Type
Article
Titre
Royaume-Uni : vitesse limitée
Dans
Revue de l'OFCE
Numéro
97
Pages
118 - 121 p.
ISSN
12659576
DOI
10.3917/reof.097.144
Mots clés
Croissance, PIB, Politique monétaire
Résumé
FR
La croissance a fortement ralenti en 2005 en moyenne annuelle au Royaume-Uni, le PIB n’affichant plus qu’une hausse de 1,8 % après 3,1 % en 2004. L’écart de croissance s’est ainsi fortement réduit vis-à-vis de la zone euro (où la croissance s’est établie à 1,4 % en 2005 après 1,8 % en 2004). Sous l’effet du durcissement de la politique monétaire, la croissance britannique avait en fait ralenti dès le deuxième trimestre 2004 et a atteint un point bas au premier trimestre 2005 (0,2 % de croissance seulement) avant de retrouver une croissance voisine de 0,5 % par trimestre jusqu’à la fin 2005. À la fin mars 2006, les indicateurs conjoncturels suggèrent une accélération de la croissance au premier semestre. Mais à l’horizon 2007, la croissance serait bridée par une politique monétaire neutre et une politique budgétaire légèrement restrictive, par la poursuite de la reconstitution de l’épargne des ménages et par une demande extérieure toujours peu dynamique en provenance de la zone euro. La croissance serait voisine de 2,4 % chacune des deux années, soit légèrement en deçà de son rythme tendanciel estimé à 2,7 %. [Premier paragraphe]

CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT