Type de Document
  • Livre (1)
  • Partie ou chapitre de livre (1)
  • Communication non publiée (1)
  • Contribution à un site web (1)
in La Francophonie comme facteur structurant dans les politiques étrangères : regards croisés Sous la direction de DANG Hong Khanh, PAYETTE Jean-François Publié en 2020-06
26
vues

0
téléchargements
[résumé de l'ouvrage] À l'heure où la Francophonie cherche à se redéfinir et à se réinventer dans un nouveau contexte international animé par la mondialisation, examiner le lien entre francophonie et politique étrangère est important. Ce livre met l'accent sur les multiples facettes des politiques étrangères des pays francophones en abordant à la fois les processus d'intégration régionale, les acteurs impliqués et les stratégies déployées en faveur de la langue française. Il a pour objectif d'apporter des regards croisés sur la place et le rôle de la F/francophonie dans ces politiques étrangères.

Les accords de coopération signés par la France aux moments des indépendances africaines entendaient stabiliser les jeunes régimes décolonisés en les dotant de forces armées nationales efficaces. Comment expliquer, cinq décennies plus tard, le besoin de renouvellement de ces traités de coopération militaire ? L'auteur regarde ces "ailleurs" stratégiques que continuent de représenter l'Afrique centrale et la Corne pour la France, et tente de comprendre, entre mutations et permanences, ce que font les armées françaises sur le continent africain quand elles n'y font pas la guerre.

36
vues

0
téléchargements
La politique étrangère et de sécurité commune à l’épreuve du terrain nigérien - L’Union européenne cherche à s’affirmer, depuis 2011, comme un acteur politique crédible au Sahel. La relative stabilité des institutions politiques du Niger a fait de Niamey la pierre angulaire de l’approche globale dans la région. Cette tendance s’est accélérée de manière spectaculaire à la suite de la crise migratoire de 2014-2015. L’objectif affiché par Bruxelles est de renforcer les capacités des forces de sécurité intérieure du Niger tout en favorisant le développement économique du pays. Mais la mise en œuvre concrète du nexus « développement-sécurité » résiste difficilement à l’étude des dynamiques locales, et mériterait d’être revue par la prochaine Commission.

Publié en 2019-08-02 Nom de la conférence Global South Caucus of International Studies (International Studies Association)
4
vues

0
téléchargements
The situation of Niger in global politics is perhaps more ambivalent than ever. With one of the lowest Human Development Indexes worldwide, the country is surrounded by substantial security issues spilling over from neighbouring countries. In recent years, Niger experienced a dramatic surge in the flow of migration coming from Mali, Libya, Nigeria and other Sub-Saharan countries. In this challenging context, the relative stability of the political system under President Mahamadou Issoufou contributed to the attraction of a myriad of actors in Europe. Niger is now considered a cornerstone in the institutionalization of the G5 Sahel initiative and eventually will be in the regional “stability”. The ambition of this paper is twofold. On the empirical dimension, it seeks to give an overview of the current relation between Niger and European actors. It insists on strategies conducted by Nigerien policymakers in the framing of a dynamic foreign policy. On the conceptual dimension, this paper shows how the deterioration of a regional environment has been used as a leverage by Niger to renegotiate its position towards its historical creditor, the European Union. This study uses a qualitative methodology essentially based on interviews conducted in Niamey and Brussels.