EXPLORE ...the latest publications
Sous la direction de SATZ Debra, LEVER Annabelle Publication date 2019-09
The essays in this volume take off from themes in the work of eminent philosopher and political scientist Joshua Cohen. Cohen is a deeply influential thinker who has written on deliberative democracy, freedom of expression, Rawlsian theory, global justice, and human rights. The essays gathered here both engage with Cohen's work and expand upon it, embodying his commitment to the idea that analytical work by philosophers and social scientists matters to our shared public life and to democracy itself. The contributors offer novel perspectives on pressing issues of public policy from accountability for sexual violence to exploitation in international trade. The volume is organized around three central ideas. The first concerns democracy, specifically how we can improve collective decision-making both by elucidating our normative principles and enacting institutional changes. The second idea centers on how we confront injustice, investigating the role of emotions, social norms, and culture in democratic politics and public discussion. The final section explores how we develop political principles and values in an interdependent world, one in which theories of justice and forms of cooperation are increasingly extending beyond the state. The principle uniting this collection is that ideas matter-they can guide us in understanding how to confront difficult global problems such as the fragility of democratic institutions, the place of sovereignty in a globalizing world, and the persistence of racial injustice.
Patrick Le Galès analyse l'effondrement du "monde politique britannique"
in Les nouveaux équilibres de l’action publique locale Publication date 2019-06
1er paragraphe : Cet ouvrage est le résultat du travail mené en continu par Jean-Bernard Auby au sein de Sciences Po en coopération avec ses collègues juristes . Les Rendez-vous du local sont devenus un événement incontournable de la réflexion de fond sur la décentralisation. Jean-Bernard Auby est désormais un professeur émérite et l'organisation de ces Rendez-vous du local va perdurer sous l'égide de !'École urbaine de Sciences Po. Je suis très heu reux de pouvoir poursuivre ce travail et cette mobilisation intellectuelle car jean-Bernard Auby a été un grand professeur de droit de !'École urbaine, un formateur essentiel pour des étudiants non juristes.
in The Lancet Respiratory Medicine Publication date 2019-06
LESCOAT Alain
BALLERIE Alice
BELHOMME Nicolas
JÉGO Patrick
JOUNEAU Stéphane
LECUREUR Valérie
LEDERLIN Mathieu
PARIS Christophe
La loi du 13 Avril 2016 contre le « système prostitutionnel » visait plusieurs objectifs : favoriser les parcours de sortie de la prostitution, lutter contre la traite des personnes, renverser la charge pénale pour la faire peser sur le client… Trois ans après son entrée en vigueur, le bilan qu’on peut dresser après consultation des associations est sans appel : c’est un échec, et la situation des travailleur.se.s du sexe a empiré.
FICHAGE Alors que Monsanto a fiché illégalement des centaines de personnalités, la pratique de la cartographie d’opinion est loin d’être spécifique à ce groupe. Mais les lobbys doivent respecter certaines règles. Monsanto a fiché illégalement des centaines de personnalité, une pratique illégale. De nombreux lobbys se livrent à des cartographies d’opinion, mais se doivent de respecter certaines règles. Plus globalement, c’est l’accès de plus en plus facile aux données personnelles qui a bouleversé les stratégies d’influence.
in AOC (Analyse Opinion Critique) Publication date 2019-05-09
1ères lignes : Alors que l’immigration n’était ni au coeur des revendications des «gilets jaunes » ni du « grand débat », Emmanuel Macron l’a inscrite dans sa lettre aux Français, et plus récemment dans sa conférence de presse en des termes qui rappellent sensiblement ceux d’un ancien président : Nicolas Sarkozy. Mais, si le chef de l’État veut rassembler et apaiser, pourquoi évoquer un sujet aussi clivant ? Dans le propos liminaire de sa première conférence de presse élyséenne, Emmanuel Macron a dit souhaiter apporter des réponses à la crise des « gilets jaunes ». Et très vite, il a évoqué l’immigration. Il faut s’interroger sur ce parti pris. Déjà dans sa lettre aux français pour cadrer le « grand débat », le président y avait consacré un paragraphe et suggéré des quotas [1], une idée portée par Nicolas Sarkozy en 2007. Mais, au final, le sujet avait été rétrogradé en sous-thème et très peu évoqué dans les débats. 5000 contributions sur plusieurs centaines de milliers y font référence aussi bien pour demander un meilleur accueil des réfugiés que le contrôle des frontières.
Depuis quelques mois, le thème d’une renaissance de la défense européenne semble s’inviter dans le débat. Mais qu’en est-il vraiment ? Dans cette pièce d’opinion, Hugo Meijer (Sciences Po-CERI) et Marco Wyss (Lancaster University) proposent une lecture particulièrement critique des initiatives en la matière. En mettant au jour les divergences stratégiques entre les États membres de l’Union et les sous-régions européennes, ils dénoncent une cacophonie stratégique, plutôt qu’une Renaissance, qui rappelle celle des cités-États de la péninsule italienne pendant le Quattrocento.
The integration of new tasks like those of cultural and natural heritage management into the mandates of UN peace operations is usually presented as a burden, ‘a star on the top of the Christmas tree’ at a time of scarce human and budgetary resources for contemporary UN peace operations. Through a comparison of MINUSMA in Mali and MONUSCO in DRC, this article aims to demonstrate how, on the contrary, heritage management can bring consistency to the broader ‘stabilization’ mandate mainstreamed in UN peace operations. By creating new links between the seemingly dichotomous activities it encompasses, namely ‘support’ and ‘securization’ activities, this new type of mandated task can increase complementarity between civilian and military components of UN peace operations with regard to local population. As part of their stabilization mandates, both MINUSMA and MONUSCO were charged to protect heritage. Ultimately, the most decisive factor as to why heritage management created a virtuous circle in Mali and a vicious circle in DRC, seems to be the failure or the success on the part of peace operations to include local communities in the heritage management process, a task which is so far better performed by the civilian than by the military component.
Il n’y a pas qu’en France que la campagne pour les élections européennes a du mal à s’engager. La situation est la même dans les 28 Etats membres de l’Union européenne. Au Royaume-Uni, la partie de l’électorat favorable au Brexit admet difficilement le fait de devoir se rendre aux urnes, alors que la décision de quitter l’Union européenne a été adoptée par référendum il y a maintenant trois ans.
Un nombre record de 33 listes ont été publiées samedi pour les élections européennes du 26 mai en France. En 1999, dernier scrutin comparable avec une circonscription unique, 20 listes de 87 candidats avaient été déposées. Aux côtés de partis politiques connus, sont aussi en lice des formations bien plus petites qui sont parvenues à présenter des listes paritaires de 79 personnes. Le scrutin de circonscription nationale, l’exposition médiatique et l’éclatement du paysage politique français peuvent-ils expliquer ce record ? 20 Minutes a interrogé Olivier Rozenberg, professeur associé à Sciences Po Paris.
Vor der Europawahl scheinen EU-Kritiker und Populisten im Aufwind. Gelbwesten in Frankreich, Brexit-Anhänger in England, Europa-Gegner in den Regierungen von Italien und Ungarn. Was treibt sie an? Und was bedeutet das für die Demokratie?