Coauthor
  • COSTA-LASCOUX Jacqueline (2)
  • LAQUIÈZE Alain (2)
  • CLÉMENT Jean-Paul (1)
  • VERPEAUX Michel (1)
  • Show more
Document Type
  • Article (33)
  • Part or chapter of a book (32)
  • Newspaper article (18)
  • Book (17)
  • Show more
2
views

0
downloads
Sait-on encore ce qui fonde l'Europe ? Quel ordre juridique et constitutionnel les peuples européens peuvent-ils et doivent-ils adopter ? Quelle éducation doit être proposée pour perpétuer la civilisation dont nous sommes issus ? C'est à ces questions que Lucien répond en menant une enquête sur la nature de l'esprit européen. Ni " identité " ni " conscience " européenne, ce dernier est bien plutôt un héritage intellectuel, artistique, spirituel et scientifique, ainsi qu'une attitude de l'esprit vis-à-vis de lui-même et vis-à-vis de la société. On peut parler d'un " sens commun " qui, depuis la Renaissance, a nourri et façonné nos nations aujourd'hui membres de l'Union. Entre la règle et le marché, mais aussi à travers la puissance (ambivalente) de l'opinion, l'esprit européen s'exprime par les créations de la liberté qui se soumet aux règles et aux normes. Depuis Bossuet et Pierre Nicole, en passant par Locke et Adam Smith, pour arriver, grâce à Tocqueville, à notre démocratie d'opinion, cet ouvrage invite chacun à se remémorer le lien original que l'Europe a forgé entre l'individu et la communauté. Un recueil de textes de Locke, Bossuet, Nicole, Adam Smith, Tocqueville et Bachelard prolonge cet essai.

in Crediting God Sous la direction de VATTER Miguel Publication date 2011
2
views

0
downloads
Tocqueville écrit que l'opinion publique est une nouvelle religion, propre à la démocratie. Et que l'individu démocratique, si fier de son opinion personnelle, égale à celle des autres, abdique facilement son point de vue lorsque la pensée du collectif comme collectif majoritaire lui est connue. Ce chapitre étudie les aspects de la thèse et analyse certains points discutables.

in L’État au XXe siècle : regards sur la pensée juridique et politique du monde occidentale Sous la direction de GOYARD-FABRE Simone Publication date 2004
6
views

0
downloads

in Le Point Hors-série Publication date 2010-03
0
views

0
downloads

4
views

0
downloads
Lo spirito europeo è insieme un’eredità (studiata qui principalmente a partire dal Rinascimento), una comunità intellettuale, artistica, spirituale e scientifica. Si può parlare di un “senso comune europeo”, di cui le nostre nazioni – oggi membri dell’Unione europea – si sono nutrite. Ciò che importa è definire quanto vi è di essenziale in questo lascito, in modo da renderlo più cosciente e capace di agire, fronteggiando le minacce di relativismo e l’euroscetticismo oggi in voga. Fra la Regola e il Mercato, ma anche in relazione con la potenza dell’Opinione (sovrana della democrazia moderna), lo spirito europeo vive delle creazioni della libertà – per quanto di una libertà sempre soggetta a controversia. Da Bossuet, Pico della Mirandola e Pierre Nicole, passando per Locke e Adam Smith, per arrivare, grazie a Tocqueville, alla nostra democrazia d’opinione, l’autore fa emergere i tratti costitutivi dello spirito europeo, alcuni dei quali rinviano necessariamente all’antichità greco-romana. Non è questione in questo libro di una presunta “identità” europea, radicata nel passato e in qualche modo fissata, ma di possibilità che si aprono, e di nient’altro in fondo che del nostro futuro. L’Europa manterrà la fiducia in se stessa a condizione di ricordarsi del legame senza precedenti fra individualità e comunità che lei stessa ha letteralmente forgiato: libertà, rapporto all’altro mediato dal diritto, distanza estetica e critica dell’essere umano nei confronti di se stesso, forza ambivalente (di volta in volta corroborante o paralizzante) dell’opinione collettiva. Fra speranza e realismo, il senso comune europeo rimane la risorsa di cui possiamo avvalerci per l’educazione alla libertà.

La crise de la succession de Richard Descoings à la tête de Sciences Po est-elle en passe d'être surmontée ? Six candidats devraient être auditionnés samedi 23 février. Le directeur de l'Institut d'études politiques devrait être désigné parmi les trois retenus le 1er mars. Reste à s'interroger sur la nature de cette école et le contenu scientifique qu'elle porte. Qu'est-ce d'ailleurs aujourd'hui que la « science politique » ? Une institution spécifique demeure-t-elle légitime à côté d'universités qui rivalisent de plus en plus avec elle ? N'est-elle pas devenue une machine à reproduire des élites frileuses ? Bref, quel est son véritable avenir après les polémiques sur l'héritage, les personnes et la gestion ? [Premier paragraphe]

in The Cambridge Companion to Hobbes’s Leviathan Sous la direction de SPRINGBORG Patricia Publication date 2007
0
views

0
downloads
This article has no abstract.

in Les Penseurs du Code civil Sous la direction de GAUVARD Claude Publication date 2009
0
views

0
downloads

Next