Coauthor
  • MICHELAT Guy (48)
  • TIBERJ Vincent (46)
  • VITALE Tommaso (31)
  • BOY Daniel (16)
  • Show more
Document Type
  • Part or chapter of a book (176)
  • Article (119)
  • Newspaper article (102)
  • Audiovisual (75)
  • Show more
in Les faux-semblants du Front national Sous la direction de MAYER Nonna, CRÉPON Sylvain, DÉZÉ Alexandre, MAYER Nonna Publication date 2015-10
CRÉPON Sylvain
DÉZÉ Alexandre
71
views

0
downloads

in Mentalités et représentations politiques : aspects de la recherche Sous la direction de ABOU-CHEDID NASR Marlène Publication date 1989
2
views

0
downloads
A partir d'entretiens non directifs, ce rapport explore les représentations politiques d'une catégorie socio-professionnelle, celle du petit commerce de détail, indépendant et familial. Si ses effectifs, depuis la guerre, ont décliné (-25% entre 1954 et 1975), ils représentent encore, dans leur définition la plus extensive, celle qu'en proposait l'INSEE dans son précédent code des C.S.P., près de 900 000 actifs. On tentera de montrer que le terme de «petite bourgeoisie» reste pertinent pour les décrire, soulignant l'ambiguité d'un statut qui les exclut de la « bourgeoisie » parce qu'ils ne sont pas des « capitalistes », et de la « classe ouvrière » parce qu'ils ne sont pas des salariés. Et que c'est leur position de classe « moyenne », « petite bourgeoisie », intermédiaire, et vécue comme telle, qui structure leurs choix idéologiques et politiques. [Premier paragraphe]

in Les faux-semblants du Front national Sous la direction de MAYER Nonna, CRÉPON Sylvain, DÉZÉ Alexandre, MAYER Nonna Publication date 2015-10
CRÉPON Sylvain
DÉZÉ Alexandre
2
views

0
downloads

Publication date 2015-02-17
3
views

0
downloads

in Dictionnaire des mouvements sociaux Sous la direction de FILLIEULE Olivier, MATHIEU Lilian, PÉCHU Cécile Publication date 2009-08
10
views

0
downloads

in Libération Publication date 2017-03-29
1
views

0
downloads
Les auteurs du rapport de la CNCDH corrèlent les niveaux d’apaisement du débat public et de tolérance dans la société.Un enseignement ressort du rapport que publie la CNCDH : le poids de la parole politique et du débat public dans la consolidation des préjugés, ou, a contrario, dans l’acceptation de l’autre. De quoi, en cette période électorale, rappeler la responsabilité qu’ont les leaders d’opinion dans le climat social du pays. Comment expliquer que la tolérance des Français ne cesse de croître depuis 2013, dans une période anxiogène liée aux attentats ? «Un attentat ne crée pas forcément de l’intolérance, explique Vincent Tiberj, politologue qui a participé au rapport. Le récit qui l’accompagne, écrit par les politiques, les "grandes voix", les médias, les responsables associatifs ou religieux est déterminant.» C’est ce que les chercheurs appellent «l’effet de cadrage».

1
views

0
downloads
Premier paragraphe : Le Consortium européen de recherche politique (ECPR) tient jusqu’à samedi sa conférence générale à Sciences-Po Bordeaux, où près de 3 000 chercheurs du monde entier sont attendus. À cette occasion, Nonna Mayer, présidente de l’Association française de science politique, présente les premiers résultats d’une enquête sur les conséquences politiques de la crise et de la précarité sociale.

in L'opinion et ses publics Publication date 2008
2
views

0
downloads
On compte en France en moyenne un millier de sondages publiés par an, sur les sujets les plus divers. Mais depuis l'affirmation provocante de Pierre Bourdieu, « L'opinion publique n'existe pas », les controverses sur ce qu'ils mesurent exactement n'ont pas cessé. Dressant un bilan des critiques les plus courantes adressées aux sondages d'opinion, Loïc Blondiaux les regroupe en quatre catégories : l'opinion publique est ou devrait être informée, spontanée, concertée et organisée. [Premier paragraphe]

Next