Type
Article
Title
La critique est aisée, l’art est difficile : Vers une démocratie responsable
Editor
GB
Volume
4
Pages
65 - 76 p.
ISSN
21864802
Keywords
Responsiveness, Citoyen critique, Républicanisme, Réactivité, Libéralisme, Post-nationalisme
Abstract
FR
Les études de sciences politiques parlent parfois de citoyens ou de citoyenneté critiques. Face à ces critiques, comment peut s’organiser et être rendue effective la légitimité des systèmes démocratiques modernes ? Comment arriver à une critique plus constructive ? Formuler autrement, comment passer du niveau réactif de la critique à une critique plus réflexive, voire responsable, ayant pris la mesure des controverses propres aux diverses formes de rationalités et au pluralisme moral et politique ? Du point de vue méthodologique et disciplinaire je vais croiser philosophie – théorie – politiques et sciences politiques. Nous verrons que malheureusement la grande majorité des travaux normatifs en philosophie sont assez éloignés de ces problèmes nouveaux. Pour le dire plus positivement, la citoyenneté critique n’est pas la critique citoyenne savante. Si ces problèmes trouvent un écho ténu avec le débat philosophique entre républicanisme, notamment le républicanisme civique, et libéralisme politique, la critique repérée par les analystes des comportements politiques va bien au-delà. Les analyses de théorie politique n’ont donc pas pris la mesure de l’ampleur de la critique et restent sous-informées par rapport aux études politiques sur les comportements électoraux. Principalement focalisés sur les questions d’identité, la grande partie des travaux philosophiques ne permettent donc que de répondre très partiellement à cette nouvelle difficulté pour l’exercice politique.
BIBLIOGRAPHIC QUOTE
EXPORT