Coauthor
  • SAIGET Marie (2)
  • RAMEL Frédéric (2)
  • MARTIN Benoit (2)
  • TORDJMAN Simon (2)
  • Show more
Document Type
  • Book (17)
  • Part or chapter of a book (14)
  • Doctoral (Phd) thesis (9)
  • Article (4)
  • Show more
Le multilatéralisme est une figure assez récente de la coopération internationale. On connaît depuis longtemps la concertation multilatérale (à plus de deux parties - même si le mot « multilatéral » apparaît bien plus tard). Le passage au substantif – le multilatéralisme – vise principalement une forme de coopération institutionnalisée entre plusieurs États (mais pouvant être étendue à des acteurs non étatiques) tournée vers la recherche de solutions communes dans des situations où les intérêts en présence sont à la fois conflictuels et complémentaires...

in L'assemblée générale des Nations unies. Une institution politique mondiale Edited by DEVIN Guillaume, PETITEVILLE Franck, TORDJMAN Simon Publication date 2020-05
13
views

0
downloads
Selon les termes de l’article 10 de la Charte des Nations unies, l’Assemblée générale « peut discuter de toutes questions ou affaires rentrant dans le cadre de la présente charte » et, sous réserve d’un différend ou d’une situation dont le Conseil de sécurité se garderait la compétence (article 12), formule sur ces questions des « recommandations ». La pratique onusienne parle de « résolutions » de l’Assemblée, bien que ce terme introduise une confusion avec les décisions contraignantes du Conseil de sécurité...

in L'assemblée générale des Nations unies. Une institution politique mondiale Edited by DEVIN Guillaume, PETITEVILLE Franck, TORDJMAN Simon Publication date 2020-05
36
views

0
downloads
Il n’y a pas de fatalité dans le cours d’une institution. Son destin dépend de ses acteurs, pour autant qu’ils décident de ce qu’ils veulent en faire. Dans le cas de l’Assemblée générale des Nations unies, la tâche ne paraît pas simple...

Edited by DEVIN Guillaume, PETITEVILLE Franck, TORDJMAN Simon Publication date 2020-05 Collection Relations internationales
34
views

0
downloads
Seul forum où tous les pays sont représentés sur un pied d'égalité, l’Assemblée générale des Nations unies est le centre politique du multilatéralisme et le creuset où se forgent les références communes de notre planète.Cette institution politique mondiale méritait bien un premier ouvrage de référence en langue française. Souvent éclipsée par le Conseil de sécurité, volontiers taxée de « bavarde », l'Assemblée générale des Nations unies n’est pourtant pas qu’une scène où viennent se produire, le temps d’un discours, les dirigeants mondiaux. Épicentre d’intenses négociations diplomatiques depuis plus de soixante-quinze ans, elle fait entendre sa voix sur le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, les droits humains, la sécurité, le développement, l’environnement…

Présentation du Groupement de recherche sur l’action multilatérale, structure labellisée et financée par le CNRS et coordonné par le CERI. Il s’est défini quatre objectifs principaux : - La montée en puissance des dispositifs de recherche existants ; - Une dissémination accrue ; - La création d’un observatoire du multilatéralisme ; - Le renforcement des liens avec les praticiens des organisations intergouvernementales.

in Un monde fragmenté. Autour de la sociologie des Relations internationales de Bertrand Badie Edited by ALLÈS Delphine, MALEJACQ Romain, PAQUIN Stéphane Publication date 2019-01
108
views

0
downloads
[...] Le souci d’éclairer les évolutions de l’espace mondial contemporain, des « Printemps » arabes à la valorisation de la déviance comme arme politique, forme [...] le fil conducteur de ce volume. Les 26 auteurs ici rassemblés, qui ont accompagné d’une façon ou d’une autre l’évolution de la pensée de Bertrand Badie, rendent ainsi hommage à ses travaux et à sa sociologie de l’international. [...]

