Coauthor
  • PARIZOT Cédric (3)
  • RICHARD Thomas (1)
Document Type
  • Part or chapter of a book (4)
  • Article (2)
  • Book (2)
  • Web site contribution (2)
in Israël/Palestine. L'illusion de la séparation Sous la direction de LATTE Stephanie Publication date 2017-09-29
13
views

13
downloads
Après la seconde Intifada (2000-2004), de nouveaux dispositifs territoriaux, militaires et institutionnels ont été mis en œuvre par les autorités israéliennes. Ils ont visé à pérenniser l'occupation des Territoires Palestiniens (TP) quand l'objectif n'a plus été d'aboutir à une solution négociée mais de gérer un conflit de basse intensité envisagé comme durable. Le redécoupage de l'espace a isolé les espaces palestiniens les uns des autres, a permis leur potentiel bouclage tout en gérant les mobilités entre eux...

in Esprit Publication date 2018-08
11
views

0
downloads
Plan de l'article : La fin de la solution à deux États La Grande Marche du retour Une longue histoire de résistances La Nakba continue

in The Conversation Publication date 2018-06-14
RICHARD Thomas
28
views

0
downloads
« Qu’est-ce qui m’attend dans la direction que je ne prends pas ? » écrivait Jack Kerouac dans Les Souterrains. Ici, la question est plutôt, qu’est-ce qui m’attend dans la direction que je ne peux pas prendre ? Inner Mapping de Stéphanie Latte Abdallah et Emad Ahmad appartient à la catégorie des road-movies, mais sur un terrain où les routes égarent. Lors des reportages en Palestine, des mots reviennent : barrages, routes de contournement, routes interdites, murs, clôtures, mais à force d’être répétés, ces termes ont fini par prendre une connotation abstraite, vue de l’extérieur, et avec eux, c’est la représentation elle-même du pays qui a fini par devenir elle aussi abstraite.

in Israël/Palestine. L'illusion de la séparation Sous la direction de LATTE Stephanie Publication date 2017-09-29
PARIZOT Cédric
26
views

26
downloads
La politique de séparation israélienne mise en œuvre depuis les années 1990 n'a pas coupé les relations entre Israéliens et Palestiniens, elle les a profondément transformées. Partant de ces interactions et des espaces qu'elles structurent, ce livre propose d'apporter une compréhension plus nuancée du fonctionnement du régime d'occupation et des frontières entre Israël, la Cisjordanie et la bande de Gaza. En outre, en proposant un détour par les expériences d'autres populations (Palestiniens du Sud Liban, Libanais de Galilée, migrants venus d'Afrique et d'Asie) ce livre souligne combien le discours sur la séparation masque d'autres constructions et pratiques des espaces israélo-palestiniens...

11
views

0
downloads
Shedding light on the recent mutations of the Israeli separation policy, whose institutional and spatial configurations are increasingly complex, this book argues that this policy has actually reinforced the interconnectedness of Israelis and Palestinian lives and their spaces. Instead of focusing on the over-mediatized separation wall, this book deals with what it hides: its shadows. Based on fieldwork studies carried out by French, Italian, Israeli, Palestinian and Swiss researchers on the many sides of the Israeli-Palestinian divide, it highlights a new geography of occupation, specific forms of interconnectedness and power relations between Israeli and Palestinian spaces. It offers a better understanding of the transformation of people’s interactions, their experiences and the ongoing economy of exchanges created by the separation regime. This heterogeneous regime increasingly involves the participation of Palestinian and international actors. Grounded in refined decryptions of territorial realities and of experiences of social actors’ daily lives this book goes beyond usual political, media and security representations and discourses on conflict to understand its contemporary stakes on the ground.

25
views

0
downloads
Alors que la grève de la faim des prisonniers palestiniens dure depuis plus d’un mois, les autorités israéliennes refusent toujours de négocier et de graves menaces pèsent sur la santé des détenus. Pourtant, malgré la passivité de l’Autorité palestinienne, la solidarité à l’extérieur des prisons s’organise et les militants dénoncent « la toile carcérale » de l’occupation qui enserre toute la société.

