Type
Article
Titre
Gouvernance internationalisée en situation de guerre civile : l’accaparement foncier en Afghanistan (2001-2015)
Dans
Critique internationale
Auteur(s)
BACZKO Adam - (Auteur)
Éditeur
FR : Presses de Sciences Po
Volume
2017/2
Numéro
75
Pages
37 - 51 p.
ISSN
12907839
DOI
10.3917/crii.075.0037
Mots clés
Afghanistan, ressources foncières, prédation
Résumé
FR | EN
Loin d’être le résultat d’une supposée culture ou d’une relation particulière à l’État, la prédation économique en Afghanistan découle de l’insertion des réseaux d’entrepreneurs politico-militaires dans une gouvernance internationalisée conjointement produite par les acteurs de l’intervention occidentale et le régime de Hamid Karzai. Ces entrepreneurs profitent d’une logique situationnelle inflationniste et spéculative autour du foncier, qui s’inscrit dans un processus plus long de désenchâssement des ressources foncières engagé dans les années 1960 et 1970 et que la guerre civile a accéléré à partir de 1979. Le régime de Karzai et ses soutiens étrangers sont au cœur de cette nouvelle économie politique qui, en l’absence de régulation, permet à un petit nombre de s’accaparer les revenus de l’aide et de la terre. Ainsi ces entrepreneurs peuvent-ils s’enrichir hors de tout circuit de réciprocité, en redistribuant à leur clientèle une portion congrue de la manne qu’ils placent à l’étranger. Cette gouvernance internationalisée s’inscrit en rupture avec l’histoire de l’État afghan qui, depuis la fin du XIXe siècle, s’est imposé en régulant la redistribution de la terre.

CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT