Type
Article
Title
Globalisation financière, vieillissement et convergence mondiale : Une exploration de quelques scénarios
Author(s)
AGLIETTA Michel - Centre d'Etudes Prospectives et d'Informations Internationales (Author)
CHATEAU Jean - UFR Mathématique et informatique (Author)
FAYOLLE Jacky - Centre Etudes & Prospective (Groupe Alpha) (Author)
JUILLARD Michel - Bases, Corpus, Langage (CNRS/UNSA) (Author)
LE CACHEUX Jacques - Observatoire français des conjonctures économiques (Author)
LE GARREC Gilles - (Author)
TOUZE Vincent - Observatoire français des conjonctures économiques (Author)
Number
83 bis
Pages
47 - 101 p.
ISSN
12659576
DOI
10.3917/reof.074.0047
Keywords
Marché mondial , « Social-démocratisation », Vieillissement démographique
Abstract
FR
Conçu pour analyser les conséquences sur les évolutions économiques mondiales et sur les flux internationaux de capitaux des phénomènes de vieillissement démographique et d’éventuelles réformes des régimes publics de retraite dans les pays développés, le modèle INGENUE est un modèle d’équilibre général calculable à générations imbriquées de l’économie mondiale divisée en six grandes zones, distinguées selon leurs grandes caractéristiques démographiques et économiques : trois zones développées au vieillissement déjà avancé (Europe, Japon et Amérique du Nord-Océanie) ; et trois zones en développement dont le processus de vieillissement est soit déjà largement entamé (Chine, etc.), soit à peine entamé (Inde, Brésil, etc.), soit encore à venir (Afrique, Amérique centrale, etc.). Son scénario central décrit, pour le XXI e siècle, un monde où les populations des grandes zones, immobiles, connaissent des processus décalés de vieillissement, qui engendrent des opportunités d’échanges mutuellement avantageux, suscitant des mouvements de capitaux de grande ampleur, en dépit d’une diffusion internationale lente du progrès technique. L’article propose ensuite une exploration détaillée de scénarios typés de convergence institutionnelle des systèmes de retraite par répartition, d’abord limitée aux seules zones développées de la planète, puis étendue à l’ensemble du monde. Nous montrons que ces scénarios engendrent des évolutions économiques mondiales sensiblement différentes, et surtout, des flux de capitaux d’ampleurs très diverses selon les cas, donc aussi des répartitions très différentes de la richesse mondiale.
BIBLIOGRAPHIC QUOTE
EXPORT