Co-auteur
  • LE BOULAIRE Martine (2)
  • LINCOT Emmanuel (2)
  • XIAO-PLANES Xiaohong (2)
  • JIANG Yuxin (1)
  • Voir plus
Type de Document
  • Article (16)
  • Livre (7)
  • Compte-rendu d’ouvrage (7)
  • Partie ou chapitre de livre (5)
  • Voir plus
in Alternatives économiques. Hors-série Publié en 2017-01
183
vues

0
téléchargements
L'homme fort de Pékin a réussi à imposer la Chine comme puissance géopolitique mondiale. Il entend également venir à bout des obstacles internes.

in Site du CERI Publié en 2016-09-20
8
vues

0
téléchargements
Chercheur à Sciences Po, Jean-Luc Domenach a été successivement directeur du CERI (1985-1994), puis directeur scientifique de Sciences Po (1996-2000) avant de rejoindre l’université de Qinghua de Pékin. Aujourd’hui directeur de recherche émérite au CERI, il est l’un des principaux spécialistes français de la Chine contemporaine. Il a publié de nombreux ouvrages dont "Les fils de princes. Une génération au pouvoir en Chine", paru récemment chez Fayard, dans la collection « Les grandes études internationales ». Propos recueillis par Nathalie Tenenbaum, CERI.

92
vues

0
téléchargements
A partir de 1927, les leaders communistes ne sont plus en sécurité et leurs enfants, sur lesquels reposent les espoirs politiques, doivent être protégés. Mao, Zhou Enlai et les autres préfèrent garantir leur survie en les envoyant en URSS, chez des parents éloignés, ou dans de modestes fermes. Ce n’est qu’en 1949 que ces rejetons rejoignent Pékin, après des années de privations, de souffrance et d’exil. S’ouvrent alors pour eux les portes des Murs rouges de Zhongnanhai, dépendance de la cité interdite dans laquelle les clans familiaux des plus grands révolutionnaires sont réunis. Fêtes, loisirs et abondance rythment leur quotidien au sein de cette enceinte où ils font l’objet des plus grands soins. Ce sont les princes de la nouvelle aristocratie rouge. Les purges révolutionnaires n’auront pas raison d’eux : ils sont formés dans les meilleures universités et le réseau colossal qu’ils ont développé dans la cour de Mao leur permet de prétendre aux meilleurs postes. Économie, politique, défense, la caste prend bientôt, et dans tous les domaines, la place des anciens leaders affaiblis, jusqu’à devenir, aujourd’hui, les maîtres de la Chine. C’est l’histoire de ces princes rouges que nous raconte Jean-Luc Domenach dans cet ouvrage passionnant, enquête historique inédite sur cette élite à la tête d’un des empires les plus puissants du monde.

in Alternatives économiques. Hors-série Publié en 2016-01
33
vues

0
téléchargements
Après des décennies de règne sans partage, Mao s'éteint, laissant un héritage idéologique et culturel encombrant. Sa mort est le point d'orgue d'une succession d'échecs politiques et personnels. La mort physique des pires dictateurs leur ouvre souvent une deuxième vie, peu glorieuse celle-là, dans les mémoires et dans l'histoire. Ainsi l'héritage politique de Hitler a-t-il été immédiatement abandonné et celui de Staline, critiqué. A l'inverse, l'héritage de Mao Zedong a été officiellement protégé par ses successeurs. Il demeure en principe aujourd'hui le père d'un régime communiste qui, dans les faits, a beaucoup changé...

in Revue internationale et stratégique Publié en 2015-12
LINCOT Emmanuel
COURMONT Barthélemy
8
vues

0
téléchargements
Entretien avec Jean-Luc Domenach, propos recueillis par Barthélemy Courmont et Emmanuel Lincot.

in Communisme 2015. La guerre des mémoires Sous la direction de COURTOIS Stéphane Publié en 2015-11
79
vues

