Texte intégral
  • Non (998)
  • Oui (126)
Type de Document
  • Partie ou chapitre de livre (348)
  • Article (210)
  • Livre (195)
  • Article de presse ou magazine (104)
  • Voir plus
Centre de Recherche
  • Centre d'histoire de Sciences Po (1124)
  • Centre d'études européennes et de politique comparée (20)
  • Sciences Po (11)
  • Centre de recherches internationales (9)
  • Voir plus
Discipline
  • Histoire (960)
  • Science politique (238)
  • Art et histoire de l'art (78)
  • Sociologie (49)
  • Voir plus
Langue
  • Français (918)
  • Anglais (142)
  • Italien (46)
  • Allemand (21)
  • Voir plus
Projet
  • SILICOSIS (5)
Cet article traite du service de santé de l’expédition de Saint-Domingue de 1802-1803 et de sa lutte face à l’épidémie de fièvre jaune qui frappe le corps expéditionnaire. Il vise particulièrement à révéler la multiplicité des acteurs et des pratiques œuvrant au sein et aux marges du service de santé. En sous-nombre et déconcertés par les pathologies tropicales, les officiers de santé militaires réquisitionnent les praticiens de la colonie et s’appuient sur leur expérience, mais ils exercent également aux côtés de soignantes créoles lors de leurs visites à la chambre. En rendant compte de ce pluralisme médical, cette étude s’attache également à examiner les circulations de savoir et de pratiques entre ces acteurs. La réflexion menée sur le processus d’appropriation de traitements créoles par les officiers de santé permet de mettre en lumière la co-construction des savoirs médicaux dans les espaces coloniaux, et de nuancer les discours scientifiques sur la dimension locale ou universelle des savoirs.

2
vues

0
téléchargements
Le deuxième colloque, à l'origine du présent ouvrage, s'est tenu en avril 2015, afin de traiter la période des années 1960 aux années 1980, marquée par de profondes mutations : une révolution agricole qui bouleverse les conditions de production, de transformation et de commercialisation des produits agricoles, l'insertion croissante dans les marchés internationaux, qui succède à une stratégie d'échanges basée sur l'empire colonial, les nouvelles perspectives ouvertes par la construction européenne. Autant de bouleversements qui génèrent des formes renouvelées d'intervention de l’État. Réunir différentes approches disciplinaires (historiens, géographes, économistes, sociologues...), couvrir différentes filières, évoquer les acteurs, dans leurs parcours collectifs ou individuels (professionnels, personnels des établissements, politiques, hauts fonctionnaires...) en croisant les communications scientifiques et les témoignages d'acteurs de cette période : telle est l'ambition qui a guidé la programmation des travaux, dirigée par Alain Chatriot (Professeur d'histoire contemporaine, Sciences Po Paris), Fabien Conord (Maître de conférences HDR en histoire contemporaine, Université Blaise-Pascal Clermont-Ferrand II, CHEC), et Edouard Lynch (Professeur d'histoire contemporaine, Université Louis-Lumière - Lyon II). C'est dans cette dynamique d'intensification de la politique d'encadrement des marchés, d'intervention accrue de la puissance publique dans le contexte fluctuant et parfois tendu de la mise en oeuvre de la PAC que s'inscrivent les différentes communications et les témoignages qui leur font écho, rassemblés dans cet ouvrage, qui s'attache à éclairer des pans encore largement méconnus de cette période centrale de notre histoire économique, sociale et politiques.

in Politica, sociedad, instituciones y saberes. Dialogos interdisciplinares e intercontinentales Sous la direction de BACOLLA Natacha, DONATELLO Luis, CARRIZO Bernardo Publié en 2017
1
vues

0
téléchargements

Quel rôle ont joué le Conseil d’État et la juridiction administrative ? Comment se sont-ils organisés pendant la Première Guerre mondiale ? Quelles ont été les conséquences tant sur le plan juridique que social de cette situation de guerre ? Alors que la doctrine en contentieux administratif est florissante à la veille du conflit, quels enseignements tirer de la jurisprudence du Conseil d’État durant le conflit lui-même ? C’est aussi le lien fondamental du Conseil d’État avec la République qui se trouve questionné. Au-delà de la doctrine juridique, ces travaux ont permis de retracer les itinéraires et l’engagement des membres du Conseil d’État ainsi que la manière dont il a pu assumer ses missions traditionnelles de conseiller et de de juge. (Contrôle des actes de l’état de guerre). Le Comité d’histoire du Conseil d’État et de la juridiction administrative livre ici l’état de ses recherches, inédites, sur ces toutes questions - Publiées dans le cadre du colloque, organisé à l’occasion du centenaire de la Première Guerre mondiale (Paris : 20-21 novembre 2015).

