Type
Article
Titre
Fondements micro-économiques de la durée du travail et politiques de réduction
Dans
Revue de l'OFCE
Auteur(s)
CUEVA Simon - Centre pour la recherche économique et ses applications (Auteur)
HEYER Eric - Observatoire français des conjonctures économiques (Auteur)
TADDÉI Dominique - Centre d'Economie de l'Université Paris Nord (CNRS/UP 13) (Auteur)
Volume
64
Numéro
1
Pages
69 - 95 p.
ISSN
12659576
DOI
10.3406/ofce.1998.1485
Mots clés
Durée du travail, Emploi
Résumé
FR
Si la plupart des économistes s’accordent à penser qu’une baisse de la durée effective du travail serait favorable pour l’emploi, ils sont par contre très divisés sur les modalités les plus propices à une réduction effective, et s’opposent en particulier sur les effets d’une baisse de la durée légale. Nous tentons ici de clarifier le débat en traitant du comportement microéconomique de fixation des horaires de travail par les entreprises et de ses conséquences du point de vue des politiques de réductions du temps de travail destinées à créer des emplois. Ce travail fait d’abord ressortir le rôle stratégique de la durée moyenne de référence dans le comportement de long terme des entreprises : au-delà de la durée légale hebdomadaire, la prise en compte des conventions collectives de branches et de l’intensité du travail en continu paraît nécessaire. Quand, ensuite, on confronte la durée de référence à cette durée effective moyenne, on ne peut manquer d’être surpris par la très forte concentration de la seconde autour de la première. Ainsi apparaît le rôle structurant de la durée de référence (et donc des régulations collectives),ce qui a une très grande importance dans le choix des modalités d’une politique de réduction du temps de travail.

CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT