Co-auteur
  • Académie du renseignement* (2)
  • FORCADE Olivier (2)
  • LEQUESNE Christian (2)
  • OULMONT Philippe (1)
  • Voir plus
Type de Document
  • Livre (20)
  • Partie ou chapitre de livre (18)
  • Article (8)
  • Actes de colloque (3)
  • Voir plus
Publié en 2021-05 Collection Colin U
27
vues

0
téléchargements
Débouchant directement sur l’actualité la plus immédiate, cet ouvrage présente une synthèse globale des relations politiques internationales depuis 1945. La fin de la Deuxième Guerre mondiale marque une césure majeure dans les rapports entre nations. Face au déclin des États européens, on assiste à l’ascension des États-Unis et de l’Union soviétique, qui visent à constituer autour d’eux des blocs homogènes. Tandis que se développe la guerre froide, les peuples colonisés s’émancipent de la tutelle de l’Europe. Il n’y a plus guère de lieu sur la planète qui ne participe peu ou prou aux relations internationales. Des années 1960 aux années 1980, le monde bipolaire fait place à un monde multipolaire, où aux lieux traditionnels de conflits s’ajoutent de nouveaux terrains d’affrontement et de nouveaux enjeux. Les événements révolutionnaires des années 1989-1991 mettent un terme à la guerre froide. Dominée par l’hyperpuissance américaine, la communauté internationale est à la recherche d’un nouvel ordre mondial que le 11 septembre 2001 rend encore plus improbable. Le début du XXIe siècle est marqué par le phénomène de la mondialisation et l’ascension des puissances émergentes, en particulier de la Chine. Loin des espoirs de paix de la décennie 1990, les défis à l’ordre international replongent le monde des années 2010 dans un cycle de tensions et de violences.

49
vues

0
téléchargements
Radio-Alger, 22 avril 1961 : « Ici Radio-France. L’armée a pris le contrôle de l’Algérie et du Sahara… » C’est le début du putsch des généraux, et du récit palpitant qu’en fait dans ce livre Maurice Vaïsse. L’événement est bref : quatre jours, cinq nuits. Mais il renvoie à un temps plus long : celui de la crise qui couve dans l’armée et conduit à cet épisode saillant de la guerre d’Algérie, celui, aussi, de ses conséquences. Après 1940, la distinction entre le militaire et le politique se brouille : la Seconde Guerre mondiale et les conflits de décolonisation inversent les rapports, à la suite de crises à répétition opposant l’armée à la nation, jusqu’au putsch. Pourquoi cet échec ? Quelles en sont les séquelles ? L’ambition de cet ouvrage est de prendre la mesure de l’événement et de le replacer dans l’histoire, française et internationale. Maurice Vaïsse renouvelle ici une enquête inaugurée il y a quarante ans, cette fois avec la ressource d’archives alors inaccessibles. Il y a dans son livre les faits et la rigueur de l’analyse. On y perçoit aussi l’émotion d’un homme à qui l’Algérie n’est pas étrangère - il y est né et s’y trouvait en 1961 - et dont on sent la gorge nouée devant ce drame. De documents en témoignages, il restitue la dimension humaine du putsch, constamment présente : dans l’attitude et les propos du général de Gaulle, les attentes des populations, les motivations et le comportement des officiers généraux - avec la dimension presque tragique du conflit des devoirs et des fidélités, et les désarrois de l’« honneur ». Un livre de référence sur le putsch et sur de Gaulle.

in Aux sources de la paix : Les Archives du Service français de la SDN Sous la direction de RICHEFORT Isabelle Publié en 2021-02
23
vues

0
téléchargements
L'année 2020 marque un double anniversaire, celui des 75 ans de la fondation des Nations unies mais aussi le centenaire de la création de la Société des Nations (SDN), qui a posé les premières pierres du système multilatéral à l'issue de la Première Guerre mondiale. Au-delà de son impuissance à éviter le déclenchement d'un second conflit mondial, il s'agit dans cet ouvrage de rendre accessibles des sources françaises permettant de mieux comprendre l'action de la SDN. Celle-ci s'est pleinement affirmée dans le domaine de la collaboration fonctionnelle en jouant un rôle pionnier et important en matière d'organisation internationale dans de multiples domaines. Elle a ainsi été chargée de gérer au mieux les territoires coloniaux détenus en 1914 par l'Allemagne ou par la Turquie, confiés sous son autorité à la suite des traités de paix par le système des mandats à des puissances victorieuses, ouvrant la voie à la décolonisation. Le rôle économique et financier de la SDN n'est pas moins important. Par le biais de comités d'experts et de grandes conférences internationales en faveur des pays dont les finances avaient été désorganisées par la Grande Guerre, elle a abordé presque toutes les questions qui se sont posées dans ce domaine. La protection des minorités est devenue, à l'initiative du président Wilson, une mission essentielle de la SDN, rendue indispensable par les bouleversements territoriaux subis par l'Europe centrale. Le rôle humanitaire au profit des plus faibles a été également une des priorités de cette organisation internationale. Soulignons qu'après la Grande Guerre, la constitution d'un droit international en matière sociale lui est confiée. Enfin, puisque ce volume est consacré à l'inventaire des archives françaises relatives à la SDN, il est également frappant de constater à quel point la France était déjà investie dans ces premiers efforts pour mettre en place un ordre international. De nombreuses reproductions de documents et photographies dont certaines sont inédites, contribuent à nourrir la réflexion sur l'importance que revêt aujourd'hui, comme hier, un système international basé sur la coopération plutôt que sur la confrontation.

in Images de : De Gaulle, géographies [1940-1946] Sous la direction de Etablissement de communication et de production audiovisuelle de la Défense Publié en 2020-11
4
vues

0
téléchargements
De son appel à la résistance depuis Londres en 1940 à son retour en France métropolitaine, le général de Gaulle affirme son engagement et sa lutte en de multiples lieux. Ces déplacements et les rencontres qui y sont liées entérinent son progressif changement de statut tout au long de la Seconde Guerre mondiale et l’exercice du pouvoir qui en découle. De général de brigade inconnu, il devient chef des Français libres, puis de la France combattante. Les voyages réalisés tout au long de ce parcours ont laissé des traces photographiques conservées dans les archives de l’ECPAD. Les images saisissantes et parfois méconnues que propose de faire découvrir cet ouvrage donnent à voir des lieux mais aussi des symboles, révélant une géographie plus intime du Général.

in The Greek junta ad the international system, A case study of Southern European dictatorships, 1967-1974 Sous la direction de KLAPSIS Antonis, CONSTANTINE Arvanitopoulos Publié en 2020
28
vues

0
téléchargements
This book examines the international dimensions of the Greek military dictatorship of 1967 to 1974 and uses it as a case study to evaluate the major shifts occurring in the international system during a period of rapid change. The policies of the major nation-states in both East and West were determined by realistic Cold War considerations. At the same time, the Greek junta, a profoundly anti-modernist force, failed to cope with an evolving international agenda and the movement towards international cooperation. Denouncing it became a rallying point both for international organizations and for human rights activists, and it enabled the EEC to underscore the notion that democracy was an integral characteristic of the European identity. This volume is an original in-depth study of an under-researched subject and the multiple interactions of a complex era. It is divided into three sections: Part I deals with the interaction of the Colonels with state actors; Part II deals with the responses of international organizations and the rising transnational human rights agenda for which the Greek junta became a totemic rallying point; and Part III compares and contrasts the transitions to democracy in Southern Europe, and analyses the different models of transition and region-building, and how they intersected with attempts to foster a European identity. The Greek dictatorship may have been a parochial military regime, but its rise and fall interacted with signifi cant international trends and can therefore serve as a salient case study for promoting a better understanding of international and European trends during the 1960s and 1970s.

