Coauthor
  • CRÉPEL Maxime (16)
  • LE BÉCHEC Mariannig (7)
  • LOHARD Audrey (5)
  • CHEVRIER Stéphane (3)
  • Show more
Document Type
  • Conference contribution (67)
  • Article (43)
  • Part or chapter of a book (19)
  • Report (9)
  • Show more
in Revista Tecnologia e Sociedade Publication date 2006-02
BOULLIER Dominique
5
views

5
downloads
Les innovations ont vocation à remettre en cause les conventions sociales, pense-t-on habituellement. Ce n'est pas faux à la condition de préciser que les innovations ne réussissent que dans la mesure où elles produisent et s'appuient elles-mêmes sur des conventions, c'est à-dire des situations stabilisées pour étendre le marché et permettre l'appropriation par les consommateurs. Le nouvel esprit du capitalisme dans lequel nous sommes, celui du capitalisme financier, constitue de ce point de vue une rupture puisqu'il valorise avant tout la fluidité du capital et des biens et même des savoirs-faire, qui doivent sans cesse être remis en cause sous forme de flexibilité généralisée des travailleurs comme des consommateurs. Or, nous voulons montrer ici que cette tendance générale imposée par le capitalisme financier risque de tuer toute possibilité de constituer des conventions sociales , de ne plus permettre ainsi la constitution d'apprentissages durables et de ce fait de mettre en péril toute extension possible du marché lui-même. La technologie du numérique est particulièrement adaptée à cette tendance lourde à la fluidité car elle est adaptable en permanence et la vitesse de diffusion des nouvelles versions de logiciel finit par rendre très difficile le maintien à niveau de larges groupes de population. On prétend lutter ainsi contre la fracture numérique alors que l'on fait entrer des populations entières dans le cercle infernal de l'instabilité des innovations, elles-mêmes non justifiées du point de vue des usages (...).

in Quaderni Publication date 2008-04
BOULLIER Dominique
6
views

6
downloads
Le Web subit de plus en plus l'influence des autres médias capables de capter l'attention plus durablement : suivant en cela les jeux vidéo, il devient immersif. Cette immersion perceptive rompt avec la posture du spectateur qui a été constituée comme cadre perceptif dominant depuis la Renaissance : l'immersion suppose un engagement dans l'action. Des évolutions dans ce sens sur le Web sont présentées. Mais l'immersion perceptive ne gagne en puissance qu'à la condition d'être couplée à une immersion sociale et désirante.

in Documentaliste Publication date 2013-04
2
views

0
downloads
Que se cache-t-il derrière les Moocs, plates-formes gratuites d’enseignement ?

Publication date 2007-02
BOULLIER Dominique
1
views

0
downloads

This communication has no abstract

Cette communication n'a pas de résumé

in Débordements. Mélanges pour Michel Callon Sous la direction de BARTHE Yannick, MUSTAR Philippe, MUNIESA Fabian, AKRICH Madeleine Publication date 2011-01
0
views

0
downloads
Lorsque la sociologie de l’innovation a réussi cette percée scientifique connue sous le nom de « sociologie de la traduction » impulsée par Michel Callon (Akrich, Callon, Latour, 2006), la question des usages et des usagers/ clients/ utilisateurs n’avait guère le caractère incontournable qu’on lui connait maintenant. L’histoire des innovations pouvait s’arrêter lorsque le produit était sur le marché pour une raison finalement assez simple : le marketing commençait seulement au début des années 80 à prendre le pouvoir dans le pilotage du cycle de conception pour les secteurs concurrentiels. De plus, en France particulièrement, un grand nombre de secteurs, dont les télécommunications, relevaient de monopoles où le souci de l’usager ne pouvait guère être considéré comme central (...).

Cette communication n'a pas de résumé

Cette communication n'a pas de résumé

Next