CONSULTER ...les dernières publications
L’ouvrage met principalement en scène trois personnages dont les vies vont être amenées à se croiser : le narrateur, un écrivain, un criminel. Étudiant durant les années 1980, le narrateur vit dans un studio, que lui a acheté son père, situé passage de l’Union dans le VIIe arrondissement de Paris. Un soir, il se sent observé par quelqu’un dont on comprendra qu’il s’agit de Patrick Modiano. Il le croise à plusieurs reprises, lui parle et commence à lire ses livres. Sans se l’expliquer, il se reconnaît dans son imaginaire romanesque. Néanmoins les années passent, le narrateur devient avocat et les deux hommes se perdent de vue. Au cours d’un procès d’assises, le narrateur défend un homme dont le crime s’explique par un lointain passé : une sœur ayant disparu durant la seconde guerre mondiale dans les mêmes circonstances que la Dora Bruder de Modiano. Il se trouve que l’écrivain assiste au procès et accepte d’aider le narrateur à retrouver la trace de cette mystérieuse sœur… Cette quête commune amène les deux hommes à basculer dans le Paris les années 40. Ils sont reçus par des individus douteux dans un appartement situé près du studio du passage de l’Union, dont l’écrivain apprend au narrateur qu’il fut, durant la guerre, le siège des sombres trafics d’un ferrailleur de sinistre mémoire, le fameux « Monsieur Joseph »… Ce roman met en abîme la dette que nous contractons à l’égard d’un passé trouble et tu. Il constitue aussi un hommage à la littérature. Les écrivains ne sont-ils pas des passeurs dont les œuvres nous permettent de répondre aux questions les plus intimes, et parfois les plus douloureuses, que nous nous posons ?
This contribution explores the history of the politics of Holocaust memory in Bulgaria. During World War II, Bulgaria refused to deport its Jewish community. Until recently, the image of Bulgaria as a European exception prevailed – though at a cost: this narrative omitted the almost total roundup of Jews in the Yugoslav and Greek territories under Bulgarian occupation between 1941 and 1944 and their deportation to Nazi-occupied Poland where they were exterminated. How does one explain a complex past, a single facet, namely the non-deportation of the Bulgarian Jews? The “rescue” narrative has become the primary avenue of narrating the history of World War II in Bulgaria. This article traces the legal, political and cultural arenas, as well as the multiple local, regional and international spaces where these narratives of the past were formed. The author shows how Jewish wartime destinies became “satellized” around a broad range of topics and cleavages. Moreover, the contribution seeks to bring Jews back into the writing and transmission of these historical events.
in Centre arabe de recherches et d’études politiques de Paris Publié en 2021-07-27
Stéphane Lacroix revient, dans cet entretien, sur les origines historiques du salafisme et les raisons géopolitiques de son expansion dans le monde. Si les révolutions arabes ont constitué une fenêtre d’opportunité, qui a permis aux mouvements salafistes d’entrer en politique, ceux-ci subissent un déclin depuis quelques années. Stéphane Lacroix analyse cette évolution et nous explique les causes de ce désengouement. Enfin, il nous donne les éléments pour comprendre les différences entre « salafisme », « jihadisme » et « radicalisation », termes fréquemment utilisés dans les médias.
in Review of International Studies Publié en 2021-07-27
BAELE Stephane J
The performance of ritual and the ritualisation of performance are the two main theoretical repertoires of ritual study in international politics and beyond. However, they also escalate tensions between those who insist on ritual's ability to operate by virtue of participants’ presence and those who believe that global networks of media call for a representational turn, which must tie participants and audiences across borders. Should we fail to understand how these distinct theoretical repertoires interact, it would be difficult to study international ritual, identify its functions, and trace its effects. Anchored in the sociology of ‘social occasions’, this article weaves ritual's patterns, properties, and resources into a coherent analytical framework. The framework enables us to better to grasp how actors move between/within different worlds (ritual and performance) and to what effects. The comparative study of two post-terrorism ritual occasions (the 2011 Rose March in Oslo and the 2015 Republican Marches in France) illustrates the usefulness of this theoretical proposition and its related framework.
in Conflits, crimes et régulations dans le cyberespace Publié en 2021-07-27
Contenu : - Introduction ; - L'offensive unilatérale américaine contre Huawei : une campagne de nuisance provoquant d'importants dommages collatéraux ; - L'offensive diplomatique américaine : les limites de la coercition rhétorique américaine à l'égard de leurs partenaires et alliés ; - L'offensive anti-Huawei : baromètre de la puissance américaine.
