Co-auteur
  • BERSTEIN Serge (6)
  • CAUCHY Pascal (5)
  • GAUVARD Claude (5)
  • RIOUX Jean-Pierre (3)
  • Voir plus
Type de Document
  • Partie ou chapitre de livre (55)
  • Livre (32)
  • Article (16)
  • Actes de colloque (15)
  • Voir plus
in Les Éditions des Femmes : histoire des premières années, 1972-1979 Publié en 2005
0
vues

0
téléchargements

in Si je veux, quand je veux Publié en 2012
2
vues

0
téléchargements

Sous la direction de GUILLAUME Sylvie, GARRIGUES Jean, SIRINELLI Jean-François Publié en 2010-04
5
vues

0
téléchargements
Le projet de ce livre se définit à la fois par un amont et par un aval : en amont, le bilan des connaissances déjà accumulées par les historiens sur cinquante ans d'histoire quinto-républicaine : en avol, une réflexion à mener sur les approches à mettre en oeuvre pour enrirchir davantage l'apport des historiens à la connaissance de ces décennies d'histoire proche, partagées en copropriété intellectuelle avec d'autres sciences sociales. Atant qu'un bilan, le colloque ayant donné le jour à cet ouvrage se voulait, en effet, un laboratoire expérimental : comment progresser, aussi bien dans la connaissance historique de ce demi-siècle d'histoire nationale que dans les méthodes déployées, pour proposer une démarche stabilisée scientifiquement, tant est toujours complexe la mise en oeuvre d'une histoire du temps présent, domaine pleinement légitime mais difficile à arpenter par l'historien ? En même temps, il est vrai que la mise en perspective multi-décennale de sujets très proches confère aux historiens une place non négligeable. S'il en était encore besoin, ce livre témoigne donc tout à la fois de la vigueur intellectuelle et scientifique d'une histoire politique renouvelée et de la fécondité des démarches dites d'histoire du temps présent.

Tout au long du XXème siècle, la ligne d'horizon de la société française a été dessinée par la croyance dans le progrès, que la République prenait en charge et incarnait tout à la fois. Mais une telle ligne d'horizon est bientôt devenue une sorte de mirage, tant le progrès est devenu une notion qui se montre et se dérobe dans le même temps. Bien plus, la règle et le consentement, qui fondent la représentation politique, loin d'être fortifiés par les prémices de la "démocratie d'opinion", se retrouvent au contraire entre chien et loup, menacés par un extrémisme politique croissant aussi bien que par la perte de sens dans le débat politique. Si la République en tant que régime politique avait donc paru connaître une sorte d'aggiornamento au cours des années 1960, en tant qu'écosystème socioculturel elle ne connut pas alors une telle reviviscence, la grande mutation française déstabilisant la civilisation républicaine beaucoup plus qu'elle ne la réactiva. Un tel constat débouche sur une question essentielle : la phase de moindre rayonnement de cette civilisation, que l'on constate au terme de ces Vingt Décisives, était-elle seulement une éclipse de République, qui nimbe le vie de la Cité en ajoutant momentanément au trouble des consciences, ou bien cette République commençait-elle alors une sorte de fatale redescente depuis le firmament des valeurs d'établissement qui fondent et perpétuent la communauté nationale?

in Dictionnaire d'histoire culturelle de la France contemporaine Publié en 2010-01
0
vues

0
téléchargements

Sous la direction de GAUVARD Claude, SIRINELLI Jean-François Publié en 2015-09
17
vues

0
téléchargements
Cet ouvrage, conçu par un travail d’équipe, est à un double titre un guide : de la recherche en histoire et du métier d’historien. Avec ses 355 entrées et ses 200 auteurs, il entend montrer que l’histoire est une discipline vivante, sans cesse remise sur le métier par ceux qui l’écrivent. Des choix ont dû être faits et les grands thèmes qui renouvellent la pensée historique ont été privilégiés : les sensibilités, les représentations, l’information, l’opinion, les médias, la culture de masse, la mondialisation, etc. Ils sont traités en respectant les écarts chronologiques, de l’Antiquité à nos jours, la diversité historiographique et la complexité de domaines souvent foisonnants. Il apparaît alors que, quelle que soit leur spécialité, les historiens ont en commun de répondre aux mêmes exigences de rigueur pour administrer la preuve et rechercher la vérité. Une grande attention a donc été portée au métier d’historien face à ces nouveaux objets et à de nouveaux modes d’investigation. Une telle somme montre que l’Histoire reste une, comme un édifice de savoirs indispensables au citoyen d’aujourd’hui.

La France a changé, et rien désormais ne sera plus comme avant. En deux générations à peine, les Français ont radicalement modifié leurs façons de vivre, de penser et de voter, au point qu'on a pu parler de « Seconde Révolution » pour désigner les bouleversements intervenus au cours des années 1960. Ce sont ces Révolutions françaises que retrace pour nous Jean-François Sirinelli. Elles ne sont pas toutes politiques ; nombre d'entre elles concernent la vie intime des Français, ce qui les enthousiasme, les fédère ou les heurte, des Parapluies de Cherbourg au Cabu de Charlie Hebdo, de la fin de la guerre d'Algérie à la révolution introuvable de Mai 68, du règne de De Gaulle à l'ascension de Macron. Une interrogation parcourt ce livre : née sous le signe de la paix et de la prospérité, la Ve République est-elle parvenue au terme d'un cycle ? Faut-il redéfinir le modèle républicain français ? Jean-François Sirinelli est professeur émérite d'histoire contemporaine à Sciences Po. Spécialiste de la Ve République et des mutations socioculturelles de la France contemporaine, il a publié de nombreux ouvrages qui ont fait date. (Résumé éditeur)

Suivant