Coauthor
  • COSTA-LASCOUX Jacqueline (2)
  • LAQUIÈZE Alain (2)
  • CLÉMENT Jean-Paul (1)
  • VERPEAUX Michel (1)
  • Show more
Document Type
  • Part or chapter of a book (47)
  • Article (39)
  • Newspaper article (18)
  • Book (16)
  • Show more
in Journal of Constitutional History / Giornale di Storia Costituzionale Publication date 2021-06
0
views

0
downloads
La Vème République doit être rattachée au passé historique et politique de la France. Son fondateur, Charles de Gaulle, a écrit qu'il lui fallait, en 1958, doter l'Etat d'institutions qui étaient faibles, défaillantes, depuis 1789 (Mémoires de De Gaulle). On peut montrer que ces nouvelles institutions sont en phase avec ce qui a été le courant dominant du libéralisme français : Guizot, les Doctrinaires, l'orléanisme. Les réformes successives apportées (droits de l'opposition, QPC, etc.) ont atténué le caractère original de l'institution, en maintenant cependant le cap des libertés sous la primauté de l'Etat gardien de l'intérêt général. Le courant du "libéralisme par l'Etat" et non contre l'Etat, qui a toujours privilégié la puissance administrative.

in La France en récits Edited by ZARKA Yves Charles Publication date 2020
13
views

0
downloads
Il n’y a pas un récit unique de la France mais des récits multiples, convergents ou divergents. Au lieu de poser d’emblée la question du récit national qui fait l’objet d’affrontements idéologiques, La France en récits examine la manière dont les récits qui font la France se composent, se superposent, mais aussi s’opposent et s’affrontent. Au-delà de la diversité des lieux de mémoire, c’est à travers l’analyse de ces récits que l’on comprend comment se forge et se transforme l’identité de la France, à la fois une et divisée. L’ouvrage aborde ainsi les réalités du pays à travers une plongée dans les récits portant aussi bien sur la vie "concrète" (la géographie, le paysage, la gastronomie, les vins, la vie intellectuelle, etc.) que sur la langue française, des moments historiques majeurs, des personnages centraux mais aussi sur la vie sociale, institutionnelle et politique. [Résumé éditeur de l'ouvrage]

in La France en récits Edited by ZARKA Yves Charles Publication date 2020
2
views

0
downloads
Il n’y a pas un récit unique de la France mais des récits multiples, convergents ou divergents. Au lieu de poser d’emblée la question du récit national qui fait l’objet d’affrontements idéologiques, La France en récits examine la manière dont les récits qui font la France se composent, se superposent, mais aussi s’opposent et s’affrontent. Au-delà de la diversité des lieux de mémoire, c’est à travers l’analyse de ces récits que l’on comprend comment se forge et se transforme l’identité de la France, à la fois une et divisée. L’ouvrage aborde ainsi les réalités du pays à travers une plongée dans les récits portant aussi bien sur la vie "concrète" (la géographie, le paysage, la gastronomie, les vins, la vie intellectuelle, etc.) que sur la langue française, des moments historiques majeurs, des personnages centraux mais aussi sur la vie sociale, institutionnelle et politique. [Résumé éditeur de l'ouvrage]

in Eloge de la politique Edited by TRÉMOLET DE VILLERS Vincent Publication date 2020
4
views

0
downloads
Chercher le bien commun pour Platon, penser l'homme comme animal politique pour Aristote, désamorcer la violence pour Hobbes, donner une limite au pouvoir pour Montesquieu, comprendre les logiques de classe pour Marx, concilier le souci de l'homme et l'amour du monde pour Hannah Arendt : chacun des plus grands philosophes depuis vingt-cinq siècles continue de nous dire aujourd'hui, pour notre monde, la grandeur et la nécessité de la politique. De manière accessible, essayistes d'envergure ou universitaires de premier plan présentent leur lecture d'une oeuvre majeure qui interpelle notre époque. Un livre fondamental, destiné à devenir un classique. [Résumé éditeur de l'ouvrage]

1
views

0
downloads
Con Tocqueville la soberanía va a conocer un desplazamiento de lugar. En la articulación entre “estado social y “estado político”, la soberanía toma formas inusitadas en la tradición de la teoría política y se convierte en la opinión democrática, la nueva “autoridad social” (siguiendo la visión de Lamennais). En Estados Unidos se da además en la vida local, forma de sociabilidad y poder en la que lo público y lo privado interactúan; porque la autoridad moderna y democrática del futuro ya no será propiedad y privilegio del Estado, tal y como ocurría en la monarquía absoluta de las sociedades europeas.

in Constitutions Publication date 2019-04
HOURQUEBIE Fabrice
68
views

0
downloads
Sur l'initiative principale de Viktor Orbàn, la notion de démocratie illibérale, qui renoue avec d'anciennes conceptions, a fait florès en Europe depuis une dizaine d'années. Le triple refus de certains freins constitutionnels, de certaines règles communautaires et de l'entrée de migrants sur le territoire hongrois nourrit cette polémique selon laquelle la démocratie aurait à "se libérer du libéralisme". L'expérience antique (Athènes) et la pensée de Carl Schmitt donnent des éléments de comparaison.

