Auteurs Centres de recherche Disciplines et Collections Projets
Français English
 
 

L’univers sociopolitique des fonctionnaires français

 

Notice

Type:   Article
 
Titre:   L’univers sociopolitique des fonctionnaires français
 
Auteur(s):   Rouban, Luc (1958-...) - Centre de recherches politiques de Sciences Po (Auteur)
 
In:   Pouvoirs
 
Date de publication:   2006-04
 
Éditeur:   FRANCE  :  Editions Seuil
 
Numéro:   117
 
Pages:   39-54  p.
 
ISSN:   01520768
 
Résumé:   [fr] Deux questions dominent le débat sur l’état social des fonctionnaires en France et son évolution future : d’une part, les agents de l’État sont-ils assimilables aux salariés du secteur privé ? D’autre part, en quoi peut-on affirmer que les agents publics des divers États membres de l’Union européenne partagent les mêmes représentations et les mêmes valeurs? L’étude des données sociopolitiques du long terme montre que même si le comportement électoral des fonctionnaires tend à s’aligner sur celui des salariés du secteur privé, le service de l’État garde sa spécificité culturelle (solidarisme, faible emprise du libéralisme économique). L’analyse comparative des valeurs en Europe montre par ailleurs que les fonctionnaires français, à l’instar des salariés du secteur privé, ne se distinguent pas par un refus de l’innovation et du changement, mais plutôt par un repli sur la sphère de leur univers privé et un manque d’ambition. Le réformisme constitue toujours un risque pour les fonctionnaires. Cette situation s’explique par l’absence d’autonomie professionnelle, un faible niveau de confiance interpersonnelle et l’enfermement du syndicalisme dans son rôle contestataire.

[en] Two questions dominate the debate about the social situation of French civil servants and its future: on the one hand, are civil servants similar to the employees of the private sector? On the other hand, to what extent can it be said that the civil servants of the various member states of the European Union share similar representations and similar values? A survey of long-term socio-political data indicates that even though the electoral behavior of civil servants tend to resemble that of private sector employees, those who work for the state maintain a cultural specificity (values of solidarity, lesser influence of economic liberalism). The comparative analysis of values in Europe indicates that French civil servants, just like private sector employees, are not set apart by their refusal of innovation and change, but rather by a tendency to withdraw into their private sphere and by a lack of ambition. Reformism always represents a risk for public servants. This attitude can be explained by the lack of professional autonomy, a weak level of interpersonal trust, and the confinement of trade-unions to a protest role.
 
URL:   http://dx.doi.org/10.3917/pouv.117.0039
 
 

Résolveur de liens