Coauthor
  • CHOPIN Thierry (8)
  • BULMER Simon (8)
  • DURAND Marie-Françoise (7)
  • SMITH Andy (2)
  • Show more
Document Type
  • Article (39)
  • Part or chapter of a book (31)
  • Web site contribution (26)
  • Book (16)
  • Show more
in Politique européenne Edited by DESCHAUX-DUTARD Delphine, LEQUESNE Christian Publication date 2021-04-26
16
views

0
downloads
Les débats sur le Brexit ont suscité leur flot régulier de controverses et de tensions politiques en Grande-Bretagne comme au sein de l’Union européenne. Rares sont toutefois les recherches quant à l’impact du Brexit sur la politique étrangère de l’UE, qui est l’objet de recherche de ce dossier. Le Brexit permet d’analyser plus particulièrement l’évolution de la politique étrangère de l’UE en retrouvant la double échelle supranationale et nationale (celle des États membres). Les questions de recherche que soulève ce numéro à propos du Brexit sont dès lors au nombre de deux. La première vise à évaluer les effets du retrait d’un État membre sur l’évolution globale de la politique étrangère de l’UE. La deuxième, prenant en compte les interdépendances entre les échelles nationale et européenne, analyse les stratégies d’adaptation et de changement de chaque politique étrangère nationale face à la politique étrangère de l’UE.

in Politique européenne Publication date 2021-04-26
DESCHAUX-DUTARD Delphine
16
views

0
downloads
Il aura fallu plus de quatre années pour que le référendum britannique du 22 juin 2016 sur le Brexit soit mis en œuvre sous la forme tout d’abord d’un accord de retrait, puis d’un accord organisant la relation future entre le Royaume-Uni –devenu un État tiers– et l’Union européenne (UE). Les débats au Royaume-Uni et les négociations avec l’Union européenne ont suscité un flot régulier de controverses et de tensions politiques. Il n’est dès lors guère étonnant que le Brexit ait donné lieu à une vaste littérature de science politique. Certains travaux portent plutôt sur les aspects internes du référendum (Evans et Menon, 2017 ; Diamond, Nedergaard et Rosamond, 2018 ; Rose, 2020). D’autres, moins nombreux, sont consacrés plus spécifiquement à l’impact du Brexit sur les 27 États-membres restants et le processus de l’intégration européenne (Kassim et Usherwood, 2018 ; Oliver, 2018 ; Martill et Staiger, 2018, Jacobs, 2018). Plusieurs travaux portent sur les implications de la sortie de l’UE sur la politique étrangère du Royaume-Uni (Duke, 2018 ; Hill, 2019 ; Martill et Sus, 2018 ; Whitman, 2020). Mais rares sont, en revanche, les recherches quant à l’impact du Brexit sur la politique étrangère de l’UE...

in La France dans le monde Edited by CHARILLON Frédéric Publication date 2021-02-04
53
views

0
downloads
[Résumé de l'ouvrage] Puissance globale ou acteur européen ? Référence culturelle mondiale ou nation oubliée ? Le rang de la France dans le monde, ainsi que sa marge de manœuvre, posent aujourd’hui de nombreuses questions. Les bouleversements géopolitiques récents, comme la montée en puissance de l’Asie, le Brexit ou le développement de populismes illibéraux, impliquent la redéfinition de l’action extérieure de la France. Du couple franco-allemand à l’alliance atlantique, en passant par le rapport aux Suds marqué par l’héritage colonial, c’est toute la relation de la France à ses voisins plus ou moins proches qui est étudiée ici. Les instruments à sa disposition sont aussi passés au crible : l’outil diplomatique, la compétence militaire, bien sûr, mais aussi la promotion de son modèle laïc.

in Centre for European Policy Studies Publication date 2021-02-03
18
views

0
downloads
Ever since the Law and Justice (PiS) party returned to power in Poland, it has been subject to the specific mechanism to address “serious and persistent” breaches of the EU’s founding values (Article 7 TEU). It has also been facing several infringement procedures because of its assaults on the independence of the Polish judiciary...

in Site du CERI Publication date 2021-01-04
BEARDSWORTH Richard
ROCCHI François
5
views