in Autocéphalies. L’exercice de l’indépendance dans les Églises slaves orientales (IXe-XXIe siècle) Sous la direction de BLANCHET Marie-Hélène, GABRIEL Frédéric, Publié en 2021-07-27
Dans l’espace soviétique, les processus d’indépendance ecclésiastique s’inscrivent dans un triple contexte : la sécularisation forcée orchestrée par l’État athée, les relations entre les nations au sein de l’Empire soviétique et l’antagonisme géopolitique entre Est et Ouest. Après la chute de l’Union soviétique, les évolutions territoriales, la concurrence accrue entre les patriarcats de Moscou et de Constantinople, ainsi que les relations nouvelles entre l’Église orthodoxe russe et l’État ont relancé tant les processus d’autonomisation que l’affirmation de la souveraineté moscovite face au patriarcat de Constantinople. L’autocéphalie est de plus en plus devenue une notion réinterprétée au gré des conjonctures politiques, par les politiques comme par les religieux. Les Églises n’ont pas pu trouver de consensus avant le concile panorthodoxe de Crète en juin 2016. Et c’est en partie l’imprécision de la définition juridique du terme qui a provoqué l’inflation des autocéphalies auto-proclamées.
Publié en 2021-07-16 Collection Heidelberg Papers In South Asian and Comparative Politics : 80
BELORGEY Nicolas
In 2009, India embarked on a scheme for the biometric identification of its people. This project was conceived by IT companies based in Bengaluru. The programme’s main architect, Nandan Nilekani, was in fact the head of one of these firms. The idea behind the project was to use digital technology – and the data it enables to collect – for economic ends. But to register the entire Indian population, the State had to be persuaded to be involved in the project, later named as "Aadhaar". The rationale that secured the government’s engagement was financial: using Aadhaar would help disburse aid to the poor while minimising the "leakages" caused by corruption and duplicates among beneficiaries. Yet, possessing an Aadhaar number gradually became necessary for a number of other things, too, including tax payment. When approached to rule on this matter, the Supreme Court dragged its feet and did not seek to decisively protect people’s privacy. As for the avowed aim of the scheme itself, Aadhaar did not improve the quality of the services rendered to the poor – far from it – and its economic impact, too, remains to be proven, even if operators who believe that "data is the new oil" consider benefits in a long term perspective.
In 2009, India embarked on a scheme for the biometric identification of its people. The idea behind the project was to use digital technology—and the data collection it enables—for economic ends. But to register the entire Indian population, the state had to be persuaded to be involved in the project, later named “Aadhaar”. What have been the implications of this programme, in terms of privacy in particular? How has the population reacted and are the data protected? Interview with Christophe Jaffrelot and Nicolas Belorgey, authors of the 251st Etude du CERI entitled, L’identification biométrique de 1,3 milliard d’Indiens. Milieux d’affaires, Etat et société civile recently translated. The study is available in English under the title Identifying 1.3 Billion Indians Biometrically. Corporate World, State, and Civil Society (Heidelberg Papers in South Asian and Comparative Studies No. 80). Interview with the two authors by Corinne Deloy.
Just before the fall of the Berlin Wall, Jacques Rupnik was involved in the making of The Other Europe, a six part series documentaries filmed in Central and Eastern Europe for the UK’s Channel Four. He also published a book entitled The Other Europe. The archives of these documentaries (collecting testimonies from communist officials as well as opponents of the regime, artists, intellectuals and ordinary citizens) will be preserved in Prague under the auspices of the Vaclav Havel Library and made available online. Many of the interviews are already posted on The Other Europe website. Here, Jacques Rupnik tells the story of this incredible adventure, from the making of the documentary to the fight to preserve its archives and ensure they remain accessible.
in Bulletin of Sociological Methodology/Bulletin de méthodologie sociologique Publié en 2021-07-13
DORRONSORO Gilles
QUESNAY Arthur
Le privilège épistémologique du terrain. Une enquête collective dans la Syrie en guerre -- L’article souligne le privilège épistémologique de l’observation dans les contextes sociaux marqués par la violence armée et le désordre. Confrontés à ces situations, les chercheurs ont parfois considéré que leur travail commençait une fois celles-ci stabilisées, privilégiant ainsi l’archive (écrite ou orale) et les sources secondaires à l’observation et aux paroles recueillies en contexte. Malgré les difficultés qu’elle pose, l’enquête en contexte offre cependant au chercheur, par une confrontation parfois brutale avec des situations exceptionnelles, la possibilité d’une plus grande inventivité théorique en s’ouvrant à de nouveaux objets et de nouvelles questions de recherche. En retour, les enquêtes obligent à une modalité plus réactive de l’élaboration théorique, avec une interaction permanente entre les hypothèses et la production des données. Plutôt que de développer ces thèmes de façon abstraite, les auteurs reviennent sur l’enquête qu’ils ont menée sur le conflit syrien en analysant notamment les difficultés d’accès, les risques d’enclicage, les problèmes associés au travail à distance et à la sous-traitance de la production de données et les avantages de conduire un terrain à plusieurs.
