Type
Partie ou chapitre de livre
Titre
L'écume des territoires numériques
Dans
Traces numériques et territoires
Éditeur
Paris : Presses des Mines
Pages
113 - 133 p.
ISBN
9782356712271
Mots clés
Ère numérique, Politique numérique, Territoire numérique
Résumé
FR
Lorsque le numérique saisit le territoire, il ne le fait jamais de façon univoque. Une « politique numérique » qui se projette sur un territoire ne peut que renforcer la définition classique du territoire, qui se résume à la projection d’un pouvoir sur un espace défini par des frontières et approprié comme idéologie (Lussault, 2007). Cette définition produit déjà des dimensions qui ne seront pas nécessairement présentes de la même façon selon les choix stratégiques effectués : un pouvoir, des frontières, une idéologie. La seule présence de l’idéologie ouvre la dimension double des territoires référés aux états-nations : non seulement des états mais aussi des nations, c’est-à-dire encore des « communautés imaginées » (Anderson, 1991). Apparait ainsi un effet d’agencement particulier : si les agencements étatiques sont massivement topographiques, cela ne résume pas le travail des états qui peuvent et doivent avoir des dimensions topologiques dans les relations de pouvoir et d’influence qu’ils mobilisent (Levy, 2002). Nous chercherons ici à ouvrir encore la possibilité des combinaisons pour montrer que l’émergence des réseaux numériques et la traçabilité généralisée qu’ils instaurent nous obligent à penser un agencement chronologique des territoires, ce qui, au bout du compte, pourrait même remettre en cause la pertinence du concept de territoire pour penser ces processus.

CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT