Type
Periodical issue
Title
Judith Butler : une politique du sensible
In
Raisons politiques
Author(s)
BESCONT Amelie - Centre de recherches politiques de Sciences Po (Editor)
RICHARD Lucile - Centre de recherches politiques de Sciences Po (Author)
BUTLER Judith - University of California, Berkeley (Author)
DENNEHY Myriam - (Translator)
BESCONT Amelie - Centre de recherches politiques de Sciences Po (Author)
RICHARD Lucile - Centre de recherches politiques de Sciences Po (Author)
LEBLANC Guillaume - Université Paris Diderot - Paris 7 (UPD7) (Author)
CHARPENTIER Arto - Ecole Normale Supérieure (ENS) (Author)
FERRARESE Estelle - Université de Picardie Jules Verne (UPJV) (Author)
BECCERIL ACEVES Josemaría - Ecole Normale Supérieure (ENS) (Author)
HOWARD Kathie - Southwestern University (Author)
VOEGELE Hannah - (Author)
PALAU Yves - Université Paris-Est Créteil Val-de-Marne - Paris 12 (UPEC) (Author)
Editor
FR : Presses de Sciences Po
Number
76
Pages
160 p.
ISSN
12911941
ISBN
2724635949
Keywords
politique du sensible, traditions critiques, démocratie radicale, affects, philosphie de la précarité
Abstract
FR | EN
Bien moins connue que sa pensée queer et féministe, la philosophie de la précarité développée par Judith Butler offre une lecture originale des liens entre corps et politique. Caractérisés par leur sensibilité au monde matériel et aux normes sociales, les corps appréhendés par Judith Butler sont à la fois existentiellement « précaires » et dotés de capacités de résistance conditionnées par les infrastructures et réseaux d'interdépendances dans lesquels ils s'insèrent. Ces corps « sensibles » sont au fondement d’une théorie politique critique des approches libérales de la souveraineté, sur laquelle Judith Butler revient ici dans un texte inédit. Autour de cet article, ce dossier met en dialogue les politiques du sensible élaborées par la philosophe et les traditions critiques, en particulier les théories de la démocratie radicale, l’école de Francfort et la théorie des affects.

BIBLIOGRAPHIC QUOTE
EXPORT