Co-auteur
  • MAYER Nonna (49)
  • TIBERJ Vincent (37)
  • VITALE Tommaso (30)
  • SIMON Michel (7)
  • Voir plus
Type de Document
  • Partie ou chapitre de livre (48)
  • Article (29)
  • Livre (4)
  • Communication non publiée (3)
  • Voir plus
in The French Voter Decides Sous la direction de BOY Daniel, MAYER Nonna Publié en 1993
0
vues

0
téléchargements

in La lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie. Année 2015 Publié en 2016-05
10
vues

10
téléchargements

in La lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie. Année 2015 Publié en 2016-05
11
vues

11
téléchargements

9
vues

0
téléchargements
Depuis 1990, le rapport annuel de la CNCDH sur l’état du racisme et de la xénophobie en France s’appuie sur un sondage dont la méthodologie (échan- tillonnage, questionnements, modes d’administration) fait l’objet d’une atten- tion particulière, pour suivre au plus près les évolutions de l’opinion. Grâce au soutien sans faille du Service d’information du gouvernement (SIG), l’enquête en face-à-face au domicile des personnes interrogées est pour la troisième année consécutive complétée par une enquête en ligne, afin de mesurer les biais de «désirabilité sociale»92, soit la propension des personnes interrogées à vouloir apparaître sous un jour favorable à l’enquêteur ou à l’enquêtrice, à dissimuler au besoin des opinions contraires aux normes sociales, en particulier des opinions racistes ou xénophobes, ou à donner ce qu’elles pensent être la réponse attendue, en particulier les plus instruites93. Si le questionnaire est en ligne, si les personnes sondées sont seules face à leur ordinateur, ce biais devrait s’atténuer voire disparaître 94. Après un rappel des modes de passation de questionnaires possibles, on compare les réponses au sondage en ligne et en face-à-face et on s’interroge sur la cause des écarts observés. Table de matières : 1. Les modes de passation des enquêtes par sondage 2. La comparaison des réponses en ligne et en face-à-face 3. L’explication des écarts

in Revue française de science politique Publié en 1995-04
POTEL Julien
0
vues

0
téléchargements
Pouvoir et démocratie dans une congrégation religieuse féminine. Guy Michelat, Julien Potel. Dans une congrégation religieuse féminine où le principe « autorité-obéissance » est fondamental, quelle est la part de la « démocratie » ? Les élections au Chapitre, assemblée collégiale représentative de toutes les sœurs de la Province, se font en trois étapes : nomination, acceptation de candidature, élection proprement dite. À chacune de ces étapes on relève l'importance des mêmes facteurs : origines sociales, niveau de diplômes, responsabilités exercées. Le résultat est que plus on monte dans la hiérarchie, plus la composition sociale tend à s'écarter de celle de la base. Si le système d'autorité traditionnel de l'Église se maintient malgré d'importants changements intervenus après le concile Vatican II, la participation des sœurs à la vie de la Congrégation est réelle, mais, de même que dans d'autres organisations ou dans l'ensemble de la société, le processus de sélection sociale des élites, fondé sur la compétence que les autres (et soi-même) attribuent aux origines sociales et au capital scolaire, se renforce progressivement à l'intérieur même de la Congrégation.

in La lutte contre le racisme et la xénophobie Publié en 2007
5
vues

0
téléchargements
Les réponses aux questions d’un sondage dépendent du moment où elles sont posées. L’enquête commandée par la CNCDH sur le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie, intervient au terme d’une année où les thèmes de l’immigration et de l’intégration ont été très présents. [Premières lignes]

in La pensée scientifique et les parasciences Publié en 1993
BOY Daniel
13
vues

0
téléchargements

in Revue française de science politique Publié en 1966-02
RANGER Jean
CHARLOT Jean
LANCELOT Alain
0
vues

0
téléchargements
Texte d'un débat enregistré trois jours après le second tour par Jean Charlot, Alain Lancelot, Guy Michelat et Jean Ranger.

in Revue française de science politique Publié en 1975-10
10
vues

10
téléchargements
L'analyse des comportements électoraux repose habituellement, d'une part, sur les données de la géographie électorale et, d'autre part, sur celles fournies par les sondages d'opinion. On se propose ici de combiner les deux séries de données en couplant les données de sondages et des données contextuelles ; ici représentées par la force électorale départementale des différentes tendances politiques. On montre que le vote de tous les groupes socio-professionnels dépend de la coloration politique du département.

in La lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie. Année 2015 Publié en 2016-05
17
vues

17
téléchargements

Suivant