Co-auteur
  • PARCOLLET Dominique (5)
  • GROLLEAU Emeline (4)
  • GUIGUENO Brigitte (3)
  • VERRY Elisabeth (3)
  • Voir plus
Type de Document
  • Article (45)
  • Communication non publiée (38)
  • Rapport (10)
  • Partie ou chapitre de livre (8)
  • Voir plus
Publié en 2020-12-15
FAIVRE D'ARCIER Louis
GUIGUENO Brigitte
VERRY Elisabeth
Association des archivistes français
11
vues

0
téléchargements
Le dernier poilu, Lazare Ponticelli, disparaît le 12 mars 2008. Jean-Marie Bockel, alors secrétaire d’État aux Anciens Combattants, évoque un « passage de la mémoire à l’histoire ». La commémoration sans précédent à laquelle a donné lieu le centenaire de la Grande Guerre s’est traduite par une floraison d’initiatives des services d’archives, elle aussi sans précédent, tant au niveau national que territorial, ainsi qu’à l’étranger. À la diversité d’horizons des contributeurs de ce numéro répond celle des thématiques abordées : outre la participation aux manifestations et grands projets nationaux, les articles évoquent l’articulation de la commémoration avec les enjeux locaux, où médiation et mise en valeur des fonds tiennent une place de premier choix, avec des initiatives innovantes telles que serious game, études de publics, indexation participative et partenariats parfois originaux avec des structures publiques et privées. Les archives ont acquis, plus que jamais durant ce cycle commémoratif, une dimension civique de première importance. Des expériences qui pourraient devenir fondatrices ?

Publié en 2020-10 Nom de la conférence 23e Rendez-vous de Blois
DETCHEMENDY Sylvaine
7
vues

0
téléchargements
Présentation des archives électorales du CEVIPOF numérisées en partenariat avec la bibliothèque de Sciences Po aux enseignants, pour un usage pédagogique en classe.

Publié en 2020-10 Nom de la conférence 23e Rendez-vous de l'histoire
DETCHEMENDY Sylvaine
8
vues

0
téléchargements
Présentation des archives électorales du CEVIPOF numérisées en partenariat avec la bibliothèque de Sciences Po aux élèves de Première, spécialité histoire, géopolitique, science politique du lycée Philibert-Desseignes à Blois.

Publié en 2020-10 Nom de la conférence 23e Rendez-vous de l'histoire
DETCHEMENDY Sylvaine
9
vues

0
téléchargements
Présentation des archives électorales du CEVIPOF numérisées en partenariat avec la bibliothèque de Sciences Po aux élèves de Terminale du lycée professionnel Augustin-Thierry à Blois.

Publié en 2020-10 Nom de la conférence 23e Rendez-vous de l'histoire
POIGNANT Bernard
Centre d'histoire de Sciences Po
42
vues

0
téléchargements
La table ronde sur le rôle du conseiller politique a réuni Bernard Poignant, ancien député-maire de Quimper et conseiller auprès de François Hollande à l’Élysée, Marc Lazar, directeur du Centre d'histoire de Sciences Po (CHSP), Mathieu Fulla, historien au CHSP, spécialiste du socialisme, et Odile Gaultier-Voituriez, responsable de la coordination archivistique et documentaire du CEVIPOF et du CHSP. Les AHC conservent en effet les archives de Bernard Poignant au niveau national, comme conseiller d’hommes politiques socialistes de premier plan (Michel Rocard et Lionel Jospin), puis comme conseiller de François Hollande à l’Elysée. Le grand intérêt du fonds est notamment lié à la présence de nombreux cahiers très riches tenus par Bernard Poignant au fur et à mesure de sa vie politique, où il consignait aussi bien les échanges quotidiens que les notes de réunions. La table ronde modérée par Marc Lazar a mis en perspective le rôle politique du conseiller au prisme du témoignage de Bernard Poignant, de la présentation des archives par Odile Gaultier-Voituriez et de l'analyse historique par Mathieu Fulla, sur le thème Gouverner.

