Co-auteur
  • HERVIEU Bertrand (6)
  • ROLLIN Ugo (2)
  • DELANNOY Pascal (2)
  • ROUSSET Alain (1)
  • Voir plus
Type de Document
  • Livre (49)
  • Partie ou chapitre de livre (7)
  • Article (1)
  • Actes de colloque (1)
  • Voir plus
0
vues

0
téléchargements
"Ceux qui tiendront ce livre auront survécu. Comme après chaque guerre, ou chaque grande pandémie, ce sont les survivants qui écrivent le récit de ce qui va devenir l'histoire, la leur, intime ; la nôtre, peu à peu, prenant un H majuscule. Nous avons vécu chacun, sur toute la terre et en même temps, un traumatisme et un combat. Individuel, familial et collectif. Local, national et planétaire. Il a neigé sur le monde. Un lourd manteau recouvre les débats d'hier, et les morts. Nous renaissons, égarés, terribles ou plus humains. Demain, peut-être parlera-t-on du début du XXIe siècle comme d'une nouvelle Belle Epoque. Nous avons changé de futur. Chacun et tous ensemble. Une génération 2020 est née."

1
vues

0
téléchargements
On a aujourd’hui rarement un emploi stable avant 29 ans et un enfant avant 30 ans. Autant dire qu’entre les premières amours, les premiers petits boulots et l’âge adulte s’écoule une décennie. Longue jeunesse. Chemin sinueux pour apprendre « à apprendre », « à aimer », « à voyager » et « à travailler ». Y a-t-il encore un ordre idéal ? Comment devenir adulte en « société mobile » ? Jean Viard propose dans ce court texte des pistes pour que, cinquante ans après mai 1968, une politique de la jeunesse devienne un enjeu de société – et de démocratisation – essentiel.

Publié en 2018-05 Collection Monde en cours
7
vues

0
téléchargements
"La France. Nous allons y passer environ 700 000 heures chacun, y respirer 15 000 litres d’air par jour, y laisser deux enfants après 4 000 à 6 000 étreintes. Nous y travaillerons peu ou prou 70  000 heures après avoir fait, de plus en plus souvent, 30 000 heures d’études. Nous y perdrons nos parents vers 63 ans quand depuis dix ans déjà nos petits-enfants viennent pour les vacances. Près de 4 milliards d’humains se sont connectés sur internet depuis dix ans. 6 milliards de téléphones portables ont été vendus sur la planète. C’est cette humanité en train de faire terre commune qui est passionnante et explosive ! Car ce monde est vivant, créatif, changeant tellement vite que souvent on n’y comprend plus rien et qu’on se croit perdu. Surtout en matière politique. Mais il y a un fil, de nouveaux liens. Cherchons." Jean Viard [Résumé éditeur]

24
vues

0
téléchargements
« La semaine de cinq jours et l’avènement des congés payés ont ouvert la voie à une société individualisée bâtie sur le désir de liberté, écrit Jean Viard, un des meilleurs – et rares – spécialistes des mœurs pèlerines et vacancières de notre société, qu’il scrute dans cet ouvrage. (…) L’hypertrophie du temps non travaillé et la fréquence de nos déplacements sont à l’origine de nouvelles normes, d’autres valeurs. Au-delà de nos questions individuelles existentielles, il y a urgence à imaginer un nouveau modèle du vivre-ensemble pour éviter un individualisme du repli sur soi. » Béatrice Jérôme, Le Monde

Publié en 2013-11 Collection Urgence de comprendre
8
vues

0
téléchargements
Pour Jean Viard, au-delà de la crise qui nous déstabilise, jamais la société n’a changé aussi vite. Mais pour le comprendre, il faut analyser à la fois le recul de nos grandes appartenances de classes et de nations, le rôle nouveau de l’art de vivre, du bonheur privé, des habitus et des identités. Comprendre notre culture de mobilité, le réchauffement climatique, la place nouvelle du travail, la pression d’un monde en permanence co-informé et le développement extraordinaire d’une société collaborative, liée par des réseaux tous les jours plus nombreux. Oui : le monde s’unifie, la terre chauffe, la société se morcelle… mais internet nous relie. Comment alors penser les formes politiques de cette société et de ce monde-là ? Comment penser cet individu devenu plus tribal que social ? De quelle manière réinventer du récit politique ? Un livre résolument positif, optimiste, qui insiste sur l’urgence de penser et de retrouver un récit commun. (Résumé éditeur)

Publié en 2013-10 Collection Aube poche essais
41
vues

0
téléchargements
« Il est l’un des meilleurs connaisseurs du territoire français. Jean Viard est capable d’articuler, dans la même phrase, observation sociologique, vision historique et tactique politique. » Michel Feltin-Palas, L’Express. « Portrait d’un optimiste, qui dément nombre de clichés. » Béatrice Vallaeys, Libération. « Et puis on se met à penser aux discours des hommes politiques qui se présentent à nos suffrages : ils devraient visiblement lire Jean Viard ! » Médiapart. « Le Nouveau portrait de la France de Jean Viard doit-il être remboursé par la Sécu ? Dans le pays le plus dépressif au monde, c’est en tout cas une salutaire bouffée d’oxygène ! » Anne Tomczak, La Voix du Nord. « Jean Viard, dont chaque ouvrage rend le lecteur plus intelligent. » Béatrice Houchard, Le Parisien. (Résumé éditeur)

in Libération Publié en 2013-04-08
0
vues

0
téléchargements
La chance du Président est d’être au tapis. L’affaire Cahuzac touche un homme, un pacte de confiance, mais aussi la culture d’un parti et d’un groupe d’hommes porté vers le pouvoir. Et en même temps, la crise économique est plus longue que prévue et le changement de monde que nous vivons est plus profond que ce qu’aucun stratège politique n’avait prévu ni pensé. Et la crise de la France n’est qu’une crise dans la crise européenne qui n’est qu’un élément de la crise financière qui n’est qu’une étape de la place nouvelle du monde occidental sur la planète. [Premier paragraphe]

in Acteurs de l'économie Rhône-Alpes Publié en 2013-04
LAFAY Denis
6
vues

0
téléchargements
La société subit une métamorphose. Le temps du non travail, des loisirs et du plaisir domine largement, la mobilité - spatiale, temporelle, professionnelle, affective - s'est imposée, la fragmentation et la discontinuité particularisent chaque moment de l'existence. Un magma qui bouleverse les repères traditionnels du vivre ensemble, en crise de récit, en besoin comme en quête « d'espérance ». Le sociologue et élu (PS) Jean Viard, auteur de Nouveau portrait de la France (Éd. de l'Aube) dessine une démocratie remodelée, ajustée à la mutation, aussi structurante, mondialisée qu'irréversible, des territoires et des déplacements, des temps et des styles de vie. Une démocratie modernisée, qui revitalise le sens, aujourd'hui atrophié, de l'espace individuel et commun des citoyens. L'urbanisation a transfiguré la société ; reste à y répandre de l'humanité pour que « faire ville ensemble » féconde un meilleur « vivre ensemble ».

Publié en 2012-10 Collection Urgence de comprendre
4
vues

0
téléchargements
Cet essai a été publié pour la première fois il y a vingt ans. Aujourd'hui, son actualité se trouve renforcée avec la montée des préoccupations écologiques. En effet, son auteur, Jean Viard, pose que la place de la nature, telle que nous la vivons aujourd'hui, doit être pensée comme intervention historique dans une civilisation qui l'avait jusque-là tenue à l'écart pour valoriser sa propre créativité humaine. La nature avait été mise à distance, éloignée du cercle des fidèles, rejetée dans nos propres corps - et en particulier dans celui des femmes, éternelles sorcières. Dans cette perspective, la rupture protestante est majeure. Le temple se vide des œuvres de l'homme : ce sont les beaux arbres, les sources, les rivières... qui incarnent désormais la Création. On peut alors parler de retour de la nature dans le champs social, ou de son introduction entre la ville et la campagne, tiers espace qui construit peu à peu son territoire propre - parcs, réserves, jardins - et nous amène à repenser la place de l'homme dans la nature même. (Résumé éditeur)

Publié en 2012 Collection Monde en cours. Série l'urgence de comprendre
13
vues

0
téléchargements
Cette publication dresse un panorama de la société actuelle et analyse les transformations du territoire français : transformation de la carte de France, évolution de la place du travail, mobilité virtuelle et physique, etc.

Suivant