Coauthor
  • GARCIA Guillaume (15)
  • CADOREL Sarah (9)
  • BENDJABALLAH Selma (6)
  • FROMONT Emilie (5)
  • Show more
Document Type
  • Conference contribution (16)
  • Report (7)
  • Article (1)
  • Part or chapter of a book (1)
  • Show more
Recherche collective coordonnée par Danièle Kergoat, affiliée au laboratoire CRESPPA et s’intéressant au mouvement infirmier de la fin des années 1980. Elle vise à étudier le mouvement des femmes dans le milieu du travail, éclairé à travers une problématique en termes de rapports sociaux de sexe, en s’appuyant sur deux volets d’enquête réalisés entre 1988 et 1991 : données de première main sur le mouvement social des infirmières organisé en coordination ; contextualisation historique de la profession d’infirmière. L’enquête de terrain, menée en région parisienne et dans le sud-Est de la France, a donné lieu à la collecte de plusieurs types de matériaux - notes d’observation, entretiens individuels et collectifs, questionnaires et documentation diverse (écrite et photographies) - directement durant les actions de mobilisation, ou en dehors auprès d’infirmières (ou d’infirmiers). Le terrain a été principalement réalisé par Danièle Kergoat et Françoise Imbert, Danièle Sénotier et Hélène Le Doaré alimentant la réflexion sur l’aspect historique des hôpitaux et de la profession d’infirmière pour l’une et sur le mouvement social pour l’autre. La démarche d’analyse mêle : analyse de contenu ; triangulation entre notes d’observation et entretiens ; comptage des prises de parole respectives des hommes et des femmes ; exploitation des questionnaires. Globalement, l’enquête a montré que la configuration spécifique du mouvement, caractérisé à la fois par une mixité de sexes et une hégémonie des femmes avait bouleversé les rapports sociaux de sexe habituels dans ce milieu professionnel, favorisant une remise en cause de la domination traditionnelle des hommes. Les résultats proposés renouvellent des débats propres à la sociologie de l’action collective et à la sociologie du travail et des professions : émergence de la forme coordination dans les mobilisations sociales ; transformations des rapports à la qualification professionnelle ; nécessité, pour appréhender un mouvement social, de tenir compte des rapports sociaux de sexe. Le rapport de l'enquête est disponible sur cette page en téléchargement. Se reporter au plan de classement de l'enquête sur le site de beQuali (https://bequali.fr/fr/les-enquetes/contenus-de-lenquete/cdsp_bq_s10/) pour une présentation de l'organisation du corpus formé par les archives de cette enquête.

Publication date 2020-06
CHAPOY Élise
PEDROJA Cynthia
BELDIMAN-MOORE Anita
20
views

0
downloads
Tout au long de l’année 2015, les membres du groupe de travail Données de la recherche à Sciences Po (GT Données - GTD) ont réalisé une série d’entretiens afin d’étudier le contexte national et européen du champ dénommé “gestion des données de la recherche”. Parallèlement, une série de rencontres a eu lieu avec les laboratoires de Sciences Po afin de pouvoir réaliser une typologie des données produites et utilisées par les chercheurs, mais également afin d’identifier les besoins en termes de gestion. De ce travail découle la présente note qui constitue l’amorce d’une feuille de route pour l’institution. L’objectif du projet est d’articuler les dispositifs, les initiatives, les outils, les services dans cet environnement tentaculaire. Ainsi, après avoir défini ce que l’on entend par “gestion des données de la recherche”, le groupe s’efforcera de poser les premiers constats et de proposer quelques pistes de réflexion pour le développement d’une infrastructure de services et d’outils à destination de la communauté de recherche de Sciences Po. A cinq ans du début du projet, les développements envisagés sont mis en regard des réalisations effectives.

Publication date 2019-11 Conferance name Protection des données personnelles et recherches SHS
FROMONT Emilie
10
views

0
downloads

L’enquête « Les réseaux économiques souterrains en cité de transit » a été réalisée par Jean-François Laé, professeur émérite de l’Université Paris 8 Vincennes – Saint Denis et Numa Murard, professeur émérite de l’Université Paris Diderot. Elle a la particularité d’avoir été menée en deux fois, puisqu’elle a donné lieu à une première enquête réalisée au début des années 1980 puis à un retour sur enquête en 2010. L’origine de cette recherche remonte à l’expérience de Jean-François Laé comme travailleur social dans une cité dite de transit de la ville d’Elbeuf, en Seine-Maritime. Après sa rencontre avec Numa Murard au CERFI (Centre d’études, de recherche et de formation institutionnelle), ils décident tous deux de réaliser cette enquête, ayant obtenu des financements de la CNAF (Caisse nationale des affaires familiales) et du ministère de l’Urbanisme et du Logement. Elle donnera lieu à la rédaction d’un rapport et à la publication d’un ouvrage en 1985, L’Argent des pauvres. Trente ans plus tard, les deux chercheurs décident de revenir sur les terrains de leur première enquête, dans le cadre d’un documentaire radiophonique. Un ouvrage sera publié suite à ce retour, intitulé Deux générations dans la débine et paru en 2012. Pour l’enquête initiale comme pour le retour sur enquête, les deux chercheurs se sont immergés en ethnographes dans la vie quotidienne des habitants de la cité de transit. S’ils se sont principalement focalisés sur la vie économique des enquêtés, ils ont ouvert un ensemble de thématique allant bien au-delà de ce que laisse à penser le titre de l’enquête. Si la méthodologie est particulière, la méthode d’exposition l’est tout autant puisqu’elle ressort de ce que Jean-François Laé et Numa Murard appellent la « sociologie narrative ». Le corpus de documents fourni par les chercheurs a trait aux deux étapes de cette recherche. Il réunit notamment un carnet de terrain et le rapport publié suite à la première enquête, de même que différentes notes préparatoires, des photos et des transcriptions d’enregistrements collectés lors du retour sur enquête. S’il est parcellaire du fait de la perte de certains documents, ce corpus donne une idée précise des méthodes d’enquête des deux chercheurs et ouvre des pistes de réutilisation, notamment dans un cadre pédagogique. Deux entretiens ont été réalisés par l'équipe beQuali avec les auteurs de l'enquête : le premier avec Jean-François Laé,Numa Murard et Fabien Deshayes au CRESPPA, le deuxième avec Jean-François Laé et Numa Murard au CDSP.

