Co-auteur
  • MAYER Nonna (1)
Type de Document
  • Partie ou chapitre de livre (5)
  • Communication non publiée (4)
  • Article (2)
  • Compte-rendu d’ouvrage (2)
En se fondant sur une enquête par entretiens auprès des membres d’un collectif d’homosexuels opposés au Mariage pour tous, cet article analyse les logiques de la mobilisation d’hommes gais conservateurs qui ont milité au côté de la Manif pour tous. Il montre que le ressort principal de leur mobilisation réside dans leur rapport conflictuel au « milieu gai » et au militantisme LGBT. Ce rejet du militantisme et du « milieu gai » prend racine dans le catholicisme auquel sont intégrés la majorité des enquêtés, mais une logique de status discontent est aussi à l’œuvre montrant que l’appartenance à la bourgeoisie traditionnelle ou au catholicisme n’est pas nécessaire pour s’opposer au mariage gay lorsque l’on est homosexuel.

Premières lignes de la recension : Si aujourd’hui c’est l’homosexualité qui questionne la société plus qu’elle n’est questionnée par elle 5, la récente polémique du Mariage-pour-tous a rappelé combien est précaire la connaissance, et plus encore sa diffusion, sur les homosexualités, une connaissance qui a par ailleurs peiné à trouver sa place dans l’université 6. La riche synthèse de Sébastien Chauvin et Arnaud Lerch, première du type en France, arrive donc à point nommé pour rappeler que l’homosexualité est un fait et une construction sociale qui peut se penser sociologiquement.

in Diversidad sexual y sistemas religiosos. Diálogos trasnacionales en el mundo contemporáneo / Sexual Diversity and religious systems. Transnational dialogues in the contemporary world Publié en 2017-02
5
vues

5
téléchargements
By studying the case of the French organization David & Jonathan (D&J) in Paris, the chapter shows how the reconciliation of Christianity and homosexuality operates in France. Reconciliation refers to how D&J manages to hold together homosexuality and the religiosity and allows us to go beyond the idea of incompatibility. Reconciliation is rst understood at the organizational level from the point of view of identity politics, to show that reconciliation operates through the progressive integration of D&J into the Parisian LGBT community and the reinforcement of its integration into the Parisian Christian community. Secondly, reconciliation is understood at the level of rituals, from the point of view of individual community belonging. Thee literature on individual identity tension among homosexual Christians is abundant, but scarce from an ethnographical perspective. Thee second section fills this gap by analyzing religious rituals and argues that D&J’s rituals foster reconciliation through an individual feeling of belonging to two communities, religious and homosexual.

in Analyses électorales Sous la direction de MAYER Nonna Publié en 2017-06
57
vues

0
téléchargements

in Homosexualité et traditions monothéistes. Vers la fin d'un antagonisme ? Publié en 2017-04
22
vues

0
téléchargements

Suivant