16
views

0
downloads
À quelques semaines des prochaines élections au Parlement européen, nous inaugurons la publication d’une série d’articles consacrés à « l’idée d’Europe ». Issus d’un séminaire d’initiation à la philosophie politique organisé par l’École nationale de la magistrature en partenariat avec l’Institut des hautes études sur la justice et la revue Esprit, ces différents textes s'efforcent de retracer la genèse et le développement de l’Europe comme forme politique, et d’interroger les figures, les concepts et les débats qui permettent aujourd’hui de penser son avenir. Dans cette première livraison, Lucien Jaume revient sur le double héritage de la cité grecque et de la philosophie politique du XVIIIe siècle, pour caractériser un certain « esprit européen ».

in Le Dictionnaire des populismes Edited by DARD Olivier, BOUTIN Christophe, ROUVILLOIS Frédéric Publication date 2019
10
views

0
downloads
Qu'est-ce que le populisme ? D'où vient-il ? Quels sont ses théoriciens ? Que signifie la vague planétaire qui l'incarne ? En 260 notices et entrées et une centaine de contributeurs internationaux, la somme qui manquait sur la question. Eu égard aux polémiques qui l'accompagnent et à son omniprésence dans l'espace public, il faut prendre au sérieux la question populiste. Mais qu'est-ce que le populisme ? Depuis un demi-siècle, les auteurs butent sur une définition. Sans doute parce que la réalité renvoie moins à un populisme qu'à des populismes. D'où le choix assumé du pluriel pour rendre compte de la richesse, de l'épaisseur et de la diversité du phénomène : un choix qui explique aussi bien le titre de ce livre que sa forme de dictionnaire. Un dictionnaire auquel ont contribué 107 auteurs de 12 nationalités différentes, spécialistes d'histoire, de littérature, de philosophie, de droit public ou de science politique, et qui ne comporte pas moins de 263 notices traitant aussi bien de thèmes que de pays, de partis, de mouvements, d'institutions ou de personnalités – avec pour ambition de permettre au lecteur de cerner plus précisément ce qui est devenu une réalité incontournable de la vie politique contemporaine. [Résumé éditeur de l'ouvrage]

2
views

0
downloads
L’égalité appartient à l’essentiel de la culture politique française, le premier moment de culmination se trouvant dans le processus révolutionnaire (1789-1799), mais selon une controverse : égalité dans le cadre du droit de l’homme et du citoyen, en confrontation avec l’égalité concrète, dite “réelle”. A l’époque contemporaine, l’égalité peut être dite différentielle, de sorte à représenter la société dans sa diversité. Mais cette optique s’origine plutôt dans la société civile elle-même que dans le domaine de la loi et de l’Etat. Pour la pensée française, le droit sans l’Etat, néanmoins déclaré par le juge, voilà le phénomène nouveau qui consacre l’égalité dans la différence.

in Le Dictionnaire des populismes Edited by DARD Olivier, BOUTIN Christophe, ROUVILLOIS Frédéric Publication date 2019
41
views

0
downloads
Qu'est-ce que le populisme ? D'où vient-il ? Quels sont ses théoriciens ? Que signifie la vague planétaire qui l'incarne ? En 260 notices et entrées et une centaine de contributeurs internationaux, la somme qui manquait sur la question. Eu égard aux polémiques qui l'accompagnent et à son omniprésence dans l'espace public, il faut prendre au sérieux la question populiste. Mais qu'est-ce que le populisme ? Depuis un demi-siècle, les auteurs butent sur une définition. Sans doute parce que la réalité renvoie moins à un populisme qu'à des populismes. D'où le choix assumé du pluriel pour rendre compte de la richesse, de l'épaisseur et de la diversité du phénomène : un choix qui explique aussi bien le titre de ce livre que sa forme de dictionnaire. Un dictionnaire auquel ont contribué 107 auteurs de 12 nationalités différentes, spécialistes d'histoire, de littérature, de philosophie, de droit public ou de science politique, et qui ne comporte pas moins de 263 notices traitant aussi bien de thèmes que de pays, de partis, de mouvements, d'institutions ou de personnalités – avec pour ambition de permettre au lecteur de cerner plus précisément ce qui est devenu une réalité incontournable de la vie politique contemporaine. [Résumé éditeur de l'ouvrage]

Next