0
downloads
Issue 2/3 2020 of the European Review of International Studies (ERIS) has just come out. This special issue of ERIS on the Ethics of War offers an original range of contributions on the norms of warfare. The guest editors—Richard Beardsworth (POLIS, University of Leeds) and Ariel Colonomos (CERI – Sciences Po)—have attracted among the best authors in the field and have co-authored the introduction to the issue, available in open access . Professor Richard Beardsworth, the new director of the School of Politics and International Studies (POLIS) at the University of Leeds, has agreed to answer our questions on the special issue. Interview by Christian Lequesne and François Rocchi.

in Alternatives économiques. Hors-série Publication date 2021-01
27
views

0
downloads
La crise liée au Covid-19, qui a ravivé les clivages entre plusieurs groupes de pays au sein de l’UE, a confirmé que la décision des Vingt-Sept ne peut plus se suffire du seul accord franco-allemand -- La crise liée au Covid-19 a ramené à l’avant-scène des débats publics la question de la solidarité entre Etats membres au sein de l’Union européenne. Lors des premiers signes de la pandémie en février 2020, le réflexe des Etats membres a été de se tourner d’abord vers des solutions nationales. Il est vrai que les questions sanitaires n’ont jamais fait partie des compétences explicites de l’Union. Les fermetures de frontières sont également intervenues dans l’espace Schengen sans véritable harmonisation entre Etats membres. Par exemple, l’Allemagne a très tôt instauré des contrôles avec ses voisins sans interdire complètement la libre circulation (notamment pour les travailleurs transfrontaliers). Au contraire, la Pologne et l’Autriche ont décrété une fermeture complète de leurs frontières aux autres Européens. Enfin, plusieurs Etats membres, dont la France, ont refusé au début de la pandémie de livrer du matériel médical à leurs voisins, par peur d’en manquer eux-mêmes...

in The Conversation Publication date 2020-12-29
14
views

0
downloads
Ainsi un compromis a-t-il pu être scellé sur le futur accord commercial entre le Royaume-Uni et l’Union européenne. Il convient maintenant d’en assurer la mise en œuvre, ce qui ne manquera pas de susciter de réelles difficultés pour les acteurs économiques. La création d’une zone de libre-échange pour les marchandises ne saura en effet être équivalente à la fluidité du marché intérieur. Il y a aura à nouveau des contrôles et diverses formalités administratives dont les Britanniques seront les premiers à pâtir, dans la mesure où l’Union européenne représente encore 50 % de leurs échanges. La diversification des flux commerciaux du « Global Britain » annoncée par le premier ministre Boris Johnson sera loin de se faire du jour au lendemain. Le Royaume-Uni devra signer des accords bilatéraux avec tous les pays du monde. Pour l’instant, seul un accord avec le Japon est effectif et celui avec la Turquie est en cours de négociation...

24
views

0
downloads
Au cours des années fondatrices de l’Union européenne, les acteurs politiques allemands se sont montrés régulièrement partisans du renforcement du Parlement au sein du triangle institutionnel européen. En comparant les débats parlementaires au Bundestag à l’occasion de la ratification du Traité de Maastricht et de celle du Traité de Lisbonne, et en analysant des entretiens avec des acteurs parlementaires-clefs, cet article met en lumière les changements importants intervenus dans les discours des parlementaires allemands quant à l’implication des parlements dans les décisions européennes. L’impact des idées fédéralistes diminue et le rôle quotidien des parlementaires au Bundestag devient décisif pour le cadrage des débats sur la démocratie parlementaire dans l’Union européenne.

Publication date 2020-11-26 Collection EU-LISTCO POLICY PAPER SERIES : 8 (November 2020)
72
views

0
downloads
The rise of populism in the European Union represents a key internal political development that is likely to have repercussions on its foreign policy. It is traditionally assumed that, when in the opposition, populist parties affect foreign policy debates though not foreign policy outcomes. But when they are elected into office, as happened in several EU member states, how do they shape policy decisions and processes in EU foreign policy? This policy paper argues that although populist actors can be vocal and conspicuous in aligning with external actors contesting the international liberal order, they rarely go as far as swaying or blocking EU foreign policy decisions and outputs. At the same time, however, populist governments’ domestic illiberal policies have the potential to undermine the EU’s legitimacy, structural power, and resilience-building endeavours.

0
views

0
downloads
The latest issue of ERIS (European Review of International Studies, Vol. 7, No. 1) has just been published. This issue is the first issue published with Brill. Interview with Christian Lequesne, one of the journal's two founding editors. Interview by Miriam Périer, CERI.

Next