in Orienter et réguler les marchés agricoles : entre pilotage national et politique agricole commune Sous la direction de CHATRIOT Alain, CHATRIOT Alain, CONORD Fabien, LYNCH Édouard Publié en 2017-11
1
vues

0
téléchargements

in Les trames de l'histoire : entreprises, territoires, consommations, institutions Sous la direction de CHATRIOT Alain, BARRIÈRE Jean-Paul, BOULAT Régis, CHATRIOT Alain, LAMARD Pierre, MINOVEZ Jean-Marc Publié en 2017-07
9
vues

0
téléchargements

in Les Cahiers d'histoire sociale Publié en 2006
5
vues

0
téléchargements

1
vues

0
téléchargements

8
vues

0
téléchargements
Le 2 octobre 1944, l’hebdomadaire américain Life consacre un dossier à la libération de la France. Les photographies de Paris en fête viennent se heurter aux clichés de six jeunes Français fusillés à Grenoble au début du mois de septembre. Comment expliquer l’exécution de ces « traîtres obscurs », âgés d’une vingtaine d’années ? La France vient d’entrer dans une période trouble que l’on nommera bientôt « l’épuration », où miliciens et maquisards livrent leurs derniers combats, mais où se règlent aussi des comptes qui n’ont pas grand chose à voir avec les luttes de l’Occupation. À travers le récit d’une affaire qui, dès sa parution dans la presse américaine, a frappé l’opinion internationale, ce sont quatre années d’affrontements internes et de guerre civile qui sont ici retracées, dans un contexte de collaboration avec l’ennemi et d’engagements politiques, sociaux et familiaux bien antérieurs au déclenchement du conflit.

in Revue française de science politique Publié en 2016-10
10
vues

10
téléchargements
Si la problématique de l’expertise mobilise aujourd’hui de nombreux chercheurs, la figure de l’expert engagé dans un parti politique reste mal connue. Fondé sur l’analyse quantitative et qualitative d’un corpus de 196 « économistes », cet article étudie la sociologie et le rôle de ces acteurs construisant le discours et les programmes économiques du PS dans la décennie 1970, où l’organisation désormais dirigée par François Mitterrand se donne la conquête du pouvoir pour objectif. Il nuance l’idée d’une confiscation progressive de l’expertise par les grands commis du ministère des Finances ; il montre également qu’en dernier ressort, ce sont les aléas de la conjoncture politique qui ouvrent ou ferment des possibles aux écrits des « économistes » engagés en socialisme.

in Marx, une passion française Sous la direction de DUCANGE Jean-Numa, BURLAUD Antony Publié en 2018-04
15
vues

0
téléchargements
Des sciences humaines à la vie interne des partis politiques, des avant-gardes artistiques au monde colonial francophone, de l’extrême-gauche à la droite aronienne, un regard singulier qui permet de comprendre les multiples usages et déformations d’une œuvre qui reste parmi les plus importantes de l’époque contemporaine. En octobre 2017, une enquête montrait qu’un jeune Français sur deux rejetait l’idée selon laquelle « le mot communisme fait ancien, dépassé ». Plus d’un quart des sondés exprimait une opinion positive sur la « pensée de Karl Marx ». Malgré la disparition de l’URSS, l’effondrement du Parti communiste, les séquelles laissées par le stalinisme et la doxa affirmant qu’« il n’y a pas d’alternative », le spectre de Marx hante toujours l’imaginaire français. Nul hasard à cela : la vie intellectuelle comme l’histoire politique de la France ont été durablement marquées par les présences multiples de Marx. Deux siècles après la naissance de ce dernier, en 1818, cet ouvrage offre un éclairage historique et sociologique sur la façon dont la pensée de Marx a été reçue dans le contexte français, du XIXe siècle jusqu’à nos jours. Il propose non pas une nouvelle interprétation de Marx, mais un décryptage des formes complexes qu’y a prises son œuvre. Analysant la place et l’influence de Marx dans le débat intellectuel, politique et artistique français, de l’extrême gauche à la droite aronienne, et jusque dans le monde colonial francophone, les contributeurs de cet ouvrage proposent un regard singulier qui permet de comprendre les usages – et mésusages – d’une œuvre qui reste parmi les plus importantes de l’époque contemporaine.

in COGITO, la lettre de la recherche à Sciences Po Publié en 2018-10
1
vues

0
téléchargements
Quand Pierre Mauroy résistait avec rigueur au néo-libéralisme 16 octobre 2018 Catégories Mots-clés By NL-HaNA, ANEFO / neg. stroken, 1945-1989 (ANEFO) [CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons Pierre Mauroy, 21 mai 1981 by NL-HaNA, ANEFO L’idée répandue selon laquelle les élites socialistes françaises se sont converties aux charmes du néo-libéralisme au début des années 1980 correspond-elle à la réalité ? François Mitterrand aurait-il endossé en mars 1983 les habits de Ronald Reagan pendant que son Premier ministre Pierre Mauroy aurait conduit sans le savoir une politique économique thatchérienne? En s’appuyant notamment sur les archives de la présidence de la République et de Matignon, Mathieu Fulla, chercheur au Centre d’histoire de Sciences Po montre dans son article « Quand Pierre Mauroy résistait avec rigueur au ‘néolibéralisme’ (1981-1984) », (Vingtième siècle, avril 2018) qu’il n’en est rien. Le caractère néo-libéral de la politique économique socialiste de la période reste introuvable. Si la France est entrée dans une forme de néo-libéralisme économique dans les années 1980, c’est plutôt sous les gouvernements Fabius et Chirac que sous Pierre Mauroy. Interview.

LE PLUS. Pacte de responsabilité, CICE, réforme du Code du travail... François Hollande assume de plus en plus clairement une politique de l'offre au niveau économique, avec l'appui de Manuel Valls et d'Emmanuel Macron. Assistons-nous à un tournant majeur dans l'histoire de la gauche ? Éclairage de l'historien Mathieu Fulla, auteur de "Les socialistes français et l'économie (1944-1981)".

in La Vie des Idées Publié en 2018-01
16
vues

16
téléchargements
La marche de l’Europe communautaire vers le néo-libéralisme économique était-elle inévitable ? C’est à la déconstruction de ce schéma trop commode et non dénué d’arrière-pensées politiques, à gauche comme à droite, que s’attache l’historien Laurent Warlouzet dans un ouvrage stimulant et informé.

13
vues

13
téléchargements
"Le parcours de Michel Rocard permet de suivre la mue doctrinale délicate du socialisme français, du marxisme vers un capitalisme tempéré par un Etat régulateur. Il illustre aussi le rôle de la compétence économique dans la construction de l'image publique d'un responsable politique."

in Dictionnaire des sciences humaines Publié en 2006
0
vues

0
téléchargements

in Dictionnaire d’histoire culturelle de la France contemporaine Sous la direction de DELPORTE Christian Publié en 2010
1
vues

0
téléchargements

in Le Journal du CNRS Publié en 2016-01
FROUARD Hélène
10
vues

10
téléchargements
Et si, pour améliorer le diagnostic et le traitement d’une maladie, on enquêtait sur la façon dont nos savoirs et nos ignorances se sont construits autour de cette pathologie ? C’est en tout cas l’esprit du projet Silicosis qui, en combinant histoire et médecine, améliore déjà le suivi de patients exposés à certains types de poussières.

in Arbeit und Recht. Historisch und vergleichend europäisch und global Sous la direction de RÜCKERT Joachim Publié en 2014-10
5
vues

0
téléchargements

Sous la direction de ROSENTAL Paul-Andre Publié en 2017-04
23
vues

0
téléchargements
Despite the common perception that "black lung" has been relegated to the dustbin of history, silicosis remains a crucial public health problem that threatens millions of people around the world. This painful and incurable chronic disease, still present in old industrial regions, is now expanding rapidly in emerging economies around the globe. Most industrial sectors—including the metallurgical, glassworking, foundry, stonecutting, building, and tunneling industries—expose their workers to lethal crystalline silica dust. Dental prosthodontists are also at risk, as are sandblasters, pencil factory workers in developing nations, and anyone who handles concentrated sand squirt to clean oil tanks, build ships, or fade blue jeans. In Silicosis, eleven experts argue that silicosis is more than one of the most pressing global health concerns today—it is an epidemic in the making. Essays explain how the understanding of the disease has been shaken by new medical findings and technologies, developments in industrializing countries, and the spread of the disease to a wide range of professions beyond coal mining. Examining the global reactions to silicosis, the authors trace the history of the disease and show how this occupational health hazard first came to be recognized as well as the steps that were necessary to deal with it at that time. Adopting a global perspective, Silicosis offers comparative insights into a variety of different medical and political strategies to combat silicosis. It also analyzes the importance of transnational processes—carried on by international organizations and NGOs and sparked by waves of migrant labor—which have been central to the history of silicosis since the early twentieth century. Ultimately, by bringing together historians and physicians from around the world, Silicosis pioneers a new collective method of writing the global history of disease. Aimed at legal and public health scholars, physicians, political economists, social scientists, historians, and all readers concerned by labor and civil society movements in the contemporary world, this book contains lessons that will be applicable not only to people working on combating silicosis but also to people examining other occupational diseases now and in the future. (Publisher's abstract)

