Auteurs Centres de recherche Disciplines et Collections Projets
Français English
 
 

Les Attitudes politiques des fonctionnaires : vingt ans d’évolution

 

Notice

Type:   Numéro de périodique
 
Titre:   Les Attitudes politiques des fonctionnaires : vingt ans d’évolution
 
Auteur(s):   Rouban, Luc (1958-...) - Centre de recherches politiques de Sciences Po (Auteur)
 
In:   Cahiers du CEVIPOF
 
Date de publication:   1999-05
 
Éditeur:   FRANCE  :  CEVIPOF
 
Pages:   92  p.
 
ISSN:   11467924
 
Résumé:   [fr] Ce Cahier constitue la première synthèse sur les attitudes politique des fonctionnaires. Il répond à deux grandes questions : l'univers politique du secteur public est-il homogène, constitue-t-il un milieu particulier fortement intégré qui s'opposerait aux évolutions sociales ou économiques d'un pays toujours peu enclin au libéralisme ? Le secteur public et le secteur privé ne sont-ils pas en phase de rupture, cette fracture venant remplacer les distinctions sociales ou les appartenances de classe ? Les résultats des enquêtes CEVIPOF, comparées sur vingt ans, permettent de montrer que le secteur public est fortement hétérogène et que les métiers contribuent beaucoup plus que la seule appartenance au secteur public à expliquer les attitudes et les comportements. C’est par rapport aux trajectoires de carrière et aux perspectives professionnelles que les agents du secteur public vont faire des choix électoraux ou militer. Les fonctionnaires de l'État et les agents des services publics industriels et commerciaux n'ont ni la même perception de l'Europe ni le même rapport au libéralisme. De même, la différence qui sépare toujours le « public » du « privé » concerne presque exclusivement les intérêts professionnels. Les fonctionnaires ont intérêt à voter à gauche, une gauche qui s'avère toujours plus généreuse en termes de postes et de rémunérations qu'une droite plus ou moins convertie au néolibéralisme. Ils s'engagent également toujours plus dans l'action collective, car les structures professionnelles le leur permettent plus aisément. Cela étant, les fonctionnaires se sont également convertis à la politique des privatisations et ne défendent plus l'intervention de l'État en 1997 comme ils la défendaient en 1978. Sur le terrain des valeurs politiques, culturelles, morales, la distinction public/privé n'existe presque pas et s’efface derrière la place dans la hiérarchie sociale.
 
 

Fichiers

Version Format Fichier Taille
Version de l'auteur publication-pdf-cahierducevipof241.pdf 0,54 MB
 

Résolveur de liens