Objectif : Il s’agira de proposer un panorama des banques de données qualitatives existant en France et à l’international Démarche pédagogique : La présentation dressera un éventail des ressources existantes, tant du point de vue des types d’enquêtes consultables (disciplines, objets de recherche, types de matériaux disponibles, etc.) que des conditions d’accès aux données (outils d’exploration, contrats et conditions d’utilisation, etc.).

Objectif : Ce module vise à sensibiliser aux problématiques et enjeux de la réanalyse de deux manières : par une meilleure connaissance de l’état et de la littérature disponible sur la réanalyse en France et à l’étranger d’une part ; par une sensibilisation aux grandes questions qui organisent les réflexions sur les conditions de possibilité de la réanalyse d’autre part. Démarche pédagogique : On veillera à retracer les grandes lignes du développement de cette pratique dans les sciences sociales et l’état le plus actuel des recherches menées en France. Il s’agira notamment de souligner les conditions de la réanalyse à partir d’exemples de controverses. Nous aborderons ainsi plusieurs enjeux, notamment : - les intérêts de la réanalyse, tant du point de vue de l’utilisateur de données que de celui qui partage ses données ; - les formes de réanalyse selon le rapport aux chercheurs premiers et aux objectifs poursuivis ; - les étapes préalables nécessaires avant de se lancer dans une réanalyse (compréhension du lien entre orientations théoriques et méthodologiques de l’enquête ; appréhension de la structuration du corpus, etc.) ; - la contextualisation des données (documentation). Un atelier sur la mise en pratique de la réanalyse complète ce module.

Objectif : Il s’agira de faire le point sur l’étape préalable à l’analyse de corpus textuels, qu’elle soit assistée par logiciels ou complètement libre (méthode “papier-crayon”), en l’illustrant de plusieurs méthodes tirées de la banque d’enquêtes beQuali. L’idée est de montrer comment l’étape de préparation peut être menée en pratique, à partir d’enquêtes exemplaires de ces différentes démarches. Démarche pédagogique : Nous aborderons la fabrique de “métadonnées”, visualisations ou documents supports qui permettent de garder trace des principales informations que l’on souhaite pouvoir facilement mobiliser sur un terrain donné, à propos de tel ou tel individu ou groupes d’individus. Cela va de la remise en mots ou en forme des données brutes à une conceptualisation plus ou moins poussée des données, permettant de construire des hypothèses, une théorisation. En particulier, nous montrerons les principales formes que ces documents supports peuvent prendre : mémos, résumés, synthèses d’entretiens, graphes ou cartes mentales, etc. à partir d’enquêtes du catalogue beQuali 3 exemples contrastés de documents seront ainsi commentés - schéma, texte, tableau - dans le but de montrer comment ils se situent dans une chaîne d’analyse et comment l’information y est organisée selon le processus intellectuel et la démarche d’analyse - représentation graphique, textuelle, quantifié.

Publication date 2019-07 Conferance name Conférence annuelle de la Digital Humanities, SP-24: Society, Media, Politics, Engagement
19
views

0
downloads

Ces dernières années les gisements de données disponibles en sciences sociales se sont multipliés. Développé au CDSP depuis 2010, BeQuali en est un. Cette banque d’enquêtes qualitatives met à disposition de la communauté scientifique des archives d’enquêtes de terrain, afin qu’elles soient réutilisées. Ces enquêtes de sociologie et de science politique mobilisent des techniques comme l’entretien, l’observation, la recherche documentaire ; elles comportent fréquemment des données personnelles et sensibles (car touchant à la politique, à la religion, à la sexualité, etc.). Sur support papier ou numérique, ces corpus comportent des données textuelles, images ou audiovisuelles. Leur diffusion est au croisement de diverses législations : code du patrimoine, loi informatique et libertés et nouveau Règlement européen pour la protection des données, droit à l'image et protection de la vie privée. Dans ce module, nous reviendrons tout d'abord sur les contraintes de la mise à disposition et de l'archivage des données en sciences sociales. Il s'agira ensuite d'investiguer les enjeux de la diffusion de ce type de données personnelles et sensibles, à partir d'un retour d'expérience des cas traités par l'équipe de beQuali. Les problèmes posés par leur traitement - juridiques, éthiques, scientifiques et pratiques - ainsi que les solutions mises en œuvre en termes d’anonymisation et de protection des enquêtés seront abordés à travers des exemples précis d'enquêtes du catalogue. Les précautions prises en matière de confidentialité seront également présentés. Outre cette réflexion collective à partir de l’examen croisé d’une dizaine de cas pratiques (sur des sujets de recherche plus ou moins sensibles, enquêtes menées sur des milieux d’interconnaissance ou non, corpus composés de transcriptions d’entretiens et/ou de notes d’observation, etc.), l'intervention s'appuiera aussi sur la manière dont d’autres ont pu traiter cette question - dans la littérature, sur d’autres plateformes, ou parmi des collègues proches.

Next