Coauthor
  • BELOT Céline (12)
  • MUXEL Anne (8)
  • BOY Daniel (7)
  • MAYER Nonna (7)
  • Show more
Document Type
  • Part or chapter of a book (61)
  • Article (27)
  • Report (24)
  • Book (15)
  • Show more
in Agricultures et société : pistes pour la recherche Sous la direction de COURTET Catherine, BERLAN-DARQUÉ Martine, DEMARNE Yves Publication date 1993-06
CAUTRÈS Bruno
MALLEIN Philippe
8
views

0
downloads

in Le Jour où la France a dit "non" : comprendre le référendum du 21 mai 2005 Publication date 2005
CAUTRÈS Bruno
3
views

0
downloads

20
views

0
downloads
À quatre mois de l’élection présidentielle, l’intérêt des Français pour la politique est à son niveau habituel : dans la vague 8 du Baromètre, 56% déclarent s’intéresser à la politique. De même, 46% citent en premier le fait de voter aux élections (60% lorsque l’on regroupe les réponses citées en premier et en second) comme le meilleur moyen d’influencer les décisions prises en France. Cet intérêt pour la politique n’exclut pas un sentiment de mécontentement et de défiance généralisée : 58% des personnes interrogées se déclarent prêtes à participer à une manifestation pour défendre leurs idées, un potentiel protestataire qui est à la hausse par rapport à l’an dernier, tandis que les mots choisis pour exprimer le mieux leur état d'esprit actuel sont la méfiance (31%), la lassitude (29%) et la morosité (25%). Le paradoxe d’une année électorale potentiellement mobilisatrice, précédée d’une participation citoyenne aux primaires organisées à droite et à gauche, mais se déroulant sur fond de pessimisme et de défiance généralisée semble déjà bien installé.

70
views

0
downloads
En indiquant, le 15 mai dernier lors de sa première conférence de presse avec Angela Merkel qu’il ne répondrait pas aux questions concernant la politique française lorsqu’il serait en déplacement à l’étranger (« Nous prendrons dorénavant la discipline à l’étranger de ne pas parler de politique française »), Emmanuel Macron souhaitait baliser le début de son mandat par une communication basée sur le retour de l’autorité présidentielle, la rareté de la parole et le magistère « jupitérien ». Mais depuis, plusieurs accrocs notables à cette déclaration se sont produits. [Premier paragraphe]

6
views

0
downloads
Rapport réalisé dans le cadre du Baromètre politique français 2006-2007 (vague 3, 4-14 décembre 2006)

in Dictionnaire de la vie politique et sociale Sous la direction de CHAGNOLLAUD DE SABOURET Dominique Publication date 1993-08
CAUTRÈS Bruno
2
views

0
downloads

in L’Année sociologique Publication date 1997
CAUTRÈS Bruno
BALME Richard
3
views

0
downloads

in Département d'études politiques du Figaro Sous la direction de YSMAL Colette, PERRINEAU Pascal Publication date 1995
BRÉCHON Pierre
CAUTRÈS Bruno
DENNI Bernard
3
views

0
downloads

Les vagues successives du Baromètre de la confiance politique attestent de l’ampleur de la défiance politique en France aujourd’hui. Cette défiance fait écho à un ensemble de phénomènes politiques français qui marquent l’état du rapport des Français à la politique aujourd’hui : impopularité quasi-permanente de l’exécutif, sentiment que l’opposition ne ferait pas mieux, doute récurrent sur la capacité des hommes politiques à réaliser les changements attendus. Autant d’éléments qui renvoient à une crise plus profonde, comme s’il ne s’agissait plus pour les Français de simplement remplacer les sortants. La vague 7 du Baromètre de la confiance politique permet de tester un ensemble d’hypothèses portant sur le rapport des citoyens à la démocratie dans ce contexte : la représentation, la participation et la délibération. L’insatisfaction démocratique que le Baromètre enregistre depuis ses débuts cache-t-elle une demande des citoyens de participation directe et de débats politiques, voire de délibération ? Ou au contraire traduit-elle une attitude passive, voire désabusée de citoyens se tenant à distance d’un jeu politique laissé aux hommes politiques ou aux experts.

Next