Type
Article
Titre
Aux marges du monde arabe
Dans
Chroniques yéménites
Éditeur
YE
Pages
en ligne - p.
ISSN
12480568
Résumé
FR
L’étude des migrations contemporaines des Érythréens vers le Yémen au tournant des années quatre-vingt-dix permet d’observer les transformations des dynamiques régionales à l’œuvre dans le monde arabe. Les migrations sont un phénomène sensible aux différents aspects (politiques, économiques, culturels, géographiques) de l’intégration régionale. Celle si est envisagée dans cet article à travers une approche doublement marginale : -la marginalité géographique de l’Érythrée arabo-africaine et du Yémen, économiquement isolé dans la péninsule Arabique, -l’étude des migrations formelles et informelles, élément souvent marginal dans l’étude des institutions et des échanges qui constituent un système régional intégré. Cette étude est fondée sur une série d’entretiens menés au Yémen entre février et avril 2002 auprès des administrations yéménites et de la population érythréenne.

Contenu
<strong>Les migrations dans le monde arabe : insuffisance de l’explication économique</strong><br><br> <strong>Une intégration indirecte dans les circuits de la migration économique</strong><br> La crise de début des année 1990<br> Une intégration politique essoufflée : la mobilité érythréenne dans l’espace utopique de l’umma al-‘arabiyya<br> Géopolitique et géoéconomie : l’umma al-‘arabiyya comme champ migratoire<br> Le Yémen, base arrière de la lutte pour l’indépendance érythréenne<br> La fin de l’utopie : essoufflement du pan-arabisme pour un État érythréen moins « arabe » que prévu<br><br> <strong>Migrations forcées et stratégie juridique</strong><br> « Clandestinisation, internationalisation, somalisation » ... réduction et transformation de la mobilité érythréenne<br> Les Érythréens au Yémen : situation dégradée et perspectives réduites<br><br> <strong>Conclusion</strong>
CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT