Co-auteur
  • FAOUR Ghaleb (13)
  • ROCHER Laurence (5)
  • HAMZÉ Mouin (4)
  • BALANCHE Fabrice (3)
  • Voir plus
Type de Document
  • Article (41)
  • Partie ou chapitre de livre (29)
  • Communication non publiée (25)
  • Contribution à un site web (14)
  • Voir plus
Sous la direction de VERDEIL Eric, SOUAMI Taoufik Publié en 2006
7
vues

0
téléchargements
Dans les pays du sud et de l’est de la Méditerranée, la ville constitue un enjeu social et politique majeur. Les autorités publiques y interviennent à travers plans et programmes d’aménagement, sans pouvoir toujours satisfaire la demande sociale. Les habitants s’imposent dans la production de l’urbain et en construisent des parties entières. Entre ces deux manières de faire la ville, par en haut et par en bas, les professionnels locaux de l’urbanisme mettent en oeuvre les décisions officielles et, en même temps, assurent quotidiennement l’interface avec les habitants . Ils ont longtemps été éclipsés par les urbanistes européens. Leur rôle est peu valorisé tant cette région reste tributaire de grilles de lecture essentiellement politiques qui laissent dans l’ombre le technique. Ce livre propose pour la première fois les principaux éléments de repère sur ces professionnels locaux du Maroc, de l’Algérie, de l’Égypte, de la Palestine, du Liban et de la Turquie. Il présente leurs références intellectuelles et leurs lieux de formation, décrit les circulations internationales, le marché du travail et examine les modalités d’exercice et les organisations professionnelles. Cet ouvrage s’adresse ainsi aux professionnels, architectes et urbanistes, aux acteurs de la coopération internationale pour le développement, ainsi qu’aux chercheurs spécialistes de la ville et curieux de sa fabrication en France et ailleurs.

in Middle East - Topics & Arguments Publié en 2019-06-25
3
vues

0
téléchargements
Unlike many metropolises that use green urbanism as a worlding strategy, Arab cit- ies seem reluctant to embark on ambi - tious schemes addressing sustainability issues. To explain this situation, the article highlights three arguments. Firstly, as state-led governance prioritizes social stability, existing green plans have been scrapped in the face of political threats. Second, large, allegedly sustainable proj- ects such as Masdar should not hide ongoing unsustainable urbanization fea- tures. Thirdly, the dominant framings of sustainability tend to focus on global issues (greenhouse gas emissions and low carbon energy), hence neglecting local claims for sustainability that do not fit into global environmental narratives.

5
vues

0
téléchargements
Eric Verdeil , Ghaleb Faour and Mouin Hamzé have recently coedited the "Atlas of Lebanon. New Challenges", published by Presses de l’IFPO. Previously published in French and Arabic, the Atlas provides a unique vision of Lebanon through maps, pictures, satellite images and infographics as well as texts assessing the main challenges the country faces today. Resulting from a violent past, current conflicts in neighbouring countries such as Syria or massive urbanisation, these new challenges are analysed in connection with a certain retreat of the state to the benefit of other, sometimes new actors. Eric Verdeil and Ghaleb Faour answer our questions on this collaborative project and some of its findings. Interview by Miriam Périer, CERI

in M@ppemonde Publié en 2005
FAOUR Ghaleb
HADDAD Theodora
VELUT Sébastien
2
vues

0
téléchargements
Dans un contexte de pénurie statistique, cet article propose de mesurer la croissance de l'agglomération de Beyrouth dans les années 1963, 1987, 1994, 1998 et 2003, sur la base de critères morphologiques. L'étendue de l'agglomération augmente fortement et de manière linéaire. La période de la reconstruction après la guerre civile se distingue par un pic d'urbanisation, alors que la période de la guerre, malgré les bouleversements politiques, ne donne pas lieu à des évolutions aussi brutales.

in Les mots des urbanistes. Entre parlers techniques et langue commune Sous la direction de COUDROY DE LILLE Laurent, RATOUIS Olivier Publié en 2019-06
4
vues

0
téléchargements
La question de la constitution d’un vocabulaire de l’urbanisme au Proche-Orient arabe se pose dans un contexte différent de celui des pays industrialisés européens. La domination politique liée à la colonisation et son héritage culturel, notamment linguistique, éclairent l’émergence de pratiques professionnelles et de politiques publiques nouvelles.