44
vues

0
téléchargements
La politique militaire gaullienne est le fruit de la riche expérience du Général. Elle est aussi le produit d’une combinaison entre les contraintes (guerre froide et guerre d’Algérie) et la volonté du chef de l’État de sortir de l’intégration atlantique et de disposer de l’arme nucléaire, instrument politique et diplomatique au service de l’indépendance nationale.

in Politique étrangère Publié en 2019-12
19
vues

0
téléchargements
En pleine crise du Katanga, le secrétaire général de l’ONU Dag Hammarskjöld trouve la mort dans un accident d’avion en septembre 1961. On rend ici compte d’une enquête menée dans les archives sur une éventuelle implication de responsables ou de services français. Rien ne semble la prouver. De même, le rapport rendu au secrétaire général de l’ONU en 2019 ne permet pas de conclure à l’assassinat, même si une conclusion définitive n’est pas possible, l’ensemble des hypothèses demeurant donc ouvert.

in Vingtième siècle - Revue d'histoire Publié en 2019-09
32
vues

0
téléchargements
L’idée d’initier un débat à l’écrit entre eux deux est née à la suite d’une rencontre sur le sujet du secret d’État tenue à l’Université Paris-VIII dans le séminaire de Bertrand Warusfel, professeur de cette université. Le thème des relations entre les archives publiques et les secrets de l’État était aussi à l’ordre du jour du Congrès trisannuel de l’Association des archivistes français à Saint-Étienne en avril 2019. Ces questions, avec les nouvelles pratiques portant sur les documents classifiés, se trouvent potentiellement concerner tous les chercheurs en histoire du temps présent. Ceux-ci sont en effet susceptibles de rencontrer des obstacles inédits qui dépassent les habituels problèmes de dérogations. Cela pose un véritable problème politique. 20 & 21 partage les inquiétudes exprimées ici et se joint à l’appel de Maurice Vaisse. (Extrait du premier paragraphe de l'article)

Sous la direction de VAISSE Maurice Publié en 2019-05
29
vues

0
téléchargements
Connaissez-vous la Farnesina, le MID, l’Itamaraty ? Ces noms mythiques sont ceux des ministères italien, russe, brésilien des Affaires étrangères, dont le portrait est tracé dans cet ouvrage avec ceux de l’Allemagne, du Canada, de la Chine, des Etats-Unis, du Japon, du Royaume Uni et de la Turquie. Car on parle de politique étrangère, de relations internationales et on méconnait généralement les acteurs et les outils diplomatiques. Après le portrait du Quai d’Orsay, dressé dans Diplomatie française, acteurs et outils depuis 1980 (Odile Jacob, 2018), il semblait indispensable d’étudier les principales diplomaties étrangères. Or, celles-ci, confrontées à la mondialisation, ont subi de profondes transformations au cours de ces quarante dernières années, comme le Quai d’Orsay. Au-delà de la description des institutions, cet ouvrage permet ainsi d’analyser les défis que ces diplomaties doivent relever, en particulier la prééminence des chefs d’Etat ou de gouvernement, et les réponses divergentes : d’un côté, des diplomaties occidentales affectées par des coupes budgétaires et un déclin des diplomates dans l’appareil d’Etat, de l’autre, des diplomaties des Etats émergents, pour lesquels elles sont un instrument de puissance. Il s’agit donc d’une plongée fascinante dans le monde discret des chancelleries.

Sous la direction de VAISSE Maurice Publié en 2019-05
35
vues

0
téléchargements
Débouchant directement sur l’actualité la plus immédiate, cet ouvrage présente une synthèse globale des relations politiques internationales depuis 1945. La fin de la Deuxième Guerre mondiale marque une césure majeure dans les rapports entre nations. Face au déclin des États européens, on assiste à l’ascension des États-Unis et de l’Union soviétique, qui visent à constituer autour d’eux des blocs homogènes. Tandis que se développe la guerre froide, les peuples colonisés s’émancipent de la tutelle de l’Europe. Il n’y a plus guère de lieu sur la planète qui ne participe peu ou prou aux relations internationales. Des années 1960 aux années 1980, le monde bipolaire fait place à un monde multipolaire, où aux lieux traditionnels de conflits s’ajoutent de nouveaux terrains d’affrontement et de nouveaux enjeux. Les événements révolutionnaires des années 1989-1991 mettent un terme à la guerre froide. Dominée par l’hyperpuissance américaine, la communauté internationale est à la recherche d’un nouvel ordre mondial que le 11 septembre 2001 rend encore plus improbable. Le début du XXIe siècle est marqué par le phénomène de la mondialisation et l’ascension des puissances émergentes, en particulier de la Chine. Loin des espoirs de paix de la décennie 1990, les défis à l’ordre international replongent le monde des années 2010 dans un cycle de tensions et de violences.

Suivant