20
vues

0
téléchargements
Imaginez une cité-jardin résidentielle offrant des conditions exceptionnelles à des couples choisis qui s'engagent sur un contrat de procréation... Localisée au pied du Parlement européen à Strasbourg, cette expérimentation grandeur nature dura des années 1920 aux années 1980 grâce au soutien des pouvoirs publics. Synthèse de l'eugénisme britannique, allemand et français, ce projet visait à « accélérer l'évolution de l'espèce humaine ». Le créateur de ce « laboratoire humain », Alfred Dachert, était un homme d'affaires qui se rêvait en poète tragique de l'eugénisme, en Ibsen alsacien. Paul-André Rosental explore cette entreprise politique et scientifique en se fondant sur des archives inédites. En expliquant l'énigmatique longévité de l'expérience, l'auteur réinterprète les grandes politiques républicaines de l'après-guerre, de la Sécurité sociale à la démocratisation scolaire. Dans cet essai pionnier de microhistoire politique de la France contemporaine, Paul-André Rosental prend la mesure de l'héritage de l'eugénisme, idéologie scientiste et inégalitaire, en contexte démocratique. L'eugénisme ne constitue pas seulement une théorie biologique qui hante les débats bioéthiques. De manière inattendue, il se révèle comme une théorie morale ayant pu imprégner cette norme de notre temps qui a pour nom « psychologie du développement personnel ».

4
vues

0
téléchargements
Marqué par deux guerres mondiales, la guerre d'Algérie, plusieurs régimes politiques successifs et les « Trente glorieuses », le XXe siècle a connu une mutation sociologique sans précédent et une uniformisation des pratiques socioculturelles. Ce manuel analyse la réalité historique sous tous ses aspects et s'attache à montrer une histoire en train de se faire, de 1914 jusqu'à 2012. [Présentation de l'éditeur]

in Dictionnaire d'histoire culturelle de la France contemporaine Sous la direction de SIRINELLI Jean-François, DELPORTE Christian, MOLLIER Jean-Yves, SIRINELLI Jean-François Publié en 2010-01
1
vues

0
téléchargements

"Défendre la science française en l'enfermant dans des bunkers où personne, bientôt, ne viendrait plus s'enrichir à son contact serait, au bout du compte, un baroud d'honneur. L'histoire est une science de l'écrit, qui doit être préservée dans sa langue d'origine, mais aussi un patrimoine universel pour lequel il n'existe pas de douanier de l'esprit et qui ne peut s'épanouir que dans le dialogue."

Sous la direction de DELPORTE Christian, MOLLIER Jean-Yves, SIRINELLI Jean-François Publié en 2010-01
13
vues

0
téléchargements
D'"acculturation" à "zoo", en passant par "intellectuels" ou "médias", par "écologie" ou "genre", par "Belle Epoque" ou "Mai 68", ce premier dictionnaire consacré à l'histoire culturelle de la France, du XIXe siècle à nos jours, rassemble quelque 300 articles rédigés par 150 spécialistes du domaine. Il exprime la diversité des approches et le foisonnement des résultats d'un champ historique qui, en vingt ans, a connu des avancées décisives. Objets de culture, acteurs culturels, usages et pratiques, mais aussi sensibilités et valeurs, croyances et imaginaires communs, normes et univers symboliques, bref tout ce qui éclaire les comportements collectifs de la société et caractérise l'histoire culturelle en France est ici rassemblé. Ce dictionnaire entend saisir le vif d'une histoire en mouvement, à la croisée de terrains bien balisés et de chantiers en construction.

in Dictionnaire des sciences humaines Sous la direction de MESURE Sylvie, SAVIDAN Patrick Publié en 2006
0
vues

0
téléchargements

4
vues

0
téléchargements

in Georges Pompidou et Mai 1968 Sous la direction de TRICAUD Sabina, LACHAISE Bernard Publié en 2009
0
vues

0
téléchargements

Suivant