Co-auteur
  • CHOPIN Thierry (8)
  • BULMER Simon (8)
  • DURAND Marie-Françoise (7)
  • SMITH Andy (2)
  • Voir plus
Type de Document
  • Article (40)
  • Partie ou chapitre de livre (33)
  • Contribution à un site web (27)
  • Livre (17)
  • Voir plus
Christian Lequesne répond à nos questions à l'occasion de la parution de La puissance par l'image. Les Etats et leur diplomatie publique aux Presses de Sciences Po (collection L'Enjeu mondial). Propos recueillis par Corinne Deloy.

in La puissance par l'image. Les Etats et leur diplomatie publique Sous la direction de LEQUESNE Christian Publié en 2021-09-16
8
vues

0
téléchargements
Aucun État, démocratie ou régime autoritaire ne peut construire sa puissance sans chercher à se rendre attractif aux yeux du reste du monde. Pra- tique ancienne, qui ne se confond ni avec le soft power ni avec la propagande, la diplomatie pu- blique joue ce rôle. Désormais très active sur les réseaux sociaux, elle a pour particularité de s’exer- cer non pas auprès des autorités, mais des opinions publiques nationales et internationales.

6
vues

0
téléchargements
Séduire l'opinion mondiale : démocraties ou dictatures, tous les États s’efforcent de soigner leur image en s’adressant directement et à voix haute aux citoyens. Les moyens sont multiples pour se rendre attractif aux yeux de l’opinion mondiale : récits portés par les médias et les réseaux sociaux, implantations d’instituts culturels et d’écoles, échanges universitaires, distributions de matériel médical et de vaccins, etc. On nomme diplomatie publique ce levier de puissance de plus en plus fréquemment utilisé et dont les États-Unis ont été les pionniers au début du xxe siècle. S’ajoutant aux canaux feutrés de la diplomatie classique, il ne se confond ni avec le soft power ni avec la propagande. Dans le premier ouvrage que les sciences sociales consacrent en France à ce champ des relations internationales, une série d’analyses transversales et de focus sur des cas concrets, illustrés de cartes et de graphiques, donnent à voir ses usages et ses effets ainsi que les nouveaux modèles qu’il propose.

2
vues

0
téléchargements
The research question of this article is to what extent have populist governments in Austria, Italy and Poland affected the bureaucratic autonomy of career diplomats? The starting hypothesis is that populist governments have a structural conflict with career diplomacy and are tempted to reduce their power through political capture. The case studies of populist governments are as follows: in Austria, the coalition between the far-right Freedom Party of Austria (FPÖ) and the Christian-Democratic Austrian People’s Party (ÖVP) between and December 2017 and May 2019; in Italy, the coalition between the two populist parties Five Stars Movement (M5S) and the League (La Lega) between June 2018 and September 2019; in Poland, the national-conservative coalition in which the Law and Justice Party (PiS) is dominant since October 2015. The first part explains why there is a structural conflict between populist governments and career diplomats. The second part analyses the case of a successful political capture of career diplomats by a populist government in Poland. The third part contrasts the previous statement by showing the lack of political capture of career diplomats by populist governments in Austria and Italy. Finally, the fourth part demonstrates why in the case of populist governments at power, career diplomats are often seen as an insurance to international partners, that populist governments themselves may have an interest in considering positively.

in La France, une puissance contrariée. L'état du monde 2022 Sous la direction de BADIE Bertrand, VIDAL Dominique Publié en 2021-09-01
6
vues

0
téléchargements
Membre fondateur en 1951 de la Communauté européenne, devenue en 1993 l’Union européenne (UE), la France y occupe une place de choix aux côtés de l’Allemagne, que le départ du Royaume-Uni est venu renforcer. Soixante-dix ans d’adhésion permettent d’entrevoir dans l’engagement européen de la France une série de récurrences mais aussi de changements sous l’angle historique de la longue durée.

in Politique européenne Sous la direction de DESCHAUX-DUTARD Delphine, LEQUESNE Christian Publié en 2021-04-26
26
vues