Publié en 2020-06
CHAPOY Élise
PEDROJA Cynthia
BELDIMAN-MOORE Anita
35
vues

0
téléchargements
Tout au long de l’année 2015, les membres du groupe de travail Données de la recherche à Sciences Po (GT Données - GTD) ont réalisé une série d’entretiens afin d’étudier le contexte national et européen du champ dénommé “gestion des données de la recherche”. Parallèlement, une série de rencontres a eu lieu avec les laboratoires de Sciences Po afin de pouvoir réaliser une typologie des données produites et utilisées par les chercheurs, mais également afin d’identifier les besoins en termes de gestion. De ce travail découle la présente note qui constitue l’amorce d’une feuille de route pour l’institution. L’objectif du projet est d’articuler les dispositifs, les initiatives, les outils, les services dans cet environnement tentaculaire. Ainsi, après avoir défini ce que l’on entend par “gestion des données de la recherche”, le groupe s’efforcera de poser les premiers constats et de proposer quelques pistes de réflexion pour le développement d’une infrastructure de services et d’outils à destination de la communauté de recherche de Sciences Po. A cinq ans du début du projet, les développements envisagés sont mis en regard des réalisations effectives.

1
vues

0
téléchargements
À Sciences Po, un accueil sur rendez-vous, gratuit et personnalisé, est toujours réservé lors de la première visite au centre de documentation du Centre de recherches politiques de Sciences Po (CEVIPOF) et aux Archives d’histoire contemporaine du Centre d’histoire de Sciences Po (CHSP).

in La Gazette des archives Publié en 2020
FAIVRE D'ARCIER Louis
GUIGUENO Brigitte
VERRY Elisabeth
VEYSSIÈRE Laurent
8
vues

0
téléchargements
Jusqu’à la fin des années 1990, d’anciens poilus étaient encore en vie pour témoigner, ne serait-ce que physiquement, de la Grande Guerre. Les généalogistes avaient encore accès à cette génération pour débuter leurs recherches. La disparition du dernier poilu, Lazare Ponticelli, le 12 mars 2008, a représenté un cap symbolique. C’est à cette occasion que Jean-Marie Bockel, alors secrétaire d’État aux Anciens Combattants, a évoqué un « passage de la mémoire à l’histoire » ou, selon les termes de Joseph Zimet dans son rapport Commémorer la Grande Guerre (2014-2020) : propositions pour un centenaire international1, une « patrimonialisation de la mémoire de la Première Guerre mondiale ». Les commémorations du Centenaire, avec ses cérémonies télévisées, ses innombrables projets locaux, les appels des médias à participer à la Grande Collecte, ont accéléré ce processus. [...]

in La Gazette des archives Sous la direction de FAIVRE D'ARCIER Louis, GAULTIER-VOITURIEZ Odile, GUIGUENO Brigitte, VERRY Elisabeth, VEYSSIÈRE Laurent Publié en 2020
13
vues

0
téléchargements
Le dernier poilu, Lazare Ponticelli, disparaît le 12 mars 2008. Jean-Marie Bockel, alors secrétaire d’État aux Anciens Combattants, évoque un « passage de la mémoire à l’histoire ». La commémoration sans précédent à laquelle a donné lieu le centenaire de la Grande Guerre s’est traduite par une floraison d’initiatives des services d’archives, elle aussi sans précédent, tant au niveau national que territorial, ainsi qu’à l’étranger. À la diversité d’horizons des contributeurs de ce numéro répond celle des thématiques abordées : outre la participation aux manifestations et grands projets nationaux, les articles évoquent l’articulation de la commémoration avec les enjeux locaux, où médiation et mise en valeur des fonds tiennent une place de premier choix, avec des initiatives innovantes telles que serious game, études de publics, indexation participative et partenariats parfois originaux avec des structures publiques et privées. Les archives ont acquis, plus que jamais durant ce cycle commémoratif, une dimension civique de première importance. Des expériences qui pourraient devenir fondatrices ?