Metropolitan authorities and local business elites are often seen as major players in the energy transition in the city. Such energy transitions are mostly conceived of as low carbon technologies, which permit the retrofitting of urban infrastructure and the rebundling of metabolic circuits. This article contests these views by highlighting the major role of non-urban energy sector institutions and actors. By examining the connections between technology, space and energy politics , and by using a relational understanding of the urban, this article explores the case of Amman's energy transition. The growth of consumption coupled with new energy practices face a problematic supply because shifts in regional geopolitics prompted energy transition policies, among which are included a green growth program and the building of a nuclear power plant at the edge of the city. The article analyses the socio-political assemblages that shape those policies and unravel the competing interests at stake. It demonstrates the political and highly unruly nature of energy transitions.

in Atlas du Liban. Les nouveaux défis Sous la direction de VERDEIL Eric, VERDEIL Eric, FAOUR Ghaleb, HAMZÉ Mouin Publié en 2018-12
FARAH Jihad
21
vues

0
téléchargements
La crise du ramassage et de l’élimination des déchets dans le Grand Beyrouth, durant l’été 2015, et les mobilisations populaires qu’elle a suscitées, sont un symbole supplémentaire de la faillite de l’État à gérer les services publics de manière efficace mais aussi un révélateur d’inégalités territoriales. Si le secteur des déchets pose de nombreux problèmes partout au Liban, les collectivités locales s’en emparent de manière inégale et parfois plus satisfaisante que dans la capitale.

in Atlas du Liban. Les nouveaux défis Sous la direction de VERDEIL Eric, VERDEIL Eric, FAOUR Ghaleb, HAMZÉ Mouin Publié en 2018-12
BALANCHE Fabrice
5
vues

0
téléchargements
Après quinze années (1991-2005) relativement pacifiques, consacrées à la reconstruction économique à l’ombre de la tutelle syrienne, le pays entre dans un nouveau cycle de violence. Les milices et les groupes armés réapparaissent au grand jour dans certains territoires qu’ils contrôlent et l’armée libanaise, sur la brèche, peine à s’interposer efficacement tout en restant le dernier symbole de l’unité nationale.

in Energy transitions: A Socio-Technical Inquiry Sous la direction de LABUSSIÈRES Olivier Publié en 2018-06
LABUSSIÈRES Olivier, Sciences Po Grenoble, Politiques Publiques, Action Politique, Territoires
BANOS Vincent
FONTAINE Antoine, Sciences Po Grenoble, Politiques Publiques, Action Politique, Territoires
DEHEZ Jeoffrey
ROCHER Laurence
TABOURDEAU Antoine, Sciences Po Grenoble, Politiques Publiques, Action Politique, Territoires
27
vues

0
téléchargements
This chapter explores the role of spatiality and how it is constructed in energy transition processes. Space is part of different operations for channelling, assessing and controlling material flows to turn them into energy resources and ensure a predictable production. The chapter proposes the idea of a ‘politics of volumes’ to describe how an energy volume is calculated, delineated and controlled, how sharing it and living together within it is made possible, and how it is (re-)configured when being connected to a pre-existing large sociotechnical assemblage (such as an electrical grid). These explorations offer new insights about the strategic combinations of energy and non-energy volumes, the influence of social and spatial heritage in the making of energy volumes, and the power relationships at work.

in Hybridelec Publié en 2018-12
GIRARD Bérénice
DE BERCEGOL Rémi
ZÉRAH Marie-Hélène
4
vues

0
téléchargements
Le projet de recherche Hybridelec a commencé à explorer le terrain indien, en particulier la ville de Delhi et sa périphérie sud, à l’occasion de visites collectives menées à la suite du séminaire co-organisé par l’AFD, le CPR et le CERI au CPR le 30 octobre dernier (voir compte rendu séparément). Ces visites de terrain (Marie-Hélène Zérah, Bérénice Girard, Rémi de Bercegol, Gowda Shankare, Federico de Lorenzo et Eric Verdeil) ont permis d’identifier cinq configurations socio-techniques et d’observer les formes de production d’électricité et d’accès à cette ressource qui les caractérisent.

Suivant