Coauthor
  • SOENER Matthew (1)
  • TOMASKOVIC-DEVEY Donald (1)
  • GODECHOT Olivier (1)
  • SAFI Mirna (1)
Document Type
  • Working paper (1)
Publication date 2020-06 Collection MaxPo Discussion Paper : 20/3
SOENER Matthew
TOMASKOVIC-DEVEY Donald
0
views

0
downloads
En nous appuyant sur des données administratives longitudinales employeur–employés, nous analysons l’évolution de la ségrégation sociale des salariés à hauts salaires dans onze pays: Allemagne, Canada, Corée du Sud, Danemark, Espagne, France, Hongrie, Japon, Norvège, République tchèque et Suède. Nous constatons dans presque tous les pays une forte augmentation de l’entre soi des salariés bien payés sur le lieu de travail et une diminution spectaculaire de leur exposition aux bas salaires. Nous comparons ces tendances à l’évolution de la ségrégation fondée sur la catégorie sociale, l’éducation, l’âge, le sexe et le statut migratoire, et nous constatons que l’augmentation de l’entre soi des hauts salaires est celle qui est la plus prononcée et la plus générale. Nous montrons que la ségrégation résidentielle se développe aussi, bien que plus lentement que la ségrégation au travail, avec les hauts et les bas salaires vivant de plus en plus dans des municipalités distinctes. Ségrégation au travail et ségrégation résidentielle sont corrélées. Mais nos modèles statistiques suggèrent aussi que la principale relation de causalité va de la ségrégation au travail vers la ségrégation résidentielle. Ces résultats ouvrent la voie à un futur programme de recherche sur les causes et les conséquences de la ségrégation des hauts salaires.