Co-auteur
  • CABANES Bruno (4)
  • MESQUIDA Evelyn (2)
  • FATHI Romain (1)
  • NEAU-DUFOUR Frédérique (1)
  • Voir plus
Type de Document
  • Communication non publiée (20)
  • Article (12)
  • Livre (10)
  • Partie ou chapitre de livre (8)
  • Voir plus
in Histoire@Politique Sous la direction de CABANES Bruno, PIKETTY Guillaume Publié en 2007-11
33
vues

0
téléchargements
Les sorties de guerre ont été largement négligées par la plupart des historiens. Pourtant, ces périodes sont essentielles de bien des points de vue, à commencer par la reconstruction des identités et la réintégration des soldats, la genèse des récits d’après-guerre et le développement des traumatismes individuels et collectifs. Cet article, qui étudie plus spécifiquement la sortie des deux conflits mondiaux en comparaison, examine les complexités du processus de démobilisation.

2
vues

0
téléchargements
En rendant un hommage passionné aux morts de la France Combattante, le 18 juin 1943 à l’Albert Hall de Londres, Pierre Brossolette s’efforce de mobiliser les « Français de Grande-Bretagne » (c’est-à-dire, rappelons-le, un auditoire qui dépasse la seule France Combattante) au service de l’entreprise gaullienne et, plus largement, de la rénovation à venir de la France (...).

9
vues

0
téléchargements
Des dizaines de millions de combattants ont été tués ou blessés dans les combats du vingtième siècle. Les vitimes civiles, encore plus nombreuses, ont payé le prix fort de la totalisation des conflits. Fragilisés par la perte d'un être proche, par l'expérience de l'exil ou par la destruction de leur environnement, la quasi-totalité des contemporains ont vécu la guerre comme l'événement majeur de leur vie. Parfois leur espace intime avait été pris pour cible : maisons saccagées, souvenirs matériels détruits, paysages familiers rendus méconnaissables. Souvent leur corps meurti ou affaibli trahissait la violence de l'épreuve qu'ils venaient de traverser. Au sortir de la guerre, chacun dut reconstruire, renouer tant bien que mal avec le quotidien, vivre avec les séquelles laissées par les combats et l'absence des disparus. Revenir à l'avant-guerre était impossible. Il fallut faire son deuil de tout ce que le conflit avait détruit et des rapports humains qu'il avait altérés. Faire son deuil aussi du temps exceptionnel de la guerre, de son rythme accéléré, et consentir, parfois à contrecoeur, à une forme de normalisation. Cette histoire du retour à l'intime restait à écrire. Une équipe d'historiens français, allemands et américains, réunie sous la direction de Bruno Cabanes, professeur associé à l'Université de Yale (Etats-Unis) et de Guillaume Piketty, directeur de recherches au Centre d'histoire de Sciences Po, renouvelle l'analyse des sorties de guerre, en étudiant la reconstruction des vies ordinaires, notamment au lendemain de la Première et de la Seconde Guerre mondiale.

in Sur les névroses de guerre Publié en 2010
2
vues

0
téléchargements

Sous la direction de PIKETTY Guillaume Publié en 2009
CHURCHILL Winston
CANAL Denis-Armand
CHAMOUARD Aude
1
vues

0
téléchargements
Futur Nobel de littérature, le Premier Ministre britannique prenait un soin de styliste à l'écriture de ses discours de guerre. Au plus noir de la bataille d'Angleterre, dans un Londres harcelé par les bombardements allemands, chaque mot devait porter, frapper. Du sang, du labeur, de la sueur, des larmes. Mais le génie de Churchill, c'est beaucoup plus qu'un sens permanent de la formule. C'est une métrique incomparable, une musique et aussi cette voix, qu'on croit entendre, rocailleuse, emmêlée, essoufflée ; six ans durant, elle a incarné la résistance des Alliés contre l'Axe. Le lecteur trouvera rassemblé ici le meilleur des discours de guerre de Churchill. Indisponibles en français depuis la fin des années cinquante, ils ont été entièrement retraduits, commentés et sont présentés en regard de leur version originale. (Résumé de l'éditeur)

Chronicling the War, Re-imagining French-ness: Memoirs of the French external Resistance One-day workshop, University of Manchester, Friday 14 June 2019. Keynote speaker: Prof. Guillaume Piketty (Sciences Po): “The madonnas of exile: reflections on the emotional life of French external resisters”. Organisers: Dr. Charlotte Faucher (University of Manchester), Dr. Frances Houghton (University of Manchester) and Dr. Laure Humbert (University of Manchester). The study of wartime and post-war life-writingis integral to the history of the French external Resistance, which we define broadly to include members of Free France and subsequent Gaullist committees, as well as those men and women living outside France who did not directly belong to Gaullist movements but still considered themselves as resisters(such as the Jean Jaures Group in London) or shifted from being supporters to challengers of de Gaulle (such as the Admiral Muselieror the journalist and writer Pierre Bourdan). Some resisters put pen to paper out of a desire tohonor the memory of their deceased comrades and pass on their story to the next generation. Others, by contrast, refused to write their wartime stories, either in reaction to the commemorativepractices of First World War poilusand/or the various post-war political appropriations of the Resistance(Roumette, 2014).In recent years, historians have been increasingly attentive to the silences and distortions in resisters' accounts, exploring how gendering and 'whitening' of wartime and post-warpublic narratives impacted on resisters’ communication oftheir wartime experiences. [...]

Suivant