Type
Communication non publiée
Titre
Une ethnographe acrobate : enquêter sur différents groupes au sein d’une même institution
Nom de la conférence
6ème Congrès de l’Association Française de Sociologie, Réseau Thématique Méthodes
Date(s) de la conférence
2015-06-29 / 2015-07-02
Lieu de la conférence
Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines, FRANCE
Notes
Congrès "La sociologie, une science contre nature ?", Association Française de Sociologie, Réseau thématique Méthodes, Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, 29 juin.
Mots clés
Méthodologie, groupes, observation, stratégies
Résumé
FR
Dans ma recherche doctorale, je m’intéresse à la présence d’hommes dans deux filières de l’enseignement supérieur très féminisées. J’essaie d’appréhender ces minorités masculines du point de vue de différents acteurs : les étudiants, les étudiantes et les équipes pédagogiques et administratives des filières. J’ai mis en place une enquête ethnographique au sein de quatre établissements, avec l’objectif annoncé d’observer chacun de ces groupes. Cependant, dans un contexte institutionnel de forte interconnaissance et de récurrentes tensions entre ces différents groupes, comment trouver ma place en tant qu’ethnographe ? S’inscrivant dans une perspective réflexive de l’ethnographie, cette communication se penchera sur les stratégies que j’ai développées pour faire face à cette difficulté. M’appuyant sur la thématique du congrès, je soutiendrai l’idée selon laquelle la place de l’ethnographe sur son terrain est loin d’être « naturelle ». Au contraire, l’enquêteur joue des rôles multiples, définis selon ses caractéristiques sociales et les perceptions qu’ont de lui ses enquêté.e.s notamment. Je montrerai alors comment je suis devenue au fur et à mesure de mon enquête ce que j’appelle une « ethnographe acrobate », jouant sur l’ambivalence de mes caractéristiques sociales pour m’adapter aux attentes parfois contradictoires de mes interlocuteurs. Tout acrobate connait des chutes, et j’évoquerai donc également les difficultés qui ponctuent mon expérience de terrain, souvent dues à la coprésence de deux groupes avec lesquels je n’endosse habituellement pas le même rôle. Ceci me permettra de souligner la fragilité des relations ethnographiques, et la nécessité de leur permanente renégociation.

CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT