Co-auteur
  • THIERS Eric (7)
  • BENDJABALLAH Selma (7)
  • CHOPIN Olivier (5)
  • JOANA Jean (5)
  • Voir plus
Type de Document
  • Article de presse ou magazine (43)
  • Article (39)
  • Partie ou chapitre de livre (38)
  • Contribution à un site web (18)
  • Voir plus
in Euroscepticism and the Future of Europe Sous la direction de KAEDING Michael, POLLAK Michael, SCHMIDT Paul Publié en 2020-06
23
vues

0
téléchargements
This publication has no abstract

in The Member States of the European Union Sous la direction de BULMER Simon, LEQUESNE Christian Publié en 2020-04
30
vues

0
téléchargements
A study of the different facets of the Europeanization of France, from political life to public policies.

Publié en 2020-03 Collection Study for the AFCO committee
10
vues

0
téléchargements
Conducting in-depth investigations is an ancient and essential right of parliaments in Europe. Yet, despite a provision of the Lisbon treaty, Parliament still has a limited institutional capacity to conduct inquiries. The study discusses the theoretical basis of parliamentary investigation, compares recent committees of inquiries and develops recommendations for up-grading Parliament’s capacity.

Après le camouflet infligé par le Parlement européen à Emmanuel Macron, en rejetant sa candidate Sylvie Goulard, le président propose son nouveau candidat, Thierry Breton. L’homme d’affaires et ancien ministre de l’Economie coche plusieurs cases pour accéder à ce poste de commissaire européen en charge d’un très large portefeuille (incluant politique industrielle, marché intérieur, numérique, défense et espace). Mais dans l’opposition de gauche et de droite, on dénonce ce jeudi, un risque de conflits d’intérêts entre ses fonctions de patron et ce portefeuille de super-commissaire.

Entretien Les eurodéputés se sont opposés jeudi 10 octobre, à la nomination de Sylvie Goulard voulue par Emmanuel Macron, comme commissaire désignée au marché intérieur. Ce rejet constitue un important désaveu pour le président français, selon Olivier Rozenberg (1), professeur associé au Centre d’études européennes et d’études comparées de Sciences-Po Paris.

in Dictionnaire des politiques publiques Sous la direction de BOUSSAGUET Laurie, JACQUOT Sophie, RAVINET Pauline Publié en 2019-10
20
vues

0
téléchargements
Une présentation synthétique de l’influence du parlement sur l’action publique.

Après d’éternelles tractations, un compromis a été trouvé. Les responsables des 28 Etats européens ont fini par se mettre d’accord sur la répartition des postes-clés de l’Union européenne. Emmanuel Macron s’est félicité mardi soir de la « solution consensuelle » finalement trouvée, et d’un choix « extrêmement positif pour l’Europe ». Mais le chef d’Etat français est-il parvenu à avancer ses pions pour mieux peser sur l’échiquier européen ?

in La Ve République démystifiée Sous la direction de DUHAMEL Olivier, FOUCAULT Martial, FULLA Mathieu, LAZAR Marc Publié en 2019-07
5
vues

0
téléchargements
1ères lignes : Quelque chose concernant le Parlement français semble résister à l’évaluation sereine. Si l’on prend les autres composantes du système politique, l’évolution est le plus souvent univoque : l’État et les partis ont perdu de leur superbe ; la justice s’est autonomisée et affirmée, notamment en matière constitutionnelle ; les médias ont, dans l’ensemble, pris leur indépendance vis-à-vis de l’Élysée ; la décentralisation de l’État n’est pas un trompe-l’œil de même que l’affirmation de l’Union européenne ; les arbitrages du Premier ministre restent centraux dans le fonctionnement de l’État au sommet... S’agissant du Parlement, il semble impossible de porter un diagnostic de ce genre qui fasse consensus. Un événement similaire peut être interprété par les analystes dans le sens de la thèse de l’affaiblissement ou de l’affirmation. Ainsi en est-il de l’importante révision constitutionnelle de 2008. Marque-t-elle un peu plus la mise au pas du Parlement via la possibilité de limiter le temps de discussion en séance d’une loi en projet et la fin du tabou républicain qui interdisait au président de parler aux parlementaires ? Faut-il, au contraire, y voir une forme de parlementarisation, comme le laissent penser le nouveau rôle des commissions dans la procédure législative, le partage de l’ordre du jour, le vote sur les nominations ou les interventions militaires ?

in Émile Boutmy magazine Publié en 2019-07
17
vues

0
téléchargements

in Transparence et déontologie parlementaires : bilan et perspectives Sous la direction de KERLÉO Jean-François, LEMAIRE Elina, RAMBAUD Romain Publié en 2019-07
8
vues

0
téléchargements
Cette publication n'a pas de résumé

Suivant