Type
Report
Title
Comment lutter contre la violence et le harcèlement à l’école et au collège ? : Effets du dispositif de médiation sociale France Médiation et d’un dispositif de prise de conscience du niveau de violence
Author(s)
ALGAN Yann - Département d'économie (Author)
GUYON Nina - Department of Economics (Author)
HUILLERY Elise - Département d'économie (Author)
Pages
200 p.
Keywords
harcèlement, violence scolaire, école, médiation, évaluation d'impact
Abstract
FR
L’équipe de recherche du LIEPP a conduit sur la période 2012-2014 l’évaluation, selon un protocole expérimental par assignation aléatoire, de deux dispositifs de lutte contre le harcèlement au collège et à l’école primaire. Le premier programme, dit « Médiation Sociale en Milieu Scolaire », consiste en le déploiement de 40 médiateurs dont la mission est de prévenir et réguler la violence par des actions de médiation sociale au sein de 40 sites scolaires. L’évaluation du programme s’est attachée à croiser l’ensemble des perspectives élèves, équipes éducatives et parents. Les résultats divergent selon que l’on s’intéresse aux collèges ou aux écoles. Au collège, l’évaluation montre que si les effets du programme sont faibles et peu significatifs au niveau global, ils sont en revanche très importants lorsqu’il est mis en place par des médiateurs expérimentés. Dans ce cas, le programme réduit de 11% le taux de harcèlement ressenti par l’ensemble des collégiens, avec en particulier une réduction significative du harcèlement verbal de 15% (moqueries, surnoms méchants). Plus fondamentalement, ces effets « moyens » cachent d’importantes disparités selon la classe d’âge et le genre. A l’école, les effets du programme sont plus mitigés : en moyenne, le programme n’a pas d’effet significatif sur les niveaux de harcèlement et de violence déclarés par les élèves, même lorsque le dispositif est porté par des médiateurs expérimentés. Le second programme évalué, dit « Prise de conscience », consiste en la passation d’une enquête de victimation et en la restitution des résultats à l’établissement afin de sensibiliser l’équipe éducative à la problématique de la violence scolaire. L’évaluation d’impact montre que ce programme n’a pas d’effet significatif sur le harcèlement et la violence déclarés par les élèves, ni sur leur bien-être, leurs performances scolaires ou encore leur comportement. Ce résultat est identique que l’enquête de victimation soit accompagnée ou non d’une restitution collective auprès du personnel de l’établissement.

BIBLIOGRAPHIC QUOTE
EXPORT