0
téléchargements
[Résumé de l'ouvrage] L’effondrement du système communiste en 1989-1991 a bouleversé l’histoire de l’Europe aussi bien que de l’Asie. Depuis, les témoins ont pu s’exprimer, les archives se sont ouvertes, révélant l’ampleur de la terreur et des crimes commis contre les populations. Une véritable guerre des mémoires a dès lors débuté : mémoire glorieuse des communistes, ex-communistes et néo-communistes (révolution d’Octobre, Front populaire, guerre d’Espagne, victoire de 1945) contre mémoire tragique des victimes, depuis la guerre civile russe jusqu’au génocide cambodgien des Khmers rouges, en passant par la famine ukrainienne, les annexions soviétiques, la déportation des « peuples punis », la communisation forcée de l’Europe centrale et orientale, la terrible famine du Grand Bond en avant maoïste et la Révolution culturelle chinoise…. Au total, des dizaines de millions de morts. Cette guerre des mémoires, qui dure maintenant depuis un quart de siècle, constitue un enjeu fondamental pour l’unité de l’Union européenne, mais aussi pour les relations de l’Europe avec la Russie et la Chine. À terme, seul un grand travail historique permettra de déboucher sur ce que Paul Ricœur nommait « la juste mémoire » – une véritable mémoire européenne commune.

30
vues

0
téléchargements
Entretien avec Jean-Luc Domenach par Emmanuel Lincot autour de son ouvrage "Mao, sa cour et ses complots. Derrière les murs rouges"

10
vues

0
téléchargements
La Chine est encore un sujet à polémiques mais, pour une fois, ses adversaires et ses thuriféraires étaient au fond d’accord : pour eux, il ne se passerait rien durant la grande messe quinquennale qui s’est tenue à Pékin du 8 au 14 novembre 2012. En effet, le successeur de Hu Jintao était déjà connu, les effets de l’affaire Bo Xilai y seraient soigneusement tus et la démocratie n’y ferait pas de progrès...

21
vues

0
téléchargements
Based on his experience as a scholar and diplomat stationed in China, Jean-Luc Domenach consults a wealth of archival and recent materials to examine China’s contemporary and future place in the world. A sympathetic yet critical observer, Domenach brings his intimate knowledge of the country to bear on a range of critical issues, such as the growth (or deterioration) of China’s economy, the government’s ever-delayed democratization, the potential outcomes of a national political crisis, and the possible escalation of a revamped authoritarianism. Domenach ultimately reads China’s current progress as a set of easy accomplishments presaging a more difficult era of development to come. His finely nuanced analysis captures the difficult decisions now confronting China’s elite, who are under tremendous pressure to support an economy based on innovation and consumption, establish a political system based on law and popular participation, rethink their national identity and spatial organization, and define a more positive approach to the world’s problems. These leaders are also besieged by corruption among their ranks, an increasingly restless urban population, and a sharp decline in the country’s demographic growth. Domenach uniquely taps into these anxieties and the attempt to alleviate them, revealing a China much less confident and secure than many would believe. (Résumé éditeur)

Ce livre est l’histoire d’un lieu : espace muré, d’une cinquantaine d’hectares, situé au cœur de Pékin où se trouvent les résidences des dirigeants. L’auteur, à l’aide d’une remarquable documentation qui témoigne de l’importance de la mémoire de vétérans, restitue cet univers clos qui, assez vite, mit mal à l’aise son principal occupant, Mao Zedong. Inquiet pour la survie du régime et de son pouvoir, il chercha à briser par divers mouvements, dont le plus spectaculaire fut la Révolution culturelle, cette caste d’accapareurs de plus-value. Les centres du pouvoir éclatèrent, la « bande des quatre » résidant à la Diaoyutai State Guesthouse (à Pékin), et Lin Biao à Maojiawan (province du Shanxi). Relatant ce conflit entre un tyran aux utopies meurtrières et une bureaucratie coupée du pays réel, Jean-Luc Domenach écrit un chapitre original de l’histoire de la première Chine populaire, que prolonge la reconstruction de cette caste, du vivant même du Grand Timonier : ce sont les enfants des premiers habitants des Murs rouges qui dirigent actuellement le pays, où le cauchemar de Mao d’une restauration du capitalisme est devenu réalité.

Suivant