Type
Article
Title
L’accompagnement des personnes cérébrolésées : Comment expliquer l’irréductibilité des controverses sociales liées aux limitations thérapeutiques ?
In
Ethics, Medicine and Public Health
Volume
5
Pages
18 - 25 p.
ISSN
23525525
Keywords
Action publique, Fin de vie, Controverse médicale, Traumatisme crânien, Ethique
Abstract
FR | EN
Le suivi médical de patients présentant un état sévère d’altération de la conscience s’accompagne de débats éthiques autour de la poursuite ou non des traitements qui peuvent parfois aller au-delà des seules sphères professionnelles, et prendre une forme plus politique. L’intensité des débats publics et leur pérennisation s’adressent à des situations cliniques considérées comme limite du point de vue de la gravité des lésions cérébrales au sens où elles sont susceptibles d’évoluer vers un état de conscience minimale ou vers un état non répondant. L’objectif de cet article consiste à expliquer la récurrence sociale de telles controverses, la persistance des clivages et la difficulté des pouvoirs publics à apporter des solutions pour les résorber, en s’appuyant sur une analyse sociologique des débats qui entourent l’affaire Vincent Lambert. Au-delà du pluralisme des valeurs morales et religieuses constitutives de toute société, cet article met l’accent sur l’importance des cultures professionnelles et du découpage sectoriel des domaines des politiques publiques pour rendre compte de l’irréductibilité des controverses autour des patients cérébrolésés.

BIBLIOGRAPHIC QUOTE
EXPORT