Comment les organisations internationales produisent-elles leurs statistiques ? Cette thèse dévoile ces activités singulières à partir du cas de l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (UNODC). La démonstration suit une double approche sociologique (des relations internationales et des quantifications) en s’appuyant sur des entretiens menés au siège (à Vienne, en Autriche), la littérature méthodologique (interne et publiée) et les documents onusiens (normatifs et analytiques). Quantifier à l’échelle internationale consiste en un processus complexe organisé en étapes successives : accord d’un mandat, définition d’une méthode, collecte puis traitement et validation des données et, enfin, publication d’un rapport mondial. L’entreprise s’avère collective, impliquant le secrétariat de l’UNODC, les États-membres et des experts. En revanche, la tâche est inégalement répartie, les fonctionnaires internationaux réalisent ou coordonnent l’essentiel ; tout comme les interactions entre les acteurs sont asymétriques, l’UNODC dépend de ses États-membres à plusieurs égards et sans véritable pouvoir de les contraindre. Enjeux bureaucratiques, politiques, financiers, voire autocensure affectent alors le travail statistique routinier. De plus, les sources nationales officielles mais administratives – aux biais pourtant documentés et délicats à surmonter – restent majoritairement utilisées car légitimes. Le recours aux images satellites et aux enquêtes sur le terrain fait figure d’exception. Élaborées dans de telles conditions, les statistiques onusiennes de la drogue et du crime fournissent davantage un inventaire international consensuel que le diagnostic mondial prétendu.

in 10 concepts d’anthropologie en science politique Edited by DEVIN Guillaume, DEVIN Guillaume, HASTING Michel Publication date 2018-10-04
CRETTIEZ Xavier
42
views

0
downloads
René Girard (1923-2015) occupe une place singulière dans le paysage de l'anthropologie contemporaine. Chartiste de formation, il intègre un poste d'assistant de français à l'université John-Hopkins de Baltimore. C'est au contact de l'analyse littéraire qu'il élabore sa théorie mimétique. Celle-ci sera développé tout au long de son œuvre et de sa carrière qu'il poursuivra aux États-Unis comme professeur à l'université de Stanford. Parce que, selon Girard, l'imitation définit l'homme, la théorie mimétique acquiert le statut d'une anthropologie : elle offre une explication universelle à l'origine des sociétés, à la condition humaine et, plus généralement, à de nombreux phénomènes contemporains...

Edited by DEVIN Guillaume, HASTING Michel Publication date 2018-10-04 Collection Biblis
115
views

0
downloads
Tout en ayant son identité propre, la science politique s’enrichit en permanence de ses relations avec les autres disciplines. Preuve de son universalité, nombre de ses objets ont été appréhendés par l’anthropologie. Réciproquement, le décentrement anthropologique est l’occasion de revenir aux questions les plus essentielles des sociétés humaines. Ce livre s’attache à l’apport de dix concepts-clés appartenant à l’oeuvre de dix anthropologues : Geertz (la description), Douglas (l’institution), Leach (la structure), Sahlins (la culture), Godelier (l’imaginaire), Lévi-Strauss (l’échange), Van Gennep (le rite), Balandier (le changement), Clastres (le pouvoir), Girard (la violence). Cette démarche originale entend enrichir l’étude de la science politique en encourageant un réflexe d’ouverture vers l’anthropologie, et, plus généralement, vers d’autres sciences sociales. (Résumé éditeur)

Publication date 2018-03 Collection Repères : 335
112
views

0
downloads
Différente d'une approche exclusivement théorique ou d'une lecture purement historique, la sociologie des relations internationales appréhende les faits « internationaux » comme des faits sociaux. Elle privilégie la démarche empirique tout en l'accompagnant d'un effort de systématisation. Face à une incroyable accumulation d'événements et d'informations, il s'agit d'organiser la diversité des variables et des techniques internationales autour de quelques rubriques fondamentales : les acteurs, leur puissance, leurs objectifs, leurs instruments. La sociologie des relations internationales propose ainsi un cadre d'analyse suffisamment large pour saisir les permanences et les discontinuités des modes d'action internationaux dans la durée, mais aussi suffisamment précis pour définir ce qui fait leur spécificité aujourd'hui. Dans cette perspective, ce livre s'efforce de ne pas séparer l'empirie et la théorie, le passé et le présent, l'analyse des continuités et une réflexion plus globale sur le changement. Il ouvre des pistes fécondes aux études politiques internationales. (Résumé éditeur)

Next