Sous la direction de GAULTIER-VOITURIEZ Odile Publié en 2019-12
GROLLEAU Emeline
36
vues

0
téléchargements
Les archives de Bernard Poignant sont entrées en 2019 aux Archives d’histoire contemporaine du Centre d'histoire de Sciences Po. Elles ont été classées et inventoriées. Il s'agit ici de l'iinventaire de ce fonds. Bernard Poignant est né le 19 septembre 1945 à Vannes (Morbihan). Il passe en 1970 l’agrégation d’histoire et devient professeur à l’École normale de Quimper en 1971 puis à l’université de Bretagne occidentale. Il adhère au Parti socialiste (PS) en 1974 et s’engage dès 1975 au sein de la section socialiste de Quimper comme secrétaire. Il occupe, à partir de ce moment-là, de nombreuses responsabilités au sein du Parti socialiste tant au niveau local que national. De 1978 à 1981, il est premier secrétaire de la fédération du Finistère du PS et, à partir de 1981, il devient membre du comité directeur puis du conseil national et du bureau exécutif du PS. Il est, de 1993 à 2001, président de la Fédération nationale des élus socialistes et républicains (FNESR). Il se présente pour la première fois aux élections municipales en 1977 et l'année suivante, il est candidat aux élections législatives. Il est battu les deux fois. En 1981, il est élu député du Finistère. Il se présente, entre 1978 et 1997, cinq fois aux élections législatives pour la première circonscription du Finistère. Il est député inscrit au groupe socialiste de 1981 à 1986 puis de 1988 à 1993. Il est élu maire de Quimper pour la première fois en 1989 et accomplit trois mandats (1989-1995, 1995-2001 et 2008-2014). Il siège également au conseil régional de Bretagne de 1986 à 1988 et comme conseiller général du Finistère de 1988 à 1989. Il occupe la présidence de la communauté d’agglomération Quimper Communauté de 1995 à 2001 puis de 2008 à 2014. Il est proche de Michel Rocard et par la suite conseiller de Lionel Jospin puis de François Hollande. Il est notamment président-fondateur de la fédération nationale des clubs Convaincre de Michel Rocard de 1985 à 1988. Puis, en 1994, il milite aux côtés de François Hollande au club Témoins de Jacques Delors. Bernard Poignant est successivement l'homme de l'ombre de plusieurs hommes politiques du PS ayant été candidat à une élection présidentielle et ayant eu un rôle important sur la scène politique française. Il suit l’ensemble de la campagne de François Hollande lors de l’élection présidentielle de 2012 et devient, après sa victoire, chargé de mission bénévole à l’Élysée. Il assure la liaison avec les élus et fait remonter au Président les humeurs de l'opinion publique. Il organise pour cela des déjeuners hebdomadaires avec des élus socialistes. Le 21 mars 2017, il annonce son soutien à Emmanuel Macron à l’élection présidentielle de 2017 et démissionne de son poste de conseiller auprès de François Hollande deux jours plus tard. Outre son parcours national, il est élu député européen en 1999 et est réélu en 2004. De 2004 à 2009, il préside la délégation socialiste française au Parlement européen. Il obtient la Marianne d'or en 1999 et est fait chevalier de la Légion d'honneur. Ce fonds d’archives regroupe essentiellement trois typologies documentaires : une vingtaine de cahiers dans lesquels Bernard Poignant a consigné des notes prises lors de réunions, des transcriptions de conversations téléphoniques ou de textos mais également des réflexions personnelles ; un ensemble de notes thématiques qu’il a fait parvenir à Michel Rocard, Lionel Jospin et François Hollande ; des comptes rendus de réunions et de l’ensemble des déjeuners qu’il a organisés avec des élus locaux lorsqu’il était chargé de mission auprès de François Hollande. À travers ces différents documents, on trouve l'intérêt que Bernard Poignant a toujours eu pour l'écriture et l'histoire. Les cahiers, qui ont été commencés dès ses premiers pas en politique en 1975, sont de véritables témoignages pour l'histoire politique et les notes ont été construites autour de parallèles historiques étayant les arguments qu’il y présente.(introduction)

Suivant