- centred perspectives), and on the other hand, to identify less visible (or invisible) dynamics and forms of mobilisations, as well as unintended effects.