Coauthor
  • DORRONSORO Gilles (15)
  • QUESNAY Arthur (7)
  • GIUSTOZZI Antonio (1)
Document Type
  • Article (15)
  • Web site contribution (9)
  • Book (4)
  • Part or chapter of a book (4)
  • Show more
10
views

0
downloads
Entretien avec Adam Baczko, auteur de La guerre par le droit. Les tribunaux Taliban en Afghanistan, paru aux éditions CNRS (2021). Propos recueillis par Miriam Périer.

1
views

0
downloads
Adam Baczko is the author of a book entitled La guerre par le droit. Les tribunaux Taliban en Afghanistan ( War by Law. Taliban Courts in Afghanistan) published on 2 September by CNRS Editions within the series called “Logiques du désordre” he coedits with Adèle Blazquez, Martin Lamotte and Gilles Dorronsoro. Published three weeks after the Taliban took power in Afghanistan, this sadly very timely comparative study of the parallel legal system put in place by the Taliban for decades is likely to help us better understand more broadly the role of Law in war. Adam Baczko answers our questions on this issue and on his long-term research. Interview by Miriam Périer, CERI.

31
views

0
downloads
Si les Taliban ont gagné la guerre par les armes, ils se sont également imposés par l’établissement d’un système judiciaire qui leur a permis d’incarner l’État aux yeux de nombreux Afghans. Mais gouverner des territoires qui ont échappé au contrôle du gouvernement est assurément différent de tenir les rênes de l’État. Les conjectures restent donc nombreuses quant au régime qu’ils mettront en place.

Publication date 2021-09-02 Collection Logiques du désordre
42
views

0
downloads
Et si les Taliban, aux capacités militaires et technologiques bien inférieures à celles des armées occidentales, avaient gagné la guerre par le droit ? Tandis que la coalition internationale a mis sur pied un système juridique inadapté et miné par la corruption, les Taliban ont installé des centaines de tribunaux dans les campagnes : en insistant sur le respect des procédures, l’impartialité des juges et l’application des verdicts, ce système de justice s’est imposé comme une des rares sources de prévisibilité dans le quotidien des Afghans. “Le tribunal des Taliban est pour tous, mais le tribunal du gouvernement est seulement pour les gens riches”, confie un habitant de la province du Wardak. De quelles manières les Taliban ont-ils gagné la confiance de la population ? Comment sont-ils parvenus à se mettre en position de réguler les rapports sociaux ? Et avec quelles conséquences pour la société afghane ? Nourrie par un travail de terrain au long cours dans différentes provinces en Afghanistan, cette enquête offre de nouvelles perspectives sur un pays en guerre depuis quatre décennies et propose une réflexion novatrice sur la place du droit dans les guerres civiles.

in Le Monde diplomatique Publication date 2021-09
DORRONSORO Gilles
16
views

0
downloads
À Kaboul, des attentats revendiqués par l’Organisation de l’État islamique ont tué, le 26 août dernier, quelque deux cents personnes, dont des soldats américains et des combattants talibans. Dès leur arrivée à la tête du pays, ceux-ci se trouvent donc à leur tour fragilisés par le terrorisme islamiste. Et l’intervention occidentale en Afghanistan se termine en chaos, ce qui ébranle le crédit des États-Unis. Car une question demeure : comment les talibans, que des commentateurs méprisants ont qualifiés de « va-nu-pieds en motocyclette », ont-ils pu l’emporter ?

in Bulletin of Sociological Methodology/Bulletin de méthodologie sociologique Publication date 2021-07-13
DORRONSORO Gilles
QUESNAY Arthur
8
views

0
downloads
Le privilège épistémologique du terrain. Une enquête collective dans la Syrie en guerre -- L’article souligne le privilège épistémologique de l’observation dans les contextes sociaux marqués par la violence armée et le désordre. Confrontés à ces situations, les chercheurs ont parfois considéré que leur travail commençait une fois celles-ci stabilisées, privilégiant ainsi l’archive (écrite ou orale) et les sources secondaires à l’observation et aux paroles recueillies en contexte. Malgré les difficultés qu’elle pose, l’enquête en contexte offre cependant au chercheur, par une confrontation parfois brutale avec des situations exceptionnelles, la possibilité d’une plus grande inventivité théorique en s’ouvrant à de nouveaux objets et de nouvelles questions de recherche. En retour, les enquêtes obligent à une modalité plus réactive de l’élaboration théorique, avec une interaction permanente entre les hypothèses et la production des données. Plutôt que de développer ces thèmes de façon abstraite, les auteurs reviennent sur l’enquête qu’ils ont menée sur le conflit syrien en analysant notamment les difficultés d’accès, les risques d’enclicage, les problèmes associés au travail à distance et à la sous-traitance de la production de données et les avantages de conduire un terrain à plusieurs.

in Journal of Classical Sociology Publication date 2021-04-07
DORRONSORO Gilles
44
views

0
downloads
Building on Marx and Weber, Bourdieu developed a sociology for scrutinizing the processes of domination and accumulation that allow social reproduction to take place. Yet, Bourdieu rarely tackled the breakdowns of social orders and never construed war as a scientific object, even if he signaled the theoretical interest in an inverse sociogenesis of the state. Despite this limitation, we argue that his work furnishes conceptual instruments for thinking about change and remains heuristic for understanding the dynamics of civil wars. These extreme situations in return let us rethink some of the theory’s central concepts (fields, habitus, capital). Thus, in succession we examine Bourdieu’s definition of the state (which fits into the Weberian tradition), explain the consequences of defining civil war as a violent competition between social orders, and end with an exploration of the social impacts of civil war on habitus.

in Critique internationale Publication date 2021-03-05
23
views

0
downloads
Il est des renversements de situation qui parfois sont douloureux. Alors que je n’étais encore que doctorant, Fariba m’a généreusement invité à participer à un collectif réunissant plusieurs générations de chercheur.es autour du thème des conflits fonciers comme opérateurs de description des modes de domination dans l’Afghanistan en guerre. En 2012, elle a ensuite organisé au CERI (Centre de recherches internationales) une conférence sur ce thème qui a abouti à la publication d’un numéro de la Revue des mondes musulmans et de la Méditerranée... et m’a ainsi offert l’occasion de publier l’un de mes premiers articles. Aujourd’hui, c’est moi qui rends hommage à ses travaux en présentant son introduction à ce numéro de la REMMM. Et si je le fais dans le cadre du dossier que lui consacre "Critique internationale", c’est parce qu’elle ne peut pas être avec nous.

in Social Science Research Council Publication date 2020-11-20
DORRONSORO Gilles
37
views

0
downloads
For the “Covid-19 and the Social Sciences” series, Adam Baczko and Gilles Dorronsoro argue for the necessity of resuming fieldwork. They trace how subcontracting research or shifting to methodologies which are remote in time and space—solutions often touted in the pandemic age—in fact produce unreliable, exploitative, and undertheorized work incapable of accurately analyzing dynamic conditions on the ground. These transformations relate to broader research trends toward neoliberal privatization, and the authors outline how they can be resisted by returning, carefully, to the field.

in Site du CERI Publication date 2020-07-15
58
views

0
downloads
Entretien avec Adam Baczko, auteur avec Gilles Dorronsoro et Arthur Quesnay de Syrie. Anatomie d’une guerre civile qui vient d'être publié en poche dans la Collection Biblis des éditions du CNRS. Propos recueillis par Miriam Périer.

Next