in Denken und Arbeiten mit Marx heute Sous la direction de AHI Yasemin, ACIKGÖZ Muharrem, AYYILDIZ Esengül Publié en 2021-07-13
UYSAL Ayşen
[Book abstract] Was würde Marx zu den gesellschaftlichen, politischen und kulturellen Herausforderungen sagen, denen die Welt und die Türkei in den letzten Jahren gegenüberstehen und welche überwiegend von populistischer und autoritärer Politik geprägt sind? Was ist mit der Rechtsstaatlichkeit, dem Staat passiert? Wohin steuern die neoliberal geprägten politisch-ökonomischen Beziehungen? Dieses Buch basiert auf den Vorträgen einer Konferenz in Istanbul – in Zusammenarbeit mit KÜYEREL (Plattform für „Global denken, lokal handeln“), TÜSES (Türkische Stiftung für Soziales, Ökonomische und Politische Studien) und dem Türkei-Büro der Friedrich-Ebert-Stiftung – aus Anlass des 200. Geburtstages von Karl Marx, wurde aber mit zusätzlichen Beiträgen ergänzt. Seine Beiträge befassen sich mit diesen Fragen und den Themen wie Freiheit, Arbeit, Transformation des Staates, Gender, digitaler Kapitalismus, urbane Ontologie, Kommunikationswissenschaften und Migration, sowohl im Allgemeinen als auch im türkischen Kontext. Dabei versuchen sie sie, anhand der Marxschen Theorie neu zu denken und zu analysieren
Juste avant la chute du mur de Berlin en 1989, Jacques Rupnik a participé à la réalisation de The Other Europe, série de six films documentaires réalisés dans les pays d'Europe centrale et orientale pour la chaîne de télévision britannique Channel Four. Il a également publié un livre intitulé The Other Europe tiré de cette expérience. Les archives de ces documentaires (témoignages de représentants communistes comme d’opposants au régime, d’artistes, d’intellectuels et d’anonymes) seront conservées à Prague sous les auspices de la Bibliothèque Vaclav Havel et digitalisées de façon à être accessibles en ligne. De nombreux entretiens le sont d’ores et déjà sur le site de The Other Europe. Jacques Rupnik nous raconte ici l’histoire de cette (incroyable) épopée, du tournage du documentaire au combat pour conserver et diffuser les archives.
Jacques Semelin rekonstruiert in seiner Studie verschiedene Formen zivilen Widerstands gegen das NS-Regime, vor allem in Frankreich, Skandinavien und den Benelux-Staaten, aber auch in Deutschland. Der unbewaffnete Kampf gegen die Nationalsozialisten geschah zum Beispiel durch Verweigerung der Zwangsarbeit, Sabotage, langsames Arbeiten, illegale Presse, Demonstrationen oder Streiks. So aussichtslos solche Aktionen zunächst erscheinen mochten, behinderten sie die Nationalsozialisten doch erheblich oder retteten sogar Leben. In seiner Analyse filtert Semelin außerdem die Voraussetzungen für gewaltfreien zivilen Widerstand gegen totalitäre Herrschaftssysteme heraus.
Un monde sépare le Parti communiste chinois créé par une poignée de militants le 23 juillet 1921 — avant d’être pris en main par Mao Zedong en 1934 — et celui de M. Xi Jinping, dont le nombre de membres dépasse la population de l’Allemagne. Dès ses débuts, le Parti a fait preuve d’une extraordinaire souplesse, tout en maintenant un objectif constant : retrouver la grandeur de la Chine.
Le président américain est plus policé, moins imprévisible que son fantasque prédécesseur, mais il maintient un discours ferme contre la Chine et resserre les relations avec les alliés traditionnels de Washington pour faire front commun face à Pékin.
