Coauthor
  • FRANÇOIS Pierre (10)
  • BARTOLOMEI Arnaud (6)
  • ZALC Claire (5)
  • MOUNIER Lise (4)
  • Show more
Document Type
  • Article (44)
  • Part or chapter of a book (27)
  • Book review (25)
  • Conference contribution (10)
  • Show more
in Revue française de sociologie Publication date 2016-06
17
views

17
downloads
Durant les dernières décennies, le partage de la valeur produite par les plus grandes entreprises cotées a connu une modification spectaculaire en faveur des actionnaires. Pour autant, parler de financiarisation pour décrire ce phénomène présente le risque d’imaginer une finance auparavant absente et désormais hégémonique. En comparant systématiquement des données portant sur ces entreprises et leurs dirigeants en 1979 et 2009, nous montrons que les carrières des dirigeants sont demeurées remarquablement stables, et polarisées par une opposition entre les financiers et les autres, alors même que les formes et les activités des entreprises financières changeaient radicalement. Pourtant, les transformations dans le partage de la valeur ne sont pas tant une conséquence de ces recompositions du périmètre ou de l’actionnariat des entreprises que l’effet d’une conversion de leurs dirigeants, passés par la finance, aux normes de la valeur actionnariale.

1
views

0
downloads
The longitudinal study of advice networks among 240 judges at the Commercial Court of Paris permits the examination of learning as an interactive process. We argue that a spinning top model is a useful heuristic for intra-organizational learning in dynamic advice networks. This model proposes that a stabilized elite preserves accumulated knowledge in a community that overall experiences high turnover and systematic job rotation, and hence runs the danger of inadequately sharing knowledge among its members. We test the model by analyzing the structure and dynamics of advice networks among judges at the Commercial Court of Paris. This dynamic structure reflects the informal homophilous preferences among judges organized in a strong formal system, a high relational turnover in the selection of advisors, and the emergence of an elite of senior advisors that stabilizes the learning process - much like the behavior of a spinning top. This case study also identifies an endogenous process of increasing and then decreasing centralization of this network over time, raising questions about the maintenance of the stability of the pecking order and about the relationship between learning and seniority. Results illustrate the importance of dynamic over static network analysis and call for a renewed attention to formal structure in organizations.

in Les prud'hommes Publication date 2008
0
views

0
downloads
Le prud'homme est-il censé représenter et défendre des pairs ou être un juge impartial – et cette opposition a-t-elle un sens ? Le travail est-il nécessairement un domaine de droit et d'intervention publique distinct ? Les prud'hommes sont-ils des juges adéquats parce qu'ils sont des experts de leur métier – ou du monde de l'entreprise –, ou bien cette expertise les empêche-t-elle de « bien juger » ? Et, vu ces incertitudes, comment se fait-il que l'on trouve des candidats à ces fonctions ? Après avoir rappelé comment le projet corporatif d'origine aboutit au début du XXe siècle à la naissance d'un droit du travail avec sa juridiction propre, j'aborderai ces questions à partir de l'expérience des premiers prud'hommes parisiens. Les conseils du XIXe siècle étaient divers ; à Paris, ils furent créés assez tard, à partir de 1845. Se pencher sur leurs conseillers, encore mal connus, permet de balayer une grande variété de manières d’être prud’homme au XIXe siècle. Elles seront présentées à partir de deux grandes questions : celle du mandat et celle des manières de juger, permettant d'envisager le prud'homme à la fois comme élu, comme représentant d'une classe, comme juge du travail ou de l'industrie et comme spécialiste d'un métier.

10
views

10
downloads
Ce livre, magnifiquement illustré et mis en pages, représente la version vulgarisée (sans nuance péjorative, de façon fort pédagogique) d’une thèse de doctorat désormais publiée par le Comité des travaux historiques et scientifiques (...).

in Participations Publication date 2013-05
1
views

0
downloads
Retour sur le dossier "La participation au prisme de l'histoire" dans une perspective micro-historique et intéressée par les allers et retours entre procédures judiciaires et démocratie participative. url de l'article : http://www.revue-participations.fr/2013/05/14/prendre-les-procedures-au-serieux/

This working paper gives the preliminary results of a research project on the uses of notarized powers of attorney in four large French commercial cities in the 18th and 19th centuries. Powers of attorney are often considered as symptoms of trust. We use them to test hypotheses on the embeddedness of commercial relationships. We find little support for the idea of an evolution from embedded to anonymous relationships. We therefore explore alternative hypotheses centered on the complementarity between embeddedness and formality; the importance of repeated interactions; and a broad homophily driving merchants to choose fellow merchants as proxies.

Œuvre de chercheurs de CNRS et de l'université de Montpellier en économie et en géographie, cette synthèse s'adresse, malgré son titre, plutôt aux spécialistes de ces disciplines qu'aux historiens. Si les changements actuels sont décrits en fonction d'une réalité passée, celle-ci n'est guère détaillée, ou l'est de façon rapide et caricaturale lorsqu'il s'agit de l'avant-1950. [Premier paragraphe]

Matthieu Leimgruber, historien à l'université de Lausanne, est aussi un intellectuel engagé dans plusieurs mouvements sociaux du canton de Vaud. Cela motive sans doute en partie sa publication d'une brève histoire de l'introduction du taylorisme et du management en Suisse romande. Les critiques suisses ne s'y sont pas trompés, qui y ont principalement lu une mise en perspectives des débats actuels sur la flexibilité ou de la mode du consulting. Cette posture est revendiquée dès la quatrième de couverture, qui évoque "les similitudes qui existent entre la situation actuelle et une autre période troublée de l'histoire sociale et économique". [Premier paragraphe]

in Annales. Histoire, sciences sociales Publication date 2017-06
BARTOLOMEI Arnaud
DE OLIVEIRA Matthieu
ELOIRE Fabien
SOUGY Nadège
14
views

14
downloads
La période 1750-1850 est souvent placée au centre des grands récits de la modernisation, notamment ceux qui la caractérisent par un passage de relations économiques encastrées dans des liens familiaux ou communautaires à des transactions impersonnelles uniquement appuyées sur le marché et des dispositifs juridiques. Ces récits sont ici mis à l’épreuve à travers l'analyse systématique de trois corpus de sources correspondant à des instruments largement utilisés par les marchands de l’époque : lettres d'entrée en relation, lettres circulaires et procurations notariées. Cette étude, à la fois qualitative et quantitative, ne met en évidence aucune révolution, et peu d’évolutions linéaires. En revanche, elle conduit à dépasser l'opposition entre des transactions commerciales encastrées et totalement désencastrées. De nombreux indices de la complémentarité entre des transactions économiques personnalisées et d'autres plus impersonnelles sont en effet perceptibles. D'autres types d'encastrement jouent aussi un rôle important : d'une part, les relations répétées ou celles établies par l'intermédiaire de tiers ; d'autre part, une forme d'homophilie sociale entre marchands, fondée notamment sur le partage d'un langage commun, celui du commerce.

Next