0
téléchargements
Les débats sur le Brexit ont suscité leur flot régulier de controverses et de tensions politiques en Grande-Bretagne comme au sein de l’Union européenne. Rares sont toutefois les recherches quant à l’impact du Brexit sur la politique étrangère de l’UE, qui est l’objet de recherche de ce dossier. Le Brexit permet d’analyser plus particulièrement l’évolution de la politique étrangère de l’UE en retrouvant la double échelle supranationale et nationale (celle des États membres). Les questions de recherche que soulève ce numéro à propos du Brexit sont dès lors au nombre de deux. La première vise à évaluer les effets du retrait d’un État membre sur l’évolution globale de la politique étrangère de l’UE. La deuxième, prenant en compte les interdépendances entre les échelles nationale et européenne, analyse les stratégies d’adaptation et de changement de chaque politique étrangère nationale face à la politique étrangère de l’UE.

in Politique européenne Publié en 2021-04-26
DESCHAUX-DUTARD Delphine
45
vues

0
téléchargements
Il aura fallu plus de quatre années pour que le référendum britannique du 22 juin 2016 sur le Brexit soit mis en œuvre sous la forme tout d’abord d’un accord de retrait, puis d’un accord organisant la relation future entre le Royaume-Uni –devenu un État tiers– et l’Union européenne (UE). Les débats au Royaume-Uni et les négociations avec l’Union européenne ont suscité un flot régulier de controverses et de tensions politiques. Il n’est dès lors guère étonnant que le Brexit ait donné lieu à une vaste littérature de science politique. Certains travaux portent plutôt sur les aspects internes du référendum (Evans et Menon, 2017 ; Diamond, Nedergaard et Rosamond, 2018 ; Rose, 2020). D’autres, moins nombreux, sont consacrés plus spécifiquement à l’impact du Brexit sur les 27 États-membres restants et le processus de l’intégration européenne (Kassim et Usherwood, 2018 ; Oliver, 2018 ; Martill et Staiger, 2018, Jacobs, 2018). Plusieurs travaux portent sur les implications de la sortie de l’UE sur la politique étrangère du Royaume-Uni (Duke, 2018 ; Hill, 2019 ; Martill et Sus, 2018 ; Whitman, 2020). Mais rares sont, en revanche, les recherches quant à l’impact du Brexit sur la politique étrangère de l’UE...

in La France dans le monde Sous la direction de CHARILLON Frédéric Publié en 2021-02-04
90
vues

0
téléchargements
[Résumé de l'ouvrage] Puissance globale ou acteur européen ? Référence culturelle mondiale ou nation oubliée ? Le rang de la France dans le monde, ainsi que sa marge de manœuvre, posent aujourd’hui de nombreuses questions. Les bouleversements géopolitiques récents, comme la montée en puissance de l’Asie, le Brexit ou le développement de populismes illibéraux, impliquent la redéfinition de l’action extérieure de la France. Du couple franco-allemand à l’alliance atlantique, en passant par le rapport aux Suds marqué par l’héritage colonial, c’est toute la relation de la France à ses voisins plus ou moins proches qui est étudiée ici. Les instruments à sa disposition sont aussi passés au crible : l’outil diplomatique, la compétence militaire, bien sûr, mais aussi la promotion de son modèle laïc.

in Centre for European Policy Studies Publié en 2021-02-03
18
vues

0
téléchargements
Ever since the Law and Justice (PiS) party returned to power in Poland, it has been subject to the specific mechanism to address “serious and persistent” breaches of the EU’s founding values (Article 7 TEU). It has also been facing several infringement procedures because of its assaults on the independence of the Polish judiciary...

in Site du CERI Publié en 2021-01-04
BEARDSWORTH Richard
ROCCHI François
5
vues

0
téléchargements
Issue 2/3 2020 of the European Review of International Studies (ERIS) has just come out. This special issue of ERIS on the Ethics of War offers an original range of contributions on the norms of warfare. The guest editors—Richard Beardsworth (POLIS, University of Leeds) and Ariel Colonomos (CERI – Sciences Po)—have attracted among the best authors in the field and have co-authored the introduction to the issue, available in open access . Professor Richard Beardsworth, the new director of the School of Politics and International Studies (POLIS) at the University of Leeds, has agreed to answer our questions on the special issue. Interview by Christian Lequesne and François Rocchi.

Suivant