Publié en 2021-07-05 Collection Les études de la Chaire Diasporas Africaines : 5/2021
VINCENT-MORY Claire
L’inclusion des diasporas semble être devenu un principe globalisé de la coopération au développement. L’idée circule à tous les échelons de l’action publique, au sein et entre les multiples scènes, forums, réseaux dans lesquels se bâtissent les politiques de coopération. La rhétorique valorisant le rôle et la responsabilité des diasporas dans les dynamiques de développement, ainsi que l’idéologie technocratique du « triple win » semblent s’être aujourd’hui imposées (Geiger & Pécoud 2010). Dans l’espace européen, cette promotion politique et institutionnelle se fonde sur une appréhension positive de l’interrelation entre migrations et développement (De Haas 2010) qui, comme le souligne Ferruccio Pastore, combine paradoxalement deux paradigmes contradictoires : « le développement au lieu de la migration » et « la migration pour le développement » (Pastore 2007). Elle se caractérise par une double obsession : les transferts de fonds des migrants (Kapur 2018) d’une part, et d’autre part le « brain circulation » des migrants hautement qualifiés (Faist 2008, 2009 ; Meyer 2008 ; Pastore 2007). Les travaux de recherche relatifs aux politiques migratoires, au noeud entre migrations et développement, mais aussi aux processus d’intégration s’intéressent aujourd’hui à cette catégorie migratoire caractérisée à la fois par une forte dotation en capitaux et une grande mobilité. Elle représenterait à la fois un facteur indispensable de la compétitivité économique, mais aussi une capacité de développement autonome par le bas, tout en incarnant le prototype de la mobilité sociale dans un monde globalisé (Hercog 2018). Cette emphase autour de la présence des diasporas dans les espaces de la coopération au développement interroge. Comment cette rhétorique déployée sur la scène internationale intervient-elle dans des politiques et des dispositifs concrets ? Comment s’articule-t-elle avec les cadres nationaux et locaux de la coopération au développement ?
in Site du CERI Sous la direction de Centre de recherches internationales Publié en 2021-07-05
Why did the British, French and German populations not behave in the same way when faced with foreign soldiers—allies or enemies—who burst into their private lives between 1939 and 1945? Why are there common patterns in the national territories and why are there differences between the three countries and the three populations? Without falling into essentialism and without promoting national stereotypes, in her latest book (soon to be published in English) Tombés du Ciel. Le sort des pilotes abattus en Europe 1939-1945, Claire Andrieu has endeavoured to draw up a comparative history of the actions of the populations in the face of these men who "fell from the sky" between 1939 and 1945. Interview with Claire Andrieu by Miriam Périer.
in Site du CERI Sous la direction de Centre de recherches internationales Publié en 2021-07-05
Pourquoi les populations britannique, française et allemande n’ont-elles pas adopté les mêmes comportements face à des soldats étrangers - alliés ou ennemis - qui ont fait irruption dans leur vie quotidienne. Pourquoi existe-t-il une uniformité des comportements à l’échelle nationale et des différences, voire des oppositions, d’une nation à l’autre ? Sans tomber dans un essentialisme et sans faire la promotion de stéréotypes nationaux, Claire Andrieu s’est attachée à faire l’histoire comparée des actions spontanées des civils en réaction à ces hommes, « tombés du ciel », entre 1939 et 1945 dans son dernier livre Tombés du ciel. Le sort des pilotes abattus en Europe, 1939-1945
 (Taillandier, 2021). Entretien avec Claire Andrieu. Propos recueillis par Miriam Périer.
in Regards croisés sur l’économie Publié en 2021-07
La rémunération des fonctionnaires n’est pas comparable à celle des salariés du privé. Elle est fixée de manière unilatérale et ne peut pas faire l’objet de négociation avec les employeurs publics. Elle n’est pas liée à des prestations économiques mais à l’occupation d’un emploi dans une hiérarchie. La rémunération des fonctionnaires est donc déconnectée de leur investissement personnel dans un travail qui reste de nature collective. L’individualisation des rémunérations ne joue que sur une faible part de la rémunération totale. Si les théories du New Public Management ont cherché à introduire les logiques de rémunération du secteur privé dans la fonction publique, elles n’ont pas pu supprimer un rapport au travail dominé par le sens de l’utilité sociale et collective.
For her doctoral thesis, Sibylle Duhautois set herself the challenge of writing the history of the future as it was imagined within international organisations during the Cold War. This distinguished work was recognised for its excellence and awarded this year’s Forecasting Thesis Prize from the 2100 Foundation. Interview.