Coauthor
  • BONNET François (4)
  • RATHELOT Roland (4)
  • WASMER Etienne (4)
  • BEAUCHEMIN Chris (4)
  • Show more
Document Type
  • Article (19)
  • Conference contribution (13)
  • Part or chapter of a book (8)
  • Working paper (8)
  • Show more
Using data from the three rounds of the European Social Survey, this article investigates the disparities in life satisfaction measures between the first- and second-generation immigrants, on the one hand, and the natives, on the other hand, in 13 European countries. Two major theoretical hypotheses explaining the lower level of immigrants’ subjective well-being are tested: the straight line assimilation and the effect of discrimination. The main finding is that immigrants’ relative dissatisfaction does not diminish with time and across generations, which refutes the predictions of the assimilation paradigm. However, when ethnic groups are compared, the discrimination some of them perceive in the host society seems to be a more consistent explanation for their lower life satisfaction level. The effect of discrimination is measured with an attempt to correct for the endogeneity bias that it may lead to by using simultaneous regressions with instrumental variables.

in L'enquête sociologique Sous la direction de PAUGAM Serge Publication date 2010
17
views

0
downloads

1
views

0
downloads

Publication date 2012
BRINBAUM Yaël
SIMON Patrick
8
views

0
downloads
Ce document de travail s’inscrit dans une série de textes résultant de l’exploitation de l’enquête « Trajectoires et Origines, enquête sur la diversité des populations en France » (TeO). Il s’agit de versions de travail qui seront publiées sous une forme révisée dans un ouvrage aux Editions de l’Ined. L’enquête TeO est une coproduction de l’Ined et de l’Insee. Elle a été réalisée entre septembre 2008 et février 2009 par les enquêteurs de l’Insee. Elle décrit et analyse les conditions de vie et les trajectoires sociales des individus en fonction de leurs origines sociales et de leur lien à la migration. Elle s’interroge sur l’importance et l’impact des expériences de discrimination sur les parcours des individus. TeO a été réalisée auprès d’environ 21 000 personnes nées entre 1948 et 1990, vivant dans un ménage ordinaire en France métropolitaine en 2008. Pour les individus fils ou filles d’immigré ou d’une personne née dans un DOM, le champ représentatif de l’enquête est limité aux personnes nées après 1958. Le questionnaire de TeO explore l’histoire migratoire de personnes ou de leurs parents, décrit leurs parcours scolaires et professionnels, leur histoire résidentielle et leurs conditions de logement, leur vie familiale, les modalités de transmission des langues et la religion. De façon transversale, il examine l’accès des individus aux biens et services (travail, logement, services, soins…) ainsi que les discriminations pouvant y faire obstacle. Bien qu’évoquant à de nombreuses reprises la couleur de la peau comme facteur de discrimination, l’enquête n’a finalement pas enregistré cette caractéristique personnelle, suivant en cela l’avis du Conseil constitutionnel du 15 novembre 2007.

in La Vie des Idées Publication date 2008-06-26
1
views

0
downloads
Dix ans après la revue Population, la Revue Française de Sociologie vient de publier un dossier-débat sur l’usage des catégories ethniques en sociologie. Les contributions permettent de mesurer la légitimité sociale et politique croissante de ces instruments.

Cet article fournit une analyse des comportements matrimoniaux des immigrés en utilisant des données issues de l’Échantillon démographique permanent de l’Insee qui s’étendent sur une longue période (1968-2000). Il examine les facteurs explicatifs de l’exogamie en intégrant dans l’analyse des variables individuelles et contextuelles. La comparaison entre la situation des différents groupes immigrés sur le marché du travail et leur propension plus ou moins forte à l’exogamie permet de tester certains développements théoriques qui accordent une place centrale à l’inter-mariage dans le processus d’intégration. Les résultats obtenus incitent à relativiser la pertinence de ces hypothèses en mettant l’accent sur la complexité de l’analyse de l’exogamie et la diversité des modes d’intégration.

in La Vie des Idées Publication date 2008-10-27
5
views

0
downloads
L’ouvrage de Douglas Massey, Categorically Unequal, dresse un état des lieux édifiant des inégalités aux États-Unis. L’étude classique de la stratification sociale est prolongée par une réflexion sur la production des catégories grâce auxquelles les individus et les groupes sont hiérarchisés.

6
views

0
downloads
Using data from the three rounds of the European Social Survey, this article investigates the disparities in life satisfaction measures between the first- and second-generation immigrants, on the one hand, and the natives, on the other hand, in 13 European countries. Two major theoretical hypotheses explaining the lower level of immigrants’ subjective well-being are tested: the straight line assimilation and the effect of discrimination. The main finding is that immigrants’ relative dissatisfaction does not diminish with time and across generations, which refutes the predictions of the assimilation paradigm. However, when ethnic groups are compared, the discrimination some of them perceive in the host society seems to be a more consistent explanation for their lower life satisfaction level. The effect of discrimination is measured with an attempt to correct for the endogeneity bias that it may lead to by using simultaneous regressions with instrumental variables.

Next