Co-auteur
  • RIAL-SEBBAG Emmanuelle (6)
  • MAHALATCHIMY Aurélie (6)
  • LEIBING Annette (6)
  • LOUVEL Séverine (5)
  • Voir plus
Type de Document
  • Article (42)
  • Communication non publiée (23)
  • Partie ou chapitre de livre (17)
  • Contribution à un site web (12)
  • Voir plus
L’expérience de la pandémie modifie les libertés publiques. Si les mesures de confinement pour contrer la menace biologique en sont l’illustration, les perceptions individuelles de l’État de droit sont aussi influencées par les bouleversements du quotidien. Ainsi, le régime de liberté a une dimension à la fois politique et sensorielle. Croiser investigation scientifique et enquête littéraire, depuis les études d’opinion sur la crise jusqu’aux fictions politiques – permet de saisir la complexité de cette modification qui s’inscrit dans un contexte de grande incertitude scientifique et sociale.

7
vues

0
téléchargements
L’impact du coronavirus Covid-19 sur la vie politique et l’action publique revêt un caractère inédit comme en témoignent les allocutions solennelles des chefs d’État qui se succèdent ces derniers jours. [Premier paragraphe]

Les enjeux politiques de l’intelligence artificielle s’inscrivent dans la longue histoire de l’amélioration des capacités humaines. Ils sont indissociables : . du rapport que l’homme entretient avec la technique depuis les Lumières ; . de la méthodologie et des domaines d’application des algorithmes, ces outils d’aide à la décision ; . de la révolution organisationnelle marquée par la forte intégration des algorithmes dans les systèmes d’information ; . d’une modification des grilles de lecture de la société par la rencontre des univers physiques et numériques. L’intelligence artificielle transforme substantiellement le politique au niveau de l’organisation institutionnelle de la société, des rapports de force et des politiques publiques. Une culture critique et éclairée des algorithmes est nécessaire pour se saisir des enjeux du numérique.

24
vues

0
téléchargements
Les réseaux sociaux propagent à grande vitesse des messages pas toujours vrais. Mais n’oublions pas que cette viralité de l’information peut aussi servir la prévention des risques et la sécurité civile.

in OMICS. A Journal of Integrative Biology Publié en 2020
NECULA Andra
LEIBING Annette
BLASIMME Alexandro
45
vues

0
téléchargements
The expression “public opinion” has long been part of common parlance. However, its value as a scientific measure has been the topic of abundant academic debates over the past several decades. Such debates have produced more variety and contestations rather than consensus on the very definition of public opinion, let alone on how to measure it. This study reports on the usefulness of web-based big data digital network analytics in deciphering the distributed meanings and sense making related to controversial biotechnology applications. Using stem cell therapies as a case study, we argue that such digital network analysis can complement the traditional opinion polls while avoiding the sampling bias that is typical of opinion polls. Although the polls cannot account for the opinion dynamics, combining them with web-based big data analysis can shed light on three dimensions of public opinion essential for sense making: counts or volume of opinion data, content, and movement of opinions. This approach is particularly promising in the case of ongoing scientific controversies that increasingly overflow into the public sphere morphing into public political debates. In particular, our study focuses as a case study on public controversies over the clinical provision of stem cell therapies. Using web entities specifically addressing stem cell issues, including their dynamic aggregation, the internal architecture of the web corpus we report in this study brings the third dimension of public opinion (movement) into sharper focus. Notably, the corpus of stem cell networks through web connectivity presents hot spots of distributed meaning. Large-scale surveys conducted on these issues, such as the Eurobarometer of Biotechnology, reveal that European citizens only accept research on stem cells if they are highly regulated, while the stem cell digital network analysis presented in this study suggests that distributed meaning is promise centeredness. Although major scientific journals and companies tend to structure public opinion networks, our finding of promise centeredness as a key ingredient of distributed meaning and sense making is consistent with therapeutic tourism that remains as an important facet of the stem cell community despite the lack of material standards. This new approach to digital network analysis has crosscutting corollaries for rethinking the notion of public opinion, be it in electoral preferences or as we discuss in this study, for new ways to measure, monitor, and democratically govern emerging technologies.

in Pour la Science Publié en 2020-01
13
vues

0
téléchargements
L’angoisse que la nuit suscite s’est transformée au fil de l’évolution des sociétés et des techniques, mais elle n’a pas disparu.

in Pour la science Publié en 2019-12
1
vues

0
téléchargements
La cuisine est-elle une affaire d’État ? La municipalité de New York vient d’interdire la commercialisation et la détention du foie gras à compter de 2022, sous la pression de militants de la cause animale opposés au gavage des oies et des canards. Elle rejoint la décision de la Cour suprême des États-Unis validant l’interdiction du foie gras en Californie. L’intervention du registre public dans les préoccupations gastronomiques résulte donc d’un rapport de force. Elle peine à faire consensus dans la population, tant les pratiques alimentaires échappent au cartésianisme. [Premier paragraphe]

in La Semaine juridique. Edition générale Publié en 2019-10
BYK Christian
HERMITTE Marie-Angèle
4
vues

0
téléchargements
Le Gouvernement a souhaité que des débats aient lieu à intervalles réguliers sur les en-jeux éthiques liés aux avancées de la médecine et de la biologie. Le projet de loi relatif à la bioéthique (n° 2187) déposé le 24 juillet dernier, en discussion au Parlement, prévoit un ensemble de dispositions (32 articles) qui ont vocation à répondre à une « évolution de notre cadre bioéthique fondée sur un équilibre entre le respect de la dignité de la per-sonne humaine, le libre choix de chacun et la solidarité entre tous ». L’article 1er prévoyant l’accès de la PMA pour les couples de femmes et les femmes non mariées, a été au cœur des débats. Il vient d’être adopté par les députés. Échanges sur les nombreuses disposi-tions du texte avec trois spécialistes des questions relevant de la bioéthique.

67
vues

0
téléchargements
Ce 23 juillet 2019, la militante écologiste suédoise de seize ans Greta Thunberg, accompagnée de plusieurs dizaines de jeunes Français mobilisés pour le climat et de la vice-présidente du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), délivre un discours dans les locaux de l’assemblée nationale[1]. Elle enjoint les hommes politiques à agir pour l’environnement « au nom de la science ». Devenue en quelques mois une figure emblématique de la lutte contre le réchauffement climatique, ses appels insistants sont relayés dans le monde entier. [Premier paragraphe]

in Pour la science Publié en 2019-09
4
vues

0
téléchargements
La muséographie moderne, qui privilégie l’expérience individuelle et sensible, et internet, qui affiche des visions concurrentes, transforment la connaissance de l’histoire.

Suivant