Sous la direction de LATTE Stephanie, PARIZOT Cédric Publication date 2017-09-29
56
views

0
downloads
Cet ouvrage propose une approche originale de la politique de séparation mise en œuvre par Israël en Cisjordanie et dans la bande de Gaza. Si la construction du Mur, lancée en 2002, a parfois été envisagée comme la création d’une frontière, la poursuite de la colonisation et les redéploiements de l’armée des deux côtés du Mur ont au contraire renforcé l’imbrication des espaces israéliens et palestiniens en Cisjordanie. Cette politique n’a donc pas créé de frontière, dans le sens classique de la frontière-ligne de l’Etat moderne, et n’a pas séparé deux territoires : elle a dissocié les mouvements des populations palestiniennes et israéliennes, et profondément transformé leurs relations et interactions. A travers quinze enquêtes de terrain conduites par des historiens, des anthropologues, des géographes, des politistes et des sociologues, ce livre décrypte le régime d’occupation israélien et les frontières, à partir de la façon dont elles fonctionnent, en organisant des flux de circulation. Décloisonnant les champs des études israéliennes et palestiniennes, il propose une perspective intermédiaire entre une approche institutionnelle et un regard anthropologique portant sur le vécu des Palestiniens, sur leurs adaptations et détournements des mécanismes de contrôles. L’élargissement de l’analyse aux expériences des Palestiniens du Sud Liban, des Libanais de Galilée, et des migrants venus d’Afrique et d’Asie montre la dimension globale du régime d’occupation israélien actuel. (Résumé éditeur)

in Violence et militantisme. Parcours d’engagements au Proche-Orient Publication date 2017-12-22
26
views

26
downloads
L’objet de cet article est d’analyser sur la période très contemporaine (depuis les accords d’Oslo) les effets de la contrainte carcérale, d’une part, sur la socialisation et l’action politique et citoyenne en détention et à l’extérieur et, d’autre part, sur les processus de transformation de l’engagement et de désengagement. Enfin, je montrerai comment le consensus autour de la « cause sacrée des prisonniers » a récemment fédéré de nouvelles formes de lutte et d’engagements entre l’intérieur et l’extérieur des établissements carcéraux. Pour ce faire je prendrai en compte tout à la fois les contextes spécifiques du conflit et de l’incarcération politique des Palestiniens depuis deux décennies et les trajectoires biographiques de militants, en prêtant attention aux moments du cycle de vie.

in Traversées des mémoires en Méditerranée. La réinvention du "lien" XIXe-XXe siècle Publication date 2017-10
13
views

13
downloads
L’histoire des réfugiés palestiniens, et au-delà des Palestiniens, a, d’une certaine manière, été celle de l’accès à des formes de visibilité historique à partir du vide créé par l’exode de 1948 (la nakba, la catastrophe), et la création d’un seul des deux Etats prévus par le Plan de partage de l’ONU de 1947. En 1948, cette disparition, cette sortie hors du champ de l’histoire, cette absence se sont aussi construites sur une série d’images. Elles ont été appuyées par le déni d’appartenance des Palestiniens à la terre de la Palestine tels que le disaient alors le slogan sioniste « un peuple sans terre pour une terre sans peuple », ou, dans les années 1960, la fameuse phrase de Golda Meir « les Palestiniens, qui sont-ils ? Ils n’existent pas »...

En Palestine, les « cimetières des nombres » désignent ces lieux en Israël où, depuis les années 1960, sont gardés les corps des combattants et de ceux ayant commis des attentats, souvent comme monnaie d'échange ou par mesure de punition. Ils sont perçus dans la société palestinienne comme des corps détenus dont on espère la libération, dans une économie de la guerre et de l’occupation. Les modalités de leur rétention et de leur restitution ont varié selon les moments du conflit et des considérations politiques ou plus individuelles. Récemment, les démarches des familles et d’acteurs de la société civile palestinienne et israélienne se sont intensifiées et ont permis les retours fragmentés de certains de ces corps en Cisjordanie, à Gaza et à Jérusalem.

Next