Type de Document
  • Compte-rendu d’ouvrage (1)
  • Communication non publiée (1)
11
vues

0
téléchargements
1ères lignes : C'est un décentrement du regard, des élus vers leurs collaborateurs dans toute leur diversité, que nous proposent Willy Beauvallet, Sébastien Michon et leurs treize coauteurs et coautrices dans leur Sociologie des collaborateurs politiques. Ayant pour titre principal Dans l'ombre des élus, cet ouvrage collectif a effectivement pour objectif et principal mérite d'éclairer cet objet d'étude encore trop inexploré que sont les milliers de collaborateurs chargés d'assister, de façon plus ou moins institutionnalisée et professionnalisée, les dirigeants politiques dans leurs fonctions électives. Proposant dix contributions à cette sociologie des collaborateurs, le livre choisit de délaisser les classiques conseillers ministériels qui ont suscité l'attention des travaux fondateurs de ce champ d'étude pour faire place à des fonctions plus méconnues : administrateurs du Parlement, directeurs de cabinet régionaux, directeurs généraux des services, assistants de groupes parlementaires ou encore conjointes d'élus. Les dix chapitres explorent trois problématiques distinctes : la manière dont les collaborateurs jouent avec la frontière entre technique et politique et interrogent les frontières des entreprises politiques des élus ; les relations de concurrence et de collaboration entre les collaborateurs d'élus et leurs effets sur la division du travail politique ; le travail de collaboration comme étape préliminaire à la carrière élective. Le choix est d'une certaine manière de s'intéresser davantage aux assistants d'élus comme catégorie sociale en s'interrogeant par exemple sur ce que cette expérience de collaboration produit sur leur carrière professionnelle qu'à la production des collaborateurs, notamment en termes de politiques publiques…

19
vues

0
téléchargements
Cette communication n'a pas de résumé