Co-auteur
  • BENOIT-GUYOD Madeleine (4)
  • BERTOSSI Christophe (3)
  • SOUSA DANTAS Andrea (3)
  • LEVEAU Rémy (2)
  • Voir plus
Type de Document
  • Partie ou chapitre de livre (62)
  • Article (55)
  • Livre (31)
  • Numéro de périodique (13)
  • Voir plus
L’année 2015-2016 a été confrontée en Europe à un afflux sans précédent de réfugiés, révélant une incommunication de l’Europe avec les États européens et une crise de confiance doublée d’un défaut de solidarité entre les États de l’Est et l’Ouest de l’Europe. Une fuite en avant s’est amorcée dans une tentative de dialogue avec les pays du sud de la Méditerranée, marquée par beaucoup de malentendus car la politique migratoire européenne et nationale des pays européens cherche surtout à satisfaire les opinions publiques plutôt qu’à répondre de façon rationnelle à la question migratoire.

in Dicionário crítico de migrações internacionais Publié en 2017-12
10
vues

0
téléchargements
Entrée du dictionnaire critique des migrations internationales sur la gouvernance internationale et les migrations

3
vues

0
téléchargements
Les migrations en Méditerranée sont un champ en vaste recomposition. Les révolutions arabes, la situation économique dans les pays européens et l’attraction du sud, qui devient aujourd’hui une destination presque aussi prisée que le nord (sur 240 millions de migrants internationaux, 130 millions se dirigent vers le nord, à partir du sud ou du nord) et 110 millions se dirigent vers le sud (à partir du sud ou du nord) ont-ils eu des conséquences pour les pays d’origine des immigrés dans la région et les destinations des émigrants ? Pour y répondre, il convient de ne pas considérer la Méditerranée comme un bloc, mais de montrer les différentes dimensions du processus de redéploiement en cours. Plusieurs facteurs doivent être pris en compte : la situation démographique très diversifiée – transition, pénurie de main d’œuvre ou d’emplois – l’attraction vers des pôles riches en emplois rémunérateurs (pétrole, gaz), le repoussoir que constituent des pays en crise et les événements à l’origine de flux de réfugiés, l’apparition de nouveaux pays de transit pour les migrants dans la région, en partie liée à la fermeture des frontières européennes, les Européens qui s’installent au sud.

in Gérontologie et société Publié en 2011-12
CAGIANO DE AZEVEDO Raimondo
CASTAGNARO Cinzia
1
vues

0
téléchargements
Le vieillissement démographique est un phénomène qui se manifeste dans tous les pays développés et qui émerge dans les pays du sud. Il se mesure notamment par le changement de configuration de la pyramide des âges qui passe d'une pyramide conique à une pyramide en colonne et par l'évolution de l'âge médian, qui sépare en deux parts égales la population d'un pays ou de toute autre entité. En Italie, par exemple, l'âge médian est passé de 28 ans en 1951 à 41 ans aujourd'hui : on est donc « jeune » jusqu'à 41 ans, ce que l'on peut définir par le dévieillissement. Paradoxalement, l'âge de la retraite est resté à peu près inchangé, parfois même avec un départ précoce, entre 60 et 65 ans, raccourcissant ainsi l'âge adulte à une période allant de 40 à 65 ans. Dans le même temps être centenaire est devenu fréquent et l'ensemble de l'état-providence se trouve confronté à une population jeune qui vieillit et à une population âgée qui va rajeunir car elle est plus jeune à 70 ans en 2011 qu'il y a 20 ans. Il s'agit là d'un changement radical en deux générations, qui va s'étendre à toutes les populations du monde dans les prochaines décennies.

Anatoli est une publication annuelle consacrée à l’étude pluridisciplinaire de l’espace qui s’étend de l’Adriatique à la Caspienne. Elle s’intéresse aux cultures – grecque, latine, slave, turque, persane, géorgienne, arménienne, juive, etc. – qui l’ont habité et façonné. Les territoires de cet espace, aujourd’hui fragmenté, furent jadis unifiés, au moins partiellement, par des pouvoirs impériaux, dont le dernier fut l’Empire ottoman. Ils en gardent bien des traits communs, souvent sous forme latente. L’importance de cet espace pour l’Union européenne est une évidence. La Turquie, pays d’émigration vers l’Europe, est devenue une terre d’immigration et de transit. Istanbul a ainsi vu sa population tripler durant ces trente dernières années, et de plus en plus de « maisons de la nuit », construites illégalement pendant la nuit, sont apparues pour abriter les migrants. Avec la chute du rideau de fer, l’Asie centrale et le sud Caucase sont devenus des régions de migrations de voisinage, compte tenu des proximités linguistiques et religieuses. Si les frontières turques se sont donc ouvertes à l’Est, elles se sont refermées à l’Ouest, afin d’éviter que les migrants en transit en Turquie ne parviennent à rejoindre la Grèce. Le fleuve Evros, qui sépare les deux pays, est ainsi devenu un enjeu de litiges et la Grèce a menacé l’Union européenne de construire un mur si celle-ci ne l’aidait pas davantage à contrôler ses frontières. C’est l’ensemble de ces migrations et nouvelles mobilités, ains

in Hommes et migrations Publié en 2005-10
0
vues

0
téléchargements

1
vues

0
téléchargements
An overview of the historical, demographic, and political forces that shape social cohesion.

9
vues

0
téléchargements
La France est le plus ancien pays d’immigration en Europe, car, frappée plus tôt que ses voisins européens par le déclin démographique à un moment d’expansion industrielle, elle a eu recours à l’immigration dès la seconde moitié du XIX siècle. Il s’est agi d’une immigration de voisinage, puis du recours à la main-d’œuvre coloniale et enfin de flux récents provenant de la globalisation des migrations. Certaines nationalités ont particulièrement alimenté l’immigration en France : les Belges, les Allemands, les Italiens, les Portugais et les Algériens, rejoints en nombre par les Marocains. Ces flux ont tantôt été encouragés tantôt dissuadés au fil des tendances des politiques migratoires, françaises et européennes. En revanche, l’émigration française vers l’étranger est restée faible, du fait…

36
vues

0
téléchargements
Migration, émigration, immigration, étrangers, personnes d'origine étrangère, personnes de naissance étrangère, immigrés de seconde génération, demandeurs d'asile, réfugiés, déboutés, clandestins, sans-papiers, etc. Les mots ne manquent pas pour qualifier un ensemble complexe de trajectoires et d'appartenances. L'imprécision des termes ajoutée à la méconnaissance des chiffres fait que la confusion s'est installée dans les esprits. Conçu par une spécialiste, agrémenté de cartes pour situer et de fiches pour retenir, ce livre pose clairement un débat à la fois national et international, et fait le point sur l'un des enjeux majeurs du XXIe siècle. (Résumé éditeur)

Directeur de la thèse WIHTOL DE WENDEN Catherine Publié en 2016-01
MUELLER-FUNK Lea
PROCHÁZKA Stephan
132
vues

0
téléchargements
Cette recherche de doctorat interdisciplinaire examine ce qu’Østergaard-Nielsen (2003) a appelé « homeland politics », c’est-à-dire les activités politiques des migrants et des réfugiés relatives à la politique intérieure ou extérieure de leur pays d’origine. Cette thèse se concentre sur deux études de cas, Vienne et Paris, et les personnes et les groupes qui ont tenté d'influencer la politique pendant et après les soulèvements en Egypte (2011-2013). Mon intérêt porte notamment sur l'identification de ces activistes, de leurs réseaux et des raisons de leur participation politique. Mon deuxième intérêt vise le rôle des médias sociaux comme outil de la contestation transnationale. La thèse est divisée en trois parties. La première adopte une approche macro et trace le contexte dans lequel les pratiques transnationales des migrants égyptiens et leurs enfants ont eu lieu, en mettant l'accent sur les politiques d'émigration, d'immigration et d’intégration. La deuxième partie contient l’analyse de mes données empiriques à un niveau micro et décrit les différents types d’activistes transnationaux, leurs argumentations politiques, leurs réseaux et stratégies. Elle donne également un aperçu de leur utilisation Facebook. La troisième partie est une contribution théorique au transnationalisme politique : elle soulève la question de savoir si nous assistons aujourd'hui à l'émergence d'une société civile transnationale égyptienne et développe ensuite un cadre analytique des déterminants qui influencent la « politique de la patrie ».

Suivant