Type
Contribution à un site web
Titre
Défendre l’humanité en protégeant son patrimoine
Dans
Cogito. Le magazine de la recherche
Mots clés
patrimoine culturel, humanité, organisations internationales, conflits, destructions
Résumé
FR
Suite à la destruction de biens culturels classés au patrimoine mondial au Mali, en Irak et en Syrie entre 2012 et 2015, de nouveaux instruments ont été mis en place par le Conseil de sécurité de l’ONU. Désormais, ce dernier est en mesure d’accorder aux opérations de paix onusiennes un mandat de protection des biens culturels s’ils sont menacés lors d’un conflit armé. C’est à étudier les causes de ce phénomène dans toute leur complexité que Mathilde Leloup, jeune docteure de Sciences Po, a consacré sa thèse de doctorat « Redéfinir l’humanité par son patrimoine : l’intégration de la protection des sites culturels dans le mandat des opérations de paix onusiennes ». Récompensé en 2020 par le Prix Dalloz, son travail permet de décrypter des enjeux de cette disposition qui vont au-delà des buts affichés.. Propos recueillis par Miriam